Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le PMU va mieux traiter les non-partants et supprimer le rapport "écurie"

Institution / Ventes / 29.05.2019

Le PMU va mieux traiter les non-partants et supprimer le rapport "écurie"

Le PMU a amorcé un travail de fond basé sur la rétention de sa clientèle cœur de cible, les turfistes. Il a écouté, travaillé et concentré ses efforts pour imaginer et mettre en œuvre une nouvelle offre dans laquelle les clients se retrouvent.

Cela a commencé avec le lancement d’un nouveau Quinté+ et la simplification de sa gamme de paris en début d’année 2019. Et cela se poursuivra, dès le 1er juillet 2019, à travers différentes mesures.

Ainsi, certaines règles ont été simplifiées et clarifiées pour que le parieur ne soit plus impacté en cas d’événement ou de décisions n’étant pas de son fait.

La première mesure concerne le traitement des non-partants, très ancien sujet de discorde entre le PMU et ses clients.

Sur le Quinté+ d’abord. Les parieurs pourront toujours cocher un cheval de complément qui viendra automatiquement remplacer le non-partant sur leur ticket. Mais à partir du 1er juillet, si le parieur n’a pas coché de cheval de complément, le Quinté+ sera transformé en Quarté+ et transféré dans la masse de celui-ci. Pourquoi est-ce positif ? Parce que jusqu’à maintenant, le parieur qui n’avait pas coché de cheval de complément ou qui subissait plusieurs non-partants était condamné à ne toucher que des Bonus 3 ou 4… ou à être remboursé (3 non-partant parmi les 5 chevaux désignés). Désormais, il pourra viser un rapport Quarté+ beaucoup plus alléchant qu’un Bonus !

Pour information, le Quinté+ est la course où les non-partants sont les plus fréquents. Le Quinté+ souffre aussi plus que les autres, à cause de l’espérance de gains qu’il suscite chez les joueurs… qui n’appréciaient guère de ne courir qu’après un Bonus au lieu des millions promis.

La règle des non-partants évolue aussi sur tous les paris, du Quinté+ au Simple en passant par toute la gamme : désormais, tous les paris comportant un non-partant seront annulables jusqu’au départ de la course. Alors qu’aujourd’hui, les parieurs n’ont que quinze minutes pour annuler leur pari après sa validation.

Enfin, le rapport "écurie" va être supprimé. Chaque cheval sera traité individuellement au Simple Gagnant. Alors qu’aujourd’hui, lorsque plusieurs chevaux font écurie, le parieur gagne en Simple Gagnant si l’un des chevaux de l’écurie remporte la course. Le plus pour les parieurs est que le cheval de jeu – ou le cheval ayant moins de chances – ne contribuera plus à faire baisser la cote du favori de l’écurie. Autre avantage : ceux qui voudront jouer le moins appuyé des deux au betting auront la chance de pouvoir toucher une belle cote individuelle. Bref, une mesure incitative dans tous les sens du terme.