Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

LES RÉSULTATS À CHESTER CE MERCREDI

International / 27.05.2019

LES RÉSULTATS À CHESTER CE MERCREDI

CHESTER (GB), MERCREDI

CHESTER VASE (Gr3)

Sir Dragonet, de zéro à 113 en onze jours

Son nom ne figure pas parmi les dizaines de poulains de Ballydoyle engagés dans le Derby. Il y a onze jours, il était encore inédit. Mais ce mercredi, grâce à un impressionnant succès dans le Chester Vase (Gr3), Sir Dragonet (Camelot) est devenu un candidat sérieux au classique d’Epsom. Il faudra le supplémenter, au prix de 85.000 £ (99.000 €). Mais d’après les bookmakers, il vaut 6/1, la même côte que Japan (Galileo), lequel fera sa rentrée dimanche, dans le Derby Trial (Gr2). C’est énorme pour un poulain qui a fait ses débuts à Tipperary, sur 2.500m, en étant délaissé par les parieurs. Ce mercredi, il a gagné de six longueurs, en survolant le petit peloton après une sage course d’attente. Dans le dernier tournant, quand Donnacha O’Brien lui a demandé d’allonger ses foulées, il était déjà le patron de la course. On pourra dire qu’il a battu un lot faible car son dauphin, Norway (Galileo), affiche un rating de 104, mais également car le troisième et animateur, Dashing Willoughby (Nathaniel), est crédité de 102. Ces deux poulains ont fait leur valeur. Mais Sir Dragonet, sans considérer la facilité de son succès, devrait décrocher un rating proche de 113. Deux parmi des neuf gagnants du Chester Vase d'Aidan O’Brien se sont imposés lors de leur deuxième sortie : le futur lauréat du Derby Ruler of the World (Galileo) et US Army Ranger (Galileo), deuxième d’Harzand (Sea the Stars) à Epsom, en 2016.

Immature à la maison… Paul Smith, fils d’un des copropriétaires, a dit : « C’est une très agréable surprise. Il est encore immature, c’est l’une des raisons pour lesquelles il n’a pas été engagé dans le Derby. Je pense que les lads vont prendre une décision dans les deux semaines à venir. Il avait besoin d’apprendre et Aidan pensait que Chester était le bon endroit pour cela. » Donnacha O’Brien a quant à lui déclaré : « Il est encore très vert. J’ai donc décidé de lui laisser son temps et le train soutenu l’a aidé. À 600m du poteau, il avait course gagnée. Ce poulain possède un gros moteur. Il n’avait pas montré grand-chose à la maison, mais avec ces poulains de grande origine, on ne sait jamais : ils apprennent à s’endormir le matin et ils se réveillent aux courses. »

Quand un Montjeu rencontre Galileo… Sir Dragonet est le neuvième gagnant de Groupe issu de Camelot (Montjeu), le lauréat du Derby 2012. Sept ont décroché leur titre sur 2.000m et plus. La mère, Sparrow (Oasis Dream), gagnante d’une course à la fin de ses 2ans, s’est classée troisième des Ballyogan Stakes (Gr3) sur 1.200m, à 3ans. Sir Dragonet est son premier produit. La deuxième mère, All too Beautiful (Sadler’s Wells), est une propre sœur de Galileo (Sadler’s Wells) et une demi-sœur de Sea the Stars (Cape Cross). Elle s’est classée deuxième des Oaks et a produit Wonder of Wonders (Kingmambo), elle aussi deuxième dans le classique pour pouliches.

Sparrow a un 2ans par Australia (Galileo) et un yearling par Camelot, propre frère de Sir Dragonet. 

CHESHIRE OAKS (L)

Mehdaayih à 30.000 £ d’Epsom

Nasser Lootah sera obligé de débourser 30.000 £ (35.000 €) de supplémentation pour assurer à Mehdaayih (Frankel) une place au départ des Oaks (Gr1), le 31 mai à Epsom. La pouliche a prouvé qu’elle méritait qu’on lui donne sa chance avec un succès en mode "avion de chasse" dans les Cheshire Oaks (L), ce mercredi. C’est la course par laquelle sont passées la grande Enable (Nathaniel) et Forever Together (Galileo), les deux dernières lauréates d’Epsom. Mehdaayih et Enable sont entraînées par John Gosden, mais c’est leur seul point commun. La double gagnante de l’Arc aime partir de loin, alors que la 3ans possède une sacrée pointe de vitesse.

La décision au propriétaire. Rob Havlin a attendu parmi les derniers, le long de la corde, avant de déboîter à 400m du poteau, en plein tournant. Mehdaayih a débarrassé la table en trois foulées et s’est détachée de quatre longueurs et demie, alors que Manuela de Vega (Lope de Vega) s’est octroyé la deuxième place devant Fanny Logan (Sea the Stars). Mehdaayih est proposé entre 6 et 8/1 dans l’ante-post des Oaks. Thady Gosden, fils et assistant de John, a dit : « On doit encore en discuter avec son propriétaire et il prendra la décision. Avant la course, nous avions quelques soucis concernant le terrain assoupli par la pluie, mais elle s’est amusée. Je ne pense pas que le profil d’Epsom va la déranger car c’est une pouliche très athlétique et bien équilibrée dans ses foulées. »

Une petite-fille de Sayyedati. Mehdaayih appartient à Emirates Park, le haras australien de Nasser Lootah, un homme d’affaires de Dubaï qui a découvert les courses à la fin des années 1980. Emirates Park a élevé une quinzaine de lauréats de Gr1, dont les gagnants des Golden Slippers Estijaab (Snitzel) et Mossfun (Mossman), ainsi que le grand étalon Encosta de Lago (Fairy King). La pouliche est le dernier produit européen de sa mère, Sayyedati Symphony (Gone West). Elle a donné deux autres gagnants, dont le très bon cheval de handicap Escalator (Cape Cross). La deuxième mère, Sayyedati (Shadeed), a remporté cinq Grs1, dont les 1.000 Guinées, les Sussex Stakes et le Jacques Le Marois.

DEE STAKES (L)

Circus Maximus cherche son ticket

Aidan O’Brien peut regarder les Dee Stakes (L) sans se faire trop de souci. Ses deux candidats, Circus Maximus (Galileo) et Mohawk (Galileo), sont déjà engagés dans le Derby et ils affichent respectivement 25 et 50/1 dans l’ante-post. Ils doivent prouver qu’ils méritent leur chance pour le Gr1 dans ces Dee Stakes. Le dernier lauréat de cette Listed à avoir remporté le Derby est Kris Kin (Kris S), en 2003. Ryan Moore a été déclaré sur Circus Maximus, troisième de Persian King ** (Kingman) dans les Autumn Stakes (Gr3), et quatrième de Magna Grecia (Invincible Spirit) dans le Futurity Trophy (Gr1). Il est le favori car il reçoit cinq livres de son coéquipier, pénalisé pour son succès dans les Royal Lodge Stakes (Gr2). Mais il y a un troisième candidat en puissance au Derby : il s’agit de Fox Chairman (Kingman), qui a fait forte impression lors de ses débuts, à Newbury. Il n’est pas engagé, d’accord, mais il plus difficile de trouver un cheval de Derby que l’argent pour le supplémenter !

ORMONDE STAKES (GR3)

Kew Gardens devant un carrefour

Les Ormonde Stakes (Gr3) sont à la fois un point de départ et un carrefour pour Kew Gardens (Galileo). Le pensionnaire d'Aidan O’Brien a remporté l’année dernière le Grand Prix de Paris (Gr1), sur 2.400m, et le St. Leger (Gr1), sur 2.921m. Et la course de Chester, sur 2.692m, peut pousser l’entraîneur à garder le poulain sur 2.400m ou à lui chercher un avenir dans les courses de tenue. Mais avant tout cela, il faut que Kew Gardens gagne sur un parcours qui peut se révéler dangereux pour celui qui n’avait pas trop apprécié Epsom l’an dernier, tout en rendant du poids. Il rend trois livres au "FR" Morando (Kendargent), qui aime le terrain souple, et sept à Magic Circle (Makfi), qui s’était imposé l’an dernier dans la Chester Cup, un handicap terrible sur 3.750m, et dans les Henry II Stakes (Gr3).