Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

Le premier partant de Didier Guillemin en Italie fait sensation

29.05.2019

Le premier partant de Didier Guillemin en Italie fait sensation

Quatrième de Gr3 PA en France, Kanaan (Sarrab) a pris la route en fin d’année dernière pour décrocher du caractère gras. En novembre 2018, à Casablanca, il avait remporté le Grand Prix de S.A.R. le Prince Moulay Rachid (L PA), devenant ainsi le premier lauréat de Didier Guillemin au Maroc… tout en étant son premier partant dans ce pays. C’est ce même élève et représentant de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan qui a été envoyé par le Montois en mission à Rome, où il tentait pour la première fois sa chance. Associé à Sylvain Ruis, Kanaan a surclassé l’opposition. Ce 4ans remporte sa deuxième Listed, le Premio Dubai International Arabian Races 2019 (L PA), de plus de six longueurs, après avoir passé le peloton en revue. Entraîné par Philip Collington, Mashhur Al Khalediah (Jalnar Al Khalidiah), le deuxième, est âgé de 5ans. Il s’est classé troisième du Prix Dormane (Gr3 PA) l’année dernière avant de terminer huitième du Qatar Derby des Pur-sang Arabes de 4ans (Gr1 PA).

Changement de catégorie en vue. Même si l’opposition en Italie est moins forte que celle qu’il a pu rencontrer en France, le poulain a signé un éclair de classe qui l’autorise à nourrir des ambitions d’un autre niveau. Thierry Delègue, racing manager du propriétaire, a d’ailleurs déclaré : « Je pense qu’il va prendre la direction de Chantilly pour le Qatar Derby des Pur-sang Arabes de 4ans (Gr1 PA). Nous voulions voir à quel point il s’était amélioré cet hiver. Et nous sommes très satisfaits de sa prestation. Son changement de vitesse a été vraiment très impressionnant, surtout si l’on tient compte du fait qu’il bat des chevaux d’âge. Nous pensons aussi au Dubai Day pour lui. Mais si nous voulons le laisser face aux seuls 4ans, le Derby Anglais des Pur-sang Arabes est une autre option. » Kanaan est le frère de Mabrooka (Mahabb) et de Joudh (Mahabb), toutes les deux lauréates de Gr1 PA pour la même casaque et le même entraîneur.

Le coup de deux de Sylvain Ruis. La réunion du dimanche 28 avril à Rome était une réunion classique pour les pur-sang anglais, avec les 1.000 et 2.000 Guinées locales. Ce fut aussi la première étape des Dubai International Arabian Races. Ce circuit européen propose des épreuves pour pur-sang arabes tout au long de la saison, lesquelles servent de qualificatives pour la finale de Newbury en juillet. Outre le Premio Dubai International Arabian Races 2019 (L PA), la journée romaine de ce dimanche proposait deux autres épreuves pour les chevaux arabes. Dans le Premio Taajer-UAE Embassy, une course à conditions sur 2.000m, c’est la française Bayan (Munjiz) qui s’est imposée de peu face à Jadeeda (Njewman), un pensionnaire de Damien de Watrigant. L’élève et représentante de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan s’est élancée en tant que favorite et a pris la tête de l’épreuve dès le départ. Les deux françaises ont longuement lutté dans la ligne droite, mais c’est finalement la protégée de Frédéric Sanchez qui a conservé l’avantage jusqu’au bout, offrant ainsi un coup de deux à Sylvain Ruis. En 2018, Bayan s’est classée deuxième du Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr1 PA). À son sujet, Thierry Delègue a déclaré : « C’est une pouliche avec laquelle nous voudrions aller à Newbury. Ce circuit des Dubai International Arabian Races est remarquable. Nous sommes venus en Italie avec seulement deux chevaux. Ils iront ensuite vers l’étape de La Teste-de-Buch, où nous aurons certainement deux ou trois partants. Lesquels viseront ensuite, bien sûr, la finale de Newbury. » C’est un produit d’Af Albahar (Amer), étalon stationné au haras de Thouars, qui a remporté la troisième course de pur-sang arabes de dimanche à Rome. Né et entraîné en Italie, Avez de Pine (Af Albahar) s’est en effet imposé dans le Premio Shadwell Arabian Stallions. Il devance d’un peu moins de deux longueurs le "FR" Dagui Lotois (Dahess).