Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ballydoyle puissance huit, et avec Dettori en selle !

Magazine / 27.05.2019

Ballydoyle puissance huit, et avec Dettori en selle !

Son entourage a attendu le dernier moment avant de se prononcer. Et c’est après un ultime galop que la décision a été prise : Telecaster, le lauréat des Dantes Stakes (Gr2), sera bel et bien au départ du Derby (Gr1), ce samedi à Epsom.

Par Franco Raimondi

Le ticket d’entrée peut paraître un peu cher (85.000 £, 96.000 €). Mais après tout… il n’y a qu’un seul Derby dans la vie d’un poulain. Hughie Morrison, l’entraîneur de Telecaster (New Approach), a déclaré : « Le dernier galop était décisif et tous les feux sont au vert. Le plus difficile arrive maintenant et je pense que je dormirai très peu d’ici samedi. Nous avons décidé de le supplémenter car il s’agit du Derby. Pour nous, il était aussi important de contribuer au fait que cette course doit rester un des événements de l’année. Sans Telecaster, cela n’aurait pas été pareil. » Telecaster arrive en quatrième position dans l’ante-post betting. Il est proposé entre 5 et 6/1, derrière trois poulains de Ballydoyle : Sir Dragonet (Camelot), lui aussi supplémenté, Broome (Australia) et Anthony van Dyck (Galileo). Pour l’anecdote, Telecaster et Sir Dragonet figuraient dans la liste des 338 sujets engagés (en échange de 560 £, 634 €) en décembre 2017, mais ils en ont été rayés en mars, quand ils étaient encore inédits. Leurs entourages n’avaient qu’à verser 1.100 £ (1.133 €) pour confirmer leur présence, ce qu’ils n’ont pas fait…

Huit candidats comme en 2007. Coolmore possède la majorité des quinze poulains qui ont été maintenus ce lundi. Parmi les huit pensionnaires d’Aidan O’Brien, quatre sont également engagés dans le Qipco Prix du Jockey Club (Gr1). Il s’agit d’Anthony van Dyck, Cape of Good Hope (Galileo), Norway (Galileo) et Sovereign (Galileo). C’est une longue semaine qui attend Aidan O’Brien et l’exécutif de l’écurie. Ils vont devoir choisir combien de poulains vont courir à Epsom et surtout les noms de leurs pilotes. Coolmore a déjà eu huit partants dans le Derby. C’était en 2007, mais la course avait un profil très différent puisque il fallait s’attaquer au grandissime favori, Authorized (Montjeu). Ballydoyle avait remporté les quatre préparatoires importantes de l’épreuve et pris la décision d’aligner ses quatre lauréats (Soldier of Fortune, Admiralofthefleet, Anton Chekov et Archipenko), plus deux placés (Acapulco et Yellowstone), un gagnant de maiden (Mahler) et Eagle Mountain (Rock of Gibraltar), cinquième des 2.000 Guinées. Lanfranco Dettori, qui montait Authorized, avait dit avant la course : « Ils sont huit, mais ils ne pourront pas se relayer… » La suite on la connaît, Authorized s’est imposé avec cinq longueurs d’avance sur Eagle Mountain.

Qui montera qui ? Cette année, Ballydoyle a gagné tous les trials – sauf les Dante Stakes – et il n’y a pas un rival du niveau d’Authorized. Aidan O’Brien peut compter sur les trois favoris, mais également sur Japan (Galileo). Avant quelques petits soucis qui ont retardé sa rentrée, il était considéré comme LE cheval de Derby de l’écurie. Ils sont donc quatre sujets à disposer d’une toute première chance. Reste à trouver au moins un pilote de haut niveau, voire plus car un poulain comme Circus Maximus (Galileo), pour ne citer que lui, même s’il figure parmi les outsiders, mérite de jouer sa carte à fond. Il est vrai qu’Aidan O’Brien a gagné le Derby avec Paddy Beggy en selle sur Wings of Eagles (Pour Moi), mais la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit…  Ryan Moore les a tous montés, à l’exception de Sir Dragonet et Sovereign (Galileo), un potentiel leader. Il n’y a que le bookmaker – toujours le mieux informé sur Ballydoyle – qui ne fait pas de Sir Dragonet son favori… Alors qui montera qui ?

Lanfranco Dettori à cheval pour O’Brien. Ce petit jeu passionnant va également impliquer Lanfranco Dettori. Son patron, John Gosden, qui a laissé dans la course l’outsider Humanitarian (Noble Mission), a dit à l’Italien qu’il ne s’opposerait pas à lui si celui-ci trouvait une autre monte. Comme tous les poulains de premier plan ont déjà leur jockey, Lanfranco a deux solutions : soit courir le Derby 2019 en selle sur un pensionnaire d’Aidan O’Brien, soir le regarder à la télévision… Il a choisi la première. Lanfranco Dettori a participé à 23 Derby. Son premier remonte à 1992, en selle sur Pollen Count (Diesis), un pensionnaire de John Gosden. Il a remporté deux succès et compte cinq places. Frankie n’a raté le rendez-vous à Epsom que quatre fois : la première en 2000, suite à son accident d’avion, et les autres de 2012 à 2014. Il a presque toujours monté pour son patron de l’époque, sauf à quatre reprises. En 1993, il fut engagé par Michael Dickinson et associé à l’américain Wolf Prince (Wolf Power). En 2006 et 2007, Godolphin n’avait pas de partants. L’année dernière, il montait Hazapour (Shamardal), l’irlandais de Son Altesse l’Aga Khan.

Line of Duty, le seul Godolphin. Si dans les rangs de Coolmore, c’est l’abondance, pour Godolphin, il en va autrement. Les Bleus ne possèdent qu’un seul candidat, Line of Duty (Galileo), le lauréat de la Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1), lequel a fortement déçu lors de sa rentrée dans les Dante Stakes. Charlie Appleby a décidé de le maintenir sur la liste et l’entourage prendra une décision à la dernière minute. Line of Duty est aussi engagé dans le Qipco Prix du Jockey Club et, ce mardi, au moment du forfait 2 du classique cantilien, on en saura davantage. En plus de vingt ans, cela n’est arrivé que trois fois qu’il n’y ait pas de bleu au départ du Derby.

Galileo, taille XXL. Un Derby ne peut pas se courir sans Galileo (Sadler’s Wells), ses fils et petit-fils. Sur les quinze engagés, on compte sept produits de Galileo. Mais également deux produits de son fils Australia et un fils de New Approach, un autre de Noble Mission et encore un de Nathaniel. Son petit-fils Dawn Approach (New Approach) sera aussi représenté dans la colonne des pères. Cela fait treize candidats. Les deux autres sont Sir Dragonet, qui est petit-fils d'All too Beautiful (Sadler’s Wells), la propre sœur de Galileo, et Surfman (Kingman), le seul qui n’a pas le moindre lien  avec le chef de race de Coolmore.

BALLYDOYLE ET LE DERBY D’EPSOM

Année Part. Meilleur Ballydoyle Class. Cote Jockey Gagnant (entraîneur) Part.
2018 5 Saxon Warrior 4 0,8 Ryan Moore Masar (Charlie Appleby) 12
2017 6 Wings of Eagles 1 40 Paddy Beggy 18
2016 5 US Army Ranger 2 3,5 Ryan Moore Harzand (Dermot Weld) 16
2015 3 Giovanni Canaletto 4 6 Ryan Moore Golden Horn (John Gosden) 12
2014 4 Australia 1 1,37 Joseph O'Brien 16
2013 5 Ruler of the World 1 7 Ryan Moore 12
2012 2 Camelot 1 0,6 Joseph O'Brien 9
2011 4 Treasure Beach 2 25 Colm O'Donoghue Pour Moi (André Fabre) 13
2010 3 At First Sight 2 100 Seamie Heffernan Workforce (Sir Michael Stoute) 12
2009 6 Fame and Glory 2 2,25 Seamie Heffernan Sea the Stars (John Oxx) 12
2008 5 Washington Irving 5 33 Colm O'Donoghue New Approach (Jim Bolger) 16
2007 8 Eagle Mountain 2 6 Johnny Murtagh Authorized (Peter Chapple-Hyam) 17
2006 4 Dylan Thomas 3 25 Johnny Murtagh Sir Percy (Marcus Tregoning) 18
2005 4 Gypsy King 5 3,5 Kieren Fallon Motivator (Michael Bell) 13
2004 1 Meath 14 16 Jamie Spencer North Light (Sir Michael Stoute) 14
2003 4 The Great Gatsby 2 20 Pat Eddery Kris Kin (Sir Michael Stoute) 20
2002 3 High Chaparral 1 3,5 Johnny Murtagh 12
2001 1 Galileo 1 2,75 Mick Kinane 12
2000 1 Aristotle 10 5 Mick Kinane Sinndar (John Oxx) 15
1999 1 Saffron Walden 7 8 Mick Kinane Oath (Henry Cecil) 16
1998 3 Second Empire 8 4,5 Mick Kinane High Rise (Luca Cumani) 15