Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

KENTUCKY OAKS (Gr1) - Bellafina et les pouliches d’abord

International / 02.05.2019

KENTUCKY OAKS (Gr1) - Bellafina et les pouliches d’abord

CHURCHILL DOWNS (US), VENDREDI

Les pouliches vont ouvrir le bal à Churchill Downs. Le vendredi, on met le rose à l’honneur, une couleur que l’on retrouve jusqu’aux tapis de selle des Kentucky Oaks (Gr1). Aux États-Unis, le vrai circuit de sélection pour les pouliches, surtout pour les puristes, ne passe pas par le Kentucky. La Triple tiara, c’est-à-dire la Triple couronne des pouliches, se déroule à New York. Les courses support de ce triptyque sont les Acorn Stakes (Gr1, 1.600m), à Belmont Park, les Coaching Club American Oaks (Gr1, 1.800m), à Saratog, et les Alabama Stakes (Gr1, 2.000m). Il y a encore trente ans, la journée du vendredi ne pouvait pas rivaliser avec celle du Derby et on atteignait difficilement les 50.000 spectateurs, presque trois fois moins que le samedi. Mais depuis vingt ans, à chaque édition, sauf en 2004, plus de 100.000 spectateurs se sont rendus à l’hippodrome pour les Oaks. L’écart entre les deux réunions est de plus en plus mince. Cette année, les Oaks, à la différence du Derby, ont une favorite qui se détache. Il s’agit de Bellafina (Quality Road), qui sera associée à Flavien Prat.

Un point d’interrogation. Bellafina a connu la défaite à deux reprises, lors de ses débuts en juillet à Los Alamitos, et dans la Breeders’ Cup Juvenile Fillies (Gr1). Si on peut oublier son premier échec, le deuxième laisse songeur, car il est survenu lors d’une course à dix partantes. La pensionnaire de Simon Callaghan n’a pas l’habitude des lots fournis. Cette année, elle s’est promenée trois fois, mais elle n’a battu que quatre adversaires dans deux de ces courses et trois dans les Santa Anita Oaks (Gr1). Ce vendredi, Bellafina aura face à elle 13 pouliches.

La ligne des Ashland. Le danger viendra surtout de celles qui ont préparé les Oaks à Keeneland, dans les Ashland Stakes (Gr1). Out for a Spin (Hard Spun), lauréate à 52/1, n’avait pas volé sa victoire : elle s’est retrouvée à la place du mort, nez au vent, à côté de la lauréate de la Breeders’ Cup, Jaywalk (Cross Traffic), et elle l’a mise K.O. Elle a ensuite contré les attaques de Restless Rider (Distorted Humor). Le tirage au sort n’a pas été favorable à Out for a Spin, enterrée à la corde, ni à Restless Rider, qui a hérité de la stalle numéro 14. Deux autres gagnantes des Oaks sont au départ. Champagne Anyone (Street Sense) a remporté de haute lutte les Gulfstream Park Oaks, alors que Street Band (Istan) s’est imposée dans les Fair Grounds Oaks (Grs2) et sera encore associée à Sophie Doyle, la sœur de James, qui connaît une belle réussite aux États-Unis.

Le retour de Newspaperofrecord. La rentrée de Newspaperofrecord (Lope de Vega), la lauréate du Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1), sera le deuxième événement de la réunion. Après sa promenade en novembre, elle semblait être une candidate aux 1.000 Guinées (Gr1). Tombée légèrement malade en décembre, son entraîneur, Chad Brown, a été obligé de modifier son programme. Un déplacement en Europe pour les Coronation Stakes (Gr1), à Royal Ascot, est encore envisageable, mais avant tout cela, elle doit gagner les Edgewood Stakes (Gr3, 1.700m). Elle donne trois livres à l’autre pensionnaire de Chad Brown, Cambier Parc (Medaglia), titulaire d’1,25 million de dollars (1,11 M€) de gains, qui a gagné les Herecomesthebride Stakes (Gr3). 

CHURCHILL DOWNS (US), SAMEDI

Le Kentucky Derby perd son favori

C’est mercredi soir que l’information est tombée : le Kentucky Derby a perdu son favori, Omaha Beach (War Front). Mardi, au retour de son travail de routine, le poulain a toussé. Une endoscopie a révélé qu’il souffre d’une dislocation de l’épiglotte. Selon son propriétaire, Rick Porter, Omaha Beach a été soigné il y a une dizaine de jours, suite à une inflammation à la gorge. Les vétérinaires de Spendthrift Farm, le haras qui a acquis les droits de saillie, étaient venus voir le poulain ce lundi et avaient donné leur feu vert. Mais mercredi, après une nouvelle visite du docteur Rolf Embertson et quelques tentatives pour trouver une solution, l’entourage d’Omaha Beach a dû baisser les bras.

Trois semaines sur la touche. L’entraîneur, Richard Mandella, qui rêvait de remporter son premier Kentucky Derby, était encore très affecté par cette décision. Et ce jeudi, lors de la conférence de presse, il a déclaré : « Il était impossible de résoudre le problème cette semaine, et du coup, il sera opéré d’ici quelques jours. Ce n’est pas grave, mais le poulain ne pourra pas reprendre l’entraînement avant trois semaines. Ensuite, il fera une rentrée, mais nous devrons envisager un autre programme. C’est très dur à accepter, Omaha Beach était au sommet de sa forme, comme Mohamed Ali à ses beaux jours. »

Bodexpress trouve sa place. Le forfait d’Omaha Beach ouvre la porte du Kentucky Derby à Bodexpress (Bodemeister), qui était le premier réserviste. Le pensionnaire de Gustavo Delgado s’alignera au départ dans la stalle numéro 20 et tous les poulains qui avaient tiré une stalle à l’extérieur d’Omaha Beach (12) se décaleront d’un numéro de corde. Mike Battaglia, l’homme qui affiche depuis 44 ans les cotes du Morning , et avait fait d’Omaha Beach son favori, doit revoir ses plans. Désormais, le favori du Kentucky Derby est Game Winner (Candy Ride), affiché à 9/2. Les parieurs vont devoir eux aussi se pencher sur la question, car beaucoup de pluie est attendue ce vendredi, mais également samedi pendant les courses…