Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PREAKNESS STAKES (Gr1) - War of Will, de l’enfer au paradis

International / 19.05.2019

PREAKNESS STAKES (Gr1) - War of Will, de l’enfer au paradis

PREAKNESS STAKES (Gr1)

War of Will, de l’enfer au paradis

Les Preakness Stakes et le Kentucky Derby n’ont pas la même valeur. Mais tout de même, après le classique, War of Will (War Front) avait un sacré crédit du côté de Madame La Chance. Et ce samedi, il a en partie récupéré son dû. Sa position à la corde, derrière l’animateur, s’était transformée en cauchemar à Churchill Downs. Pourtant, à Pimlico, le tombeau est devenu un tremplin.

Le poulain élevé par Flaxman Holdings — acheté 250.000 € à la breeze up Arqana — s’est faufilé à la fin du dernier tournant dans un trou de souris entre Warrior’s Charge (Munnings) et la lice. Et il est alors parti pour la gloire. Deux semaines avant, quand son jeune jockey Tyler Gaffalione l’avait déboîté pour attaquer Maximum Security (New Year’s Day), ce fut la catastrophe. Mais ce samedi, les planètes s’étaient alignées en sa faveur : le déroulement, le terrain, le train de course... Le cheval a encore une fois livré sa véritable valeur, effaçant ainsi sa précédente sortie malheureuse. Pour sa capacité à répéter, War of Will mérite la plus grande des estimes.

Improbable, le marqueur. Aurait-il battu, sans gêne et sans malchance, Maximum Security dans le Derby ? On peut toujours refaire les courses, c’est passionnant, mais cela ne nous donne pas pour autant de réponse. War of Will a battu le favori Improbable (City Zip) de trois longueurs un quart. Maximum Security lui en avait mis trois et demie. Le scénario des deux courses a été très différent. Il y a deux semaines, à Churchill Downs, la course n’a pas avancé après la bagarre initiale. Ce samedi, le chrono des 1.200 premiers mètres (1’10’’56) est de presque deux secondes plus rapide. Les Américains aiment dire que the pace make the race, une expression que l’on peut traduire par "le train fait la course". War of Will a couru près de la tête et il a trouvé les ressources pour arriver sain et sauf au poteau. Le tiercé a été complété par Everfast (Take Charge Indy) et Owendale (Into Mischief) qui étaient loin derrière.

Un parcours propre. Mark Casse est revenu sut le Kentucky Derby après la victoire de son pensionnaire : « C’est difficile à croire, mais après la course j’étais soulagé que War of Will soit revenu sans aucun problème. Car il n’est pas passé loin de la catastrophe la dernière fois. En début de semaine je me suis fâché quand j’ai lu et entendu que c’était mon jockey Tyler Gaffalione qui avait provoqué la faute à Churchill Downs. Nous avons travaillé dur après le Kentucky Derby. Ce n’est pas une question de revanche. Nous voulions prouver que War of Will était très bon. Et qu’il méritait de gagner une course de ce niveau. Je voulais un parcours propre, c’est tout. »

La revanche. Les Belmont Stakes (Gr1) sont le prochain objectif de War of Will, dans trois semaines. Mark Casse a dit : « Nous aimons courir… Le poulain va revenir à Keeneland. D’ici une dizaine de jours, nous allons prendre une décision. Son propriétaire Gary Barber connaît bien les courses et nous allons discuter. » Mark Casse est aussi revenu sur le défi lancé par le propriétaire de Maximum Security qui a proposé un pari de cinq millions de dollars aux propriétaires des chevaux gênés à Churchill Downs. On peut se demander quand Maximum Security et War of Will vont se rencontrer, mais aussi et surtout, tout le monde veut savoir si Gary Barber va accepter le pari. Le retour de Maximum Security est prévu le 20 juillet à Monmouth dans le Haskell Invitational. Mark Casse a expliqué : « Gary Barber est un sportsman et je suis sûr que les poulains se rencontreront un jour. Mais dans les meilleures conditions et pour le plus grand bénéfice des courses. »

Les souches Niarchos autour du monde. War of Will est le 21e lauréat de Gr1 issu de War Front (Danzig). Quatre ont décroché cet honneur sur le dirt. War of Will est un produit de l’élevage Niarchos dont les souches ont remporté deux classiques en l’espace de huit heures. En effet une descendante de Miesque (Nureyev), Loves Only You, élevée par Northern Farm et issue de Loves Only Me (Storm Cat), s’est imposée dans les Oaks du Japon (Gr1). War of Will remonte à la souche d’Aviance (Northfields) laquelle a donné une bonne douzaine de gagnants de Gr1 dont Spinning World (Nureyev), un miler de top niveau. La mère de War of Will, Visions of Clarity (Sadler’s Wells) a remporté le Prix de Bagatelle (L) avant de produire Pathfork (Distorted Humor), lauréat des Vincent O’Brien National Stakes (Gr1) et étalon en Afrique du Sud. Un 2ans par Tapit (Pulpit), demi-frère de War of Will et acheté 130.000 $ à Fasig-Tipton en octobre sera proposé en vente mardi à la breeze up de Timonium, à quelques bornes de l’hippodrome de Pimlico. Visions of Clarity a été saillie par American Pharoah (Pioneerof the Nile) en 2018.