Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

ORMONDE STAKES (GR3) - Morando danse sous la pluie

International / 27.05.2019

ORMONDE STAKES (GR3) - Morando danse sous la pluie

ORMONDE STAKES (GR3)

Morando danse sous la pluie

La pluie est tombée avec générosité sur Chester. Et elle a au moins fait un heureux : le "FR" Morando (Kendargent). C’est sur un terrain devenu plus lourd que très souple qu’il a dansé et a décroché dans les Ormonde Stakes (Gr3) son deuxième Groupe. Il offre au passage à la casaque King Power un troisième succès de la saison à ce niveau. Le pensionnaire d’Andrew Balding, qui effectuait sa rentrée, a évolué dans des conditions parfaites et a franchement impressionné. Tout de suite derrière les animateurs Cypress Creek (Galileo) et Warnaq (Arcano), Morando est parti de bonne heure et dans le dernier tournant, il avait déjà course gagnée. Le grand favori, Kew Gardens (Galileo), installé en dernière position par Ryan Moore, a cherché à refaire du terrain, mais Morando s’est relancé à 200m du poteau pour s’imposer de huit longueurs. D’accord, il était sur son terrain et il recevait quatre livres, mais l’élève de Guy Pariente a fourni la meilleure valeur de sa carrière. Ce n’est pas rien.

Le terrain est primordial pour lui. Même si les Ormonde Stakes sont une des courses qualificatives au Weatherbys Hamilton Stayers’ Million, Andrew Balding a aussi d’autres idées en tête pour Morando. L’entraîneur a dit : « Il méritait bien cette victoire. Quand j’ai vu la pluie, j’étais confiant. Mais pas au point de le voir prendre huit longueurs au favori ! Avec lui, le terrain est primordial. Il ne faut pas le courir, s’il n’est pas au moins très souple. Il est engagé dans les Hardwicke Stakes (Gr2) à Royal Ascot, mais il faut beaucoup de chance pour trouver du souple… » Morando possède aussi un engagement dans la Coronation Cup (Gr1), le 31 mai à Epsom.

Un Kendargent de tenue. Morando est l’un des huit gagnants de Groupe de Kendargent (Kendor). Fait notable : trois d’entre eux ont décroché leur titre sur plus de 2.000m, mais aucun sur une distance supérieure à 2.400m. Morando est arrivé chez Andrew Balding à la fin de la saison 2017, acheté 290.000 Gns (354.000 €) à la vente de chevaux à l’entraînement de Tattersalls. Il s’agissait de son deuxième passage sur un ring, car Bertrand Le Metayer l’avait payé 230.000 € à la vente d’août Arqana. Sa mère, Moranda (Indian Rocket), a été réclamée par Guy Pariente (32.250 €) après son seul succès, sur 1.000m à 2ans. Elle s’est classée cinquième au niveau Gr3 et Listed. Morando est l’un de ses deux gagnants. Moranda est une demi-sœur du bon sprinter Myasun (Panis), double gagnant de Gr3, et propre sœur de la lauréate du Prix des Rêves d’Or, Matwan. Moranda a une pouliche de 2ans par Wootton Bassett (Iffraaj) à l’entraînement chez Fabrice Chappet.

DEE STAKES (L)

Circus Maximus, un de plus pour Aidan

La domination de Ballydoyle dans les préparatoires pour le Derby se poursuit. Circus Maximus (Galileo) n’a pas été aussi impressionnant que Sir Dragonet (Camelot) dans le Chester Vase (Gr3), mais il a fait un pas vers Epsom en remportant les Dee Stakes (L), ce jeudi, à Chester. Et pour une fois, Ryan Moore était en selle sur le meilleur des deux pensionnaires d’Aidan O’Brien. L’élève de Flaxman Stables, qui est associé à Coolmore, a galopé aux côtés de l’animateur Living Legend (Camelot). Mais il l’avait déjà déposé avant la fin du dernier tournant pour finalement s’imposer de deux longueurs devant son coéquipier Mohawk (Galileo), lequel a tracé un bon parcours, compte tenu du fait qu’il rendait cinq livres. Fox Chairman (Kingman) a bien fini après avoir joué de malchance au moment décisif.

Réaction mesurée des bookmakers. La cote de Circus Maximum est passée de 25 à 16/1, ce qui est normal pour un poulain après un succès dans une préparatoire au Derby. Aidan O’Brien a expliqué : « Circus Maximus est un poulain très posé, pouvant même un peu s’endormir dans les parcours. Il avait besoin d’apprendre et cette course va beaucoup l’aider. Lui et Mohawk ont dû se mettre vite en jambes et galoper. Le terrain très assoupli les a obligés à travailler un peu plus. »

Une mère gagnante de Groupe à Royal Ascot. Jusqu’à présent, Circus Maximum est l’unique produit de Dauntle (Danehill Dancer), lauréate des Duke of Cambridge Stakes (Gr2) à Royal Ascot et placée de Grs1 dans les Matron Stakes (à deux reprises) et dans les Sun Chariot Stakes. La deuxième mère, Lady Angola (Lord at War), a donné cinq autres gagnants et remonte à la souche des lauréats de Gr1, Al Mamoon (Believe It) et La Guerrière (Lord at War).

Anthony Van Dyck à Lingfield, Japan à York. Aidan O’Brien a fait le point sur ses protégés missionnés dans le Derby. Sir Dragonet, dont la cote pour Epsom a encore baissé à 4/1, a fait plaisir à son entraîneur : « Il a eu un petit souci à 2ans et on a dû se montrer patient avec lui. Il a gagné le Chester Vase en terrain souple, mais je pense qu’il sera compétitif aussi en bon terrain. La décision sur la supplémentation revient à ses propriétaires. » Anthony Van Dyck (Galileo), qui, dans un premier temps, était annoncé partant dans le Derby Trial (Gr2) dimanche, à Leopardstown, sera finalement au départ samedi du Lingfield Derby Trial (L). Japan (Galileo) pourra lui aussi voyager pour sa rentrée et croiser le chemin de Too Darn Hot (Dubawi), jeudi prochain, dans les Dante Stakes (Gr2), à York. Dimanche, à Leopardstown, Broome (Australia) sera donc accompagné par d’autres coéquipiers.