Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

King Power fait (déjà) partie des trois casaques les plus performantes d’Europe

International / 22.05.2019

King Power fait (déjà) partie des trois casaques les plus performantes d’Europe

Sans surprise, les superpuissances hippiques ont dominé les classiques de début saison. Le résultat de huit courses est déjà gravé dans le marbre, avec une mention particulière pour les coups de deux de Coolmore et Godolphin dans les Guinées et les Poules d’Essai. En Italie, la famille Botti renforce encore un peu plus sa domination avec trois succès. Fox Champion a remporté ce dimanche les 2.000 Guinées allemandes (Gr2) pour King Power. Ce huitième classique de la saison est le premier de cette casaque en activité depuis 2017.

Par Franco Raimondi

L’opération créée par le regretté Vichai Srivaddhanaprabha occupe la troisième position dans le classement européen selon les victoires black types. Fox Champion (Kodiac) a porté à huit le nombre des succès de King Power, égalisant ainsi le score des frères Wertheimer. Coolmore et Godolphin sont en tête avec 17 victoires. Pour les Bleus, les résultats décrochés en France font toute la différence : en effet 14 victoires sont à mettre au crédit des chevaux entraînés dans l’Hexagone. L’homme à l’origine de la plus grosse surprise de l’histoire du foot anglais avec Leicester City – ce club passé en six saisons de la Ligue 2 au titre de champion de la Premier League – nous a quittés le 27 octobre dans le crash de son hélicoptère, au moment de partir du stade King Power après un match. Son projet hippique est très proche de celui de Leicester City : à la fois réaliste et ambitieux. Plusieurs chevaux portent un nom composé à partir du mot Fox, c’est-à-dire le renard. Cet animal est le symbole de l’équipe de football. D’autres sont nommés en lien avec Leicester City, ses joueurs et les grands moments de l’histoire du club.

Des investissements très importants. Les superpuissances du sport hippique sont à l’œuvre depuis trente ans, bien soutenues par leurs élevages et et leurs étalons qui génèrent d’importants revenus. Lorsque King Power s’invite dans leur cour de récréation, cela revient à rejouer la partie qui a vu Leicester City se lancer en Premier League, face à des clubs qui peuvent compter sur le soutien de leurs richissimes propriétaires, mais aussi sur un chiffre d’affaire dix fois plus important. Pour sortir victorieux, il faut beaucoup de sagesse et un petit miracle. Des investissements aussi puisqu’en 2017, la première année d’activité de l’écurie, Vichai Srivaddhanaprabha avait dépensé sur le marché plus de 16 millions de livres (18,23 M€) pour acheter des yearlings. Alastair Donald, de l’agence Sackville/Donald, est le courtier qui a conseillé ce nouveau propriétaire. Les yearlings achetés en 2017 sont désormais des 3ans avec des ambitions classiques. Le très bon début de saison de King Power n’est pas une surprise pour le courtier qui a déclaré à la presse britannique : « Nous avions choisi des yearlings dont nous pensions qu’ils pouvaient devenir des 3ans, plus que des profils précoces. Les résultats étaient donc attendus en 2019. L’année dernière a été très bonne, avec 42 victoires en Angleterre. Cette année, nous en comptons déjà 21 et la saison est encore longue. »

Les premiers achats. Pour être tout a fait objectif, King Power a plutôt l’allure d’une mini-puissance. Ce qui est tout à fait logique pour une opération qui n’a pas encore fêté son deuxième anniversaire. Dans les premiers, en parallèle des investissements sur les yearlings et pour s’amuser en attendant, la casaque a été active sur le marché des chevaux à l’entraînement. C’est ainsi qu’ont été acquis le quadruple lauréat de Gr2 Beat the Bank (Paco Boy) – acheté à l’amiable – et le "FR" Morando (Kendargent) qui vient de remporter dans les Ormonde Stakes son deuxième Gr3. Il a été déniché pour 290.000 Gns (346.000 €) à la vente de chevaux à l’entraînement de Tattersalls, tout comme l’ex-français Cleonte (Sir Percy).

Cent chevaux, dont quarante 2ans. L’équipe de cette année est aussi forte qu’homogène. Alastair Donald explique : « Nous avons une centaine de chevaux, dont 40 poulains et pouliches de 2ans. L’année dernière, aux ventes de yearlings, nous avons beaucoup travaillé pour trouver des femelles de grande origine, dans l’objectif de produire des futures poulinières. » Les succès black types sont la cerise sur le gâteau, mais la solidité de l’équipe King Power vient aussi d’autres indicateurs. Au total, 51 sujets de 3ans et plus qui ont couru cette année en Angleterre, dont 19 ont un rating de 100 ou plus (valeur 45,5). Les vétérans font le job mais pas moins de onze poulains et pouliches de 3ans sont crédités de 100 et plus. Et il y en a d’autres qui sont proches de cette valeur. Andrew Balding est le principal entraîneur de la casaque, avec Richard Hannon et Ralph Beckett. Mais d’autres professionnels ont les faveurs de King Power. C’est le cas de Sir Michael Stoute, Karl Burke, Tim Easterby, David Elsworth, Martyn Meade et David Simcock.

Silvestre de Sousa, premier jockey. Quand Vichai Srivaddhanaprabha est décédé, le monde des courses a cru voir se profiler la fin de la belle histoire de King Power. Mais son fils Aiyawatt, surnommé Top, a repris les activités de la famille. Il s’est attelé aux affaires bien sûr, c’est-à-dire le King Power International Group qui gère les boutiques hors taxes dans les aéroports et le commerce on-line, mais également la compagnie aérienne low cost. Du côté sportif, Leicester City – après la saison du titre – continue son chemin dans la Premier League anglaise. Aiyawatt pratique le polo au sein des King Power Foxes, l’équipe qui a gagné la Gold Cup et la Queen’s Cup avec l’aide des frères argentins Facundo et Gonzalo Pieres. Le jeune patron a enfin confirmé la pérennité du programme d’investissements hippiques de son père. Son premier acte fort fut la signature d’un contrat de premier jockey avec Silvestre de Sousa. Les bons résultats de l’écurie arrivent à point nommé pour alimenter les ambitions du jeune homme. Alastair Donald explique : « Le contrat de Silvestre était un dossier sur lequel mon père avait commencé à travailler. L’intention de son fils est de continuer à développer le projet. Nous avons bâti une bonne équipe, et à présent nous voulons l’améliorer, avec des achats aux ventes de yearlings. »

Après Fox Champion, on rêve d’Epsom. Fox Champion est le premier lauréat classique de l’écurie. Mais pour Epsom, la casaque King Power peut compter sur deux candidats sérieux. La pouliche Queen Power (Shamardal) a décroché son ticket pour les Oaks en remportant ce samedi, à Newbury, le Haras de Bouquetot Fillies’ Trial (L). La pensionnaire de Sir Michael Stoute est proposée à 10/1 dans l’ante-post betting. Elle possède aussi deux engagements à Royal Ascot, le meeting de référence. Cette propre sœur du gagnant de Gr2 et placé de Gr1 Puissance de Lune a été achetée 500.000 Gns (597.000 €) chez Tattersalls à la vente d’octobre.

Bangkok favori sans les O’Brien. C’est pour une somme équivalente que King Power a acquis Bangkok (Australia), qui a battu le futur lauréat des Dante Stakes Telecaster (New Approach). Il a ensuite remporté le Sandown Classic Trial (Gr3) et serait le favori hypothétique d’un Derby couru sans les poulains de Ballydoyle. Il est proposé dans une fourchette comprise entre 8 et 9/1. Alastair Donald ne cache pas son optimisme : « King Power est deuxième au classement anglais des propriétaires. Et on peut espérer s’installer en tête à Epsom. C’est le grand objectif de Bangkok. » L’escadron d’Aidan O’Brien pour Epsom est très fort, mais chez King Power, la surprise c’est une habitude. L’histoire de Leicester City qui était à 1.000/1 lors de sa victoire dans la Premier League, est là pour en attester…  

LES REPRÉSENTANTS DE KING POWER AVEC UN RATING SUPÉRIEUR À 100
Cheval Entraîneur Père Prix d'achat Vente Rating
Morando (H6) Andrew Balding Kendargent 290.000 Tat HIT 117
Beat the Bank (H5) Andrew Balding Paco Boy Amiable 115
Bye Bye Hong Kong (M3) Andrew Balding Street Sense 575.000 Tat. Cra. BU 112
Shine so Bright (M3) Andrew Balding Oasis Dream 375.000 Gof. Lond. 111
Donjuan Triumphant (M6) Andrew Balding Dream Ahead amiable 111
Fox Champion (M3) Richard Hannon Kodiac 420.000 Tat. Cra. BU 110
Vintage Brut (M3) Tim Easterby Dick Turpin 280.000 Gof. Lond. 108
Well Done Fox (M3) Richard Hannon Acclamation 255.000 Tat. oct. 106
Happy Power (M3) Andrew Balding Dark Angel 325.000 Tat. oct. 105
Cleonte (H6) Andrew Balding Sir Percy Amiable 105
Bangkok (M3) Andrew Balding Australia 500.000 Tat. oct. 104
Pivoine (H5) Andrew Balding Redoute's Choice 340.000 Tat HIT 104
Straight Right (H5) Andrew Balding Siyouni 450.000 GofLond 103
Fox Power (M3) Richard Hannon Dark Angel 450.000 Tat oct. 102
Stone of Destiny (H4) Andrew Balding Acclamation Amiable 102
Zwayyan (H6) Andrew Balding Pivotal 100.000 Tat. HIT 100
Fox Chairman (M3) Andrew Balding Kingman 450.000 Tat. oct. 100
Queen Power (F3) Sir Michael Stoute Shamardal 500.000 Tat. oct. 100
Junius Brutus (H3) Ralph Beckett Cockney Rebel 300.000 Gof. Lond. 100