Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mot de la fin - Porte-bonheur

Le Mot de la Fin / 21.05.2019

Le mot de la fin - Porte-bonheur

Nommer un cheval de course, cela n’a rien d’anodin. On sait par exemple que les associés de Coolmore réservent certains noms à consonance prestigieuse pour des jeunes chevaux très estimés – comme Camelot, Australia… –, leur permettant ainsi de rapidement marquer les esprits. Mais il y a aussi des noms que l’on attribue – ou au contraire que l’on évite – car ils sont censés porter bonheur (ou malheur). De la championne Petite Étoile – par ailleurs aïeule de Zarkava** – à Étoile du Seuil (Prix Chloris, Gr2 AQPS), tout le monde veut sa part de chance. D’ailleurs, dans la base de données du Sire pas moins de 1.354 pur-sang anglais enregistrés en France ont "étoile" dans leur nom. Deux pouliches nommées Étoile se sont imposées au niveau Groupe en l’espace de deux jours. La fille de War Front est entraînée par Aidan O’Brien. Elle débutait en compétition ce dimanche dans les Coolmore Stud Irish EBF Fillie’s Sprint Stakes (Gr3). Nous aurons l’occasion de retrouver cette Étoile dans les Albany Stakes (Gr3) à Royal Ascot. Quant à son homonyme, c’est une fille de Siyouni. Elle a un peu plus d’expérience et a signé un presque sans-faute en quatre sorties. Deuxième du Prix Vanteaux (Gr3), elle vient de gagner le Prix Cléopâtre (Gr3). Cette Étoile fait partie des quatre pensionnaires de Jean-Claude Rouget en vue pour le Prix de Diane (Gr1).