Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Epsom, le jardin privé de Galileo

Élevage / 28.05.2019

Epsom, le jardin privé de Galileo

Qui dit Galileo (Sadler’s Wells) dit Derby… La domination du chef de race de Coolmore sur Epsom va bien au-delà des trois victoires de ses fils, auxquelles on pourrait même ajouter celle de Masar, qui est par New Approach, son premier Derby winner. Et ce samedi, Galileo a de grandes chances d’égaler le record de quatre lauréats de Derby détenu par quatre étalons, dont Montjeu (Sadler’s Wells).

Par Franco Raimondi

Treize des quinze poulains confirmés au départ du Derby ont Galileo dans leur pedigree. Sept sont ses fils directs, cinq sont issus de quatre de ses fils au haras et un, l’irlandais Madhmoon, est par Dawn Approach, c’est-à-dire un New Approach (Galileo). Sadler’s Wells (Northern Dancer), le père de Galileo et Montjeu, était dans le pedigree de dix de douze partants en 2009 et 2012, et de douze de seize candidats en 2014, trois ans après sa mort. Galileo, à 21 ans, n’est plus un jeune étalon, mais il domine encore de la tête et des épaules. Mais surtout, son influence est plus de en plus en plus forte en lignée mâle.

Un tiers des partants depuis 2006. Le premier partant de Galileo dans le Derby fut Sixties Icon, septième en 2006, qui était issu d’un croisement magique : un gagnant de Derby sur une lauréate des Oaks, Love Divine (Diesis). Quelques mois plus tard, il est devenu le premier classique en Angleterre de son père en remportant le St Leger. Depuis Sixties Icon, 58 autres partants du Derby avec Galileo dans leur pedigree ont suivi. Cela signifie qu’il est présent dans 59 des 183 poulains qui ont pris part à l’épreuve depuis 13 ans. Cela fait 32,2 %, une réussite à la Salvini. Et pourtant, pour arriver à un tel résultat, il n’a pas eu besoin d’être fasciste, raciste et grossier… comme le puissant leader la Ligue italienne !

Epsom, 9 juin 2001. C’est ce jour-là et à cet endroit précis que tout a commencé. Invaincu en trois sorties, Galileo était opposé au lauréat des 2.000 Guinées Golan (Spectrum), mais également aux deux meilleurs 2ans de la génération, Tobougg (Barathea) et Dilshaan (Darshaan), et à Perfect Sunday (Quest for Fame), qui avait impressionné dans le Lingfield Trial (Gr3). Il n’avait jamais couru à Epsom, comme son père, Sadler’s Wells, alors que sa mère, Urban Sea (Miswaki), y avait terminé sa carrière en se classant quatrième dans la Coronation Cup (Gr1). Et il n’en a fait qu’une bouchée, s’imposant de trois longueurs et demie, avec à la clé un rating de 126. C’était un Derby de haut niveau et depuis, seuls deux chevaux ont décroché à Epsom une valeur plus élevée : Workforce (King’s Best), 128, et Motivator (Montjeu), 127. Son petit frère Sea the Stars (Cape Cross) décrocha un 124 dans le classique sur 2.400m, là où High Chaparral (Sadler’s Wells), Golden Horn (Cape Cross) et Authorized (Montjeu) ont été crédités de 126. Comme Galileo. Notre sujet a atteint les 130 lors de sa victoire dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Dans ce combat qui fut épique au cœur de l’été anglais, Galileo était venu à bout de Fantastic Light (Rahy).

New Approach, au troisième essai. Galileo a décroché le premier des six Derby d’Aidan O’Brien, qui avait réussi le doublé dans les Oaks avec Imagine (Sadler’s Wells). Il était quand même difficile, à cette époque, d’imaginer qu’allait apparaître une domination aussi écrasante que celle de Galileo au royaume de la tenue. Son premier placé d’un Derby fut Rockmaster, troisième de la version italienne, qui, en 2007, était encore sur 2.400m et labellisé Gr1. Son premier gagnant de Derby fut Soldier of Fortune – la même année au Curragh –, et c’est en 2008 que son premier triomphe à Epsom est arrivé. C’était avec New Approach, déniché pour 430.000 € à Goffs par Jim Bolger, l’entraîneur qui a joué un rôle très important dans l’affirmation de Galileo.

Ruler of the World, le premier pour Aidan. L’alezan fut le sixième partant de Galileo à Epsom dans la grande épreuve. Et Aidan O’Brien a dû attendre 2013 pour gagner un Derby avec un produit de son étalon fétiche. Ruler of the World n’était pas le plus attendu des cinq Galileo de Ballydoyle, alors que le grandissime favori était Dawn Approach (par son fils New Approach). Le pensionnaire de Jim Bolger n’a pas tenu et Ruler of the World s’est imposé devant Libertarian (New Approach). Deux Galileo, Galileo Rock (entraîné par David Wachman) et Battle of Marengo, se sont classés troisième et quatrième.

Australia, né pour le job. Douze mois après, le troisième Derby de Galileo est arrivé grâce à Australia, issu de la lauréate des Oaks Ouija Board (Cape Cross). Ce jour-là, il était accompagné de trois autres Galileo de Ballydoyle, un autre entraîné par Andrew Balding, un produit de son fils Teofilo, Arod (quatrième), un New Approach de Godolphin, et Red Galileo, un Dubawi issu d’une poulinière par Galileo. Sept partants sur seize avaient Galileo dans le pedigree.

Les produits de Frankel et Nathaniel. Le crack étalon avait eu huit partants en 2013 et a encore atteint ce chiffre en 2016. En 2017, il a amélioré son score avec dix partants sur dix-huit, dont deux produits de son fils Frankel (Cracksman troisième et Eminent quatrième), un par Nathaniel, qui avait gagné les Oaks le jour précédent avec Enable, un par Teofilo et un par Canford Cliffs (Tagula), qui, via une poulinière par Galileo, a donné Salouen, un cheval capable faire les 2.400m. Le meilleur d’entre eux fut Cliffs of Moher, un Galileo battu tout à la fin par Wings of Eagles, un petit-fils de son archi-rival Montjeu.

Masar, le premier petit-fils. L’année dernière, Masar a offert à Galileo son premier Derby en tant que père de père. Au départ de l’épreuve, il avait huit produits avec son nom dans leur pedigree : trois fils, trois petits-fils par trois étalons différents (New Approach, Frankel et le français Intello) et deux autres issus de ses filles, croisées avec un japonais (Deep Impact) et un australien. Sur cette courte période (trois éditions), Galileo était présent dans 26 des 46 partants, soit 56,5 %. C’est énorme !

Une ligne mâle qui domine. Au total, trente-neuf fils de Galileo ont couru le Derby. Si trois d’entre eux l’ont gagné, sept se sont classés dans les trois premiers. Ses fils étalons qui ont un partant sont au nombre de six et leur palmarès est d’une victoire et deux places en 14 participations. Il est surtout présent en ligne mâle puisque parmi ses 59 descendants, ils ne sont que six à l’avoir comme père de mère. Le meilleur fut quatrième : c’était Saxon Warrior (Deep Impact et la gagnante de Gr1, Maybe) en 2018. Mais il faut toutefois préciser que l’on a trouvé des poulinières par Galileo, qui ont eu des partants dans le Derby, associées à de modestes étalons tels que Santiago (Highest Honor) et The Carbon Unit (Catienus). Il est très difficile de trouver le bon étalon pour une Galileo, surtout si l’on souhaite en faire un gagnant classique sur 2.100 ou 2.400m. Avec Fastnet Rock (Danehill), sa fille Penthelion a produit la lauréate des Oaks Qualify. Et cette année, deux candidates au classique de vendredi sont issues de poulinières par Galileo : la "FR" Maqsad (Siyouni) et l’outsider Blue Gardenia (Mastercraftsman). Les filles de Galileo sont peut-être difficiles à croiser si on cherche à produire classique. Mais s’il vous plaît, offrez m’en une, je vous promets de faire de mon mieux pour lui trouver un étalon…

GAGNANTS ET PLACÉS DU DERBY ESPOM AYANT GALILEO DANS LEUR PEDIGREE

Année Cheval Classement Père Entraîneur Mère (père de mère) Eleveur
2008 New Approach 1 Galileo Jim Bolger Park Express (Ahonoora) Lodge Park Stud
2013 Ruler of the World 1 Galileo Aidan O'Brien Love Me True (Kingmambo) Southern Bloodstock
2014 Australia 1 Galileo Aidan O'Brien Ouija Board (Cape Cross) Stanley Estate & Stud
2018 Masar 1 New Approach Charlie Appleby Khawlah (Cape Cross) Godolphin
2010 At First Sight 2 Galileo Aidan O'Brien Healing Music (Bering) Healing Music Part.
2011 Treasure Beach 2 Galileo Aidan O'Brien Honorine (Mark of Esteem) Ashley House Stud
2016 US Army Ranger 2 Galileo Aidan O'Brien Moonstone (Darshaan) Orpendale, Chelston & Wynatt
2017 Cliffs of Moher 2 Galileo Aidan O'Brien Wave (Dansili) Wave Syndicate
2013 Libertarian 2 New Approach Karl Burke Intrum Morshaan (Darshaan) Serpentine Bloodstock
2017 Cracksman 3 Frankel John Gosden Rhadegunda (Dubai Destination) Hascombe and Valiant Stud
2012 Astrology 3 Galileo Aidan O'Brien Ask for the Moon (Dr Fong) A- Mark Racing
2013 Galileo Rock 3 Galileo David Wachman Grecian Bride (Groom Dancer) Rockfield Farm
2016 Idaho 3 Galileo Aidan O'Brien Hveger (Danehill) Hveger Syndicate