Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE  THE PRESIDENT OF THE UAE CUP - COUPE D'EUROPE DES CHEVAUX ARABES (Gr1 PA) - Tayf de retour parmi l’élite européenne

12.05.2019

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE THE PRESIDENT OF THE UAE CUP - COUPE D'EUROPE DES CHEVAUX ARABES (Gr1 PA) - Tayf de retour parmi l’élite européenne

Pour son retour en Europe, après un hiver qatari où il avait croisé le fer avec les meilleurs, Tayf (Amer) a décroché le deuxième Gr1 de sa carrière à l’occasion de The President of the UAE Cup - Coupe d'Europe des Chevaux Arabes (Gr1 PA). Monté à la perfection par Olivier Peslier, il est venu s’imposer aux abords du poteau, deux années après son succès dans les Qatar International Stakes (Gr1 PA) à Goodwood.

Une monte au millimètre. Pas revu depuis sa tentative dans la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA), Lightning Bolt (Munjiz) a pris les devants, avec Hajres (Nizam) et Rodess du Loup (Dahess) à ses trousses. Tayf a navigué parmi les derniers, dans le sillage du favori, Khataab (Amer). Lightning Bolt a fait illusion dans la ligne droite. Mais c’était sans compter sur le retour de Khataab, suivi comme son ombre par Tayf. Olivier Peslier a patienté au maximum. Il a décalé son partenaire à 100m du but, avant de prendre sûrement l’avantage à Khataab tout à la fin. Un véritable travail d’orfèvre ! Lightning Bolt conserve la troisième place, pour sa rentrée. Rodess du Loup termine au pied du podium.

Vers Goodwood et la Qatar Arabian World Cup. Quatrième de l’Amir Sword (Gr1 PA) – sans avoir été très heureux –, puis deuxième de la Qatar Gold Sword (Gr1 PA), Tayf trouve ici une juste récompense à ses efforts, à la grande satisfaction de son jockey, Olivier Peslier qui a déclaré : « Je le connais par cœur. Parfois on dit que c’est un désavantage, mais je le connais depuis longtemps et je sais comment il réagit. C’est un super cheval qui accélère toujours un petit peu tardivement, mais il vaut mieux venir trop tard que trop tôt. À l’entrée de la ligne droite, je ne voulais pas trop sortir, même si cela partait devant. Son entraîneur m’avait donné carte blanche. Avec Yazeed, c’est les deux meilleurs chevaux de l’écurie. Il méritait cette victoire et on le reverra. » Son entraîneur, Alban de Mieulle, nous a confié : « Olivier Peslier a été très inspiré. Il le connaît par cœur. Nous aurions pu courir Yazeed à sa place. Mais dans un terrain assoupli, Tayf paraissait être un meilleur choix. Il avait gagné en terrain lourd à Goodwood. Il revient en forme après une longue période d'arrêt il y a deux ans suite à cette victoire anglaise. Nous avons eu du mal à le retrouver, mais il est de retour. À 200m du poteau, il avait le gaz pour prendre la tête mais son jockey sait y faire et il lui a fait prendre l'avantage au dernier moment car on sait qu'il a parfois la tendance à s'arrêter une fois en tête. À présent il va aller à Goodwood avant de prendre la direction de la Qatar Arabian World Cup. »

Khataab fait sa valeur. Thomas Fourcy, l’entraîneur deuxième, nous a dit : « Le cheval court très bien. Nous sommes battus par meilleur. Olivier Peslier a fait un canter derrière nous et nous l'avons emmené jusqu'au poteau. C'est un cheval souffreteux et c'est pour cela qu'il n'a pas beaucoup couru. Il court très peu dans l'année, trois ou quatre fois seulement, mais c'est un cheval de classe. Il avait gagné tellement facilement pour sa rentrée qu'on s'était dit que nous allions courir ce Gr1 aujourd'hui. Il a besoin d'un peu plus de temps pour récupérer, mais il ne démérite pas. En dernier lieu, Rodess du Loup était à deux longueurs de nous et là, il doit être à cinq ou six longueurs aujourd’hui. Khataab est monté sur sa course, mais il lui aurait vraiment fallu une course sur mesure pour être le meilleur. Il devrait aller à Deauville au mois d'août, puis sur la World Cup en octobre. Il est facile à entraîner et fait ce qu'il a envie. Il n'est pas chaud, il fait le coquin de temps en temps mais ce n'est pas par vice. Il aime vivre, tout simplement ! »

Lightning Bolt va monter sur cet accessit. Karin van den Bos, entraîneur du troisième, nous a confié au sujet de Lightning Bolt : « Il avait besoin de cette course. Avec une préparatoire, je pense qu'il aurait pu gagner. Mais je n'ai pas de course pour lui. Il aurait fallu que je vienne en France plus tôt, mais la saison est longue et je compte sur les échéances à venir donc je ne veux pas l'avoir prêt trop vite. Je compte sur lui pour la fin de la saison, c'est pourquoi j'ai commencé plus tardivement avec lui. Je lui ai laissé un bon temps de repos aussi car l'an dernier il s'était cogné contre un arbre dans le rond de présentation, lors de la Qatar Arabian World Cup. Il avait couru quand même mais n'était plus le même cheval. Nous viserons les bonnes courses mais je n'ai pas encore d'idée pour la suite. »

Le fils et le petit-fils d’une championne. Les deux premiers de cette épreuve ont été élevés au haras du Grand Courgeon. Tayf est un fils de Djelmila (Manganate). Cette élève du haras de Mandore fut la première à battre le champion Al Sakbe (Kesberoy). Parmi ses dix victoires à travers le monde, on se souviendra du Derby des Pur-sang Arabes à Chantilly, de l’Al Maktoum Challenge Round 2, des Hatta International Stakes… soit autant de courses aujourd’hui labélisées Grs1. Djelmila a produit six black types dont les gagnants de Gr1 et propres frères Majd Al Arab (Qatar International Trophy, H.H. The Emir’s Sword, The Dubai International Stakes & Coupe d’Europe des Chevaux Arabes, Grs1 PA) et Raddad (Qatar International Derby, Gr1 PA). La deuxième mère, Cherifa (Chéri Bibi), est gagnante des Dubai Stakes et de la Coupe du Cheval Arabe (Grs1 PA). Elle est l’aïeule d’une vingtaine de black types, dont Mushrae (Arabian World Cup & Arabian Trophy des Poulains, Grs1 PA). C’est la grande famille de l’élevage Watrigant, laquelle a donné les chefs de race Dormane (Manganate) et Manganate (Saint Laurent).

 

 

 

Shabab

 

 

Wafi

 

 

 

 

Sarhah

 

Amer

 

 

 

 

 

Lahoom

 

 

Bushra

 

 

 

 

Rahifa

TAYF (M7)

 

 

 

 

 

 

Saint Laurent

 

 

Manganate

 

 

 

 

Mandragore

 

Djelmila

 

 

 

 

 

Chéri Bibi

 

 

Cherifa

 

 

 

 

Managhi