Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L'incroyable performance de Cristian Demuro

International / 19.05.2019

L'incroyable performance de Cristian Demuro

DERBY ITALIANO (GR2)

Cristian Demuro, maître en son royaume

C’est de très belle manière que Cristian Demuro a donné la réplique à son frère, Mirco, lequel avait gagné, dimanche matin, les Japanese Oaks (Gr1). Le plus jeune des deux Demruo a ajouté au palmarès familial un quatrième succès dans le Derby Italiano (Gr2). Son poulain Keep on Fly (Rip Van Winkle) n’était pas le premier choix des six représentants d’Alduino et Stefano Botti. Il avait ouvert son palmarès lors de sa quatrième sortie dans un maiden à San Siro. Cette victoire lui avait permis de s’affirmer comme un 3ans de grande tenue et donc un bon prospect pour l’automne. La pluie qui est venue assouplir le terrain a aidé Keep on Fly. Il paraissait pris de vitesse à 600m du poteau lorsque Mission Boy (Paco Boy) a prononcé son effort avec la pouliche Call me Love (Sea the Stars) et Frozen Juke (Frozen Power). Cristian a continué à solliciter Keep on Fly, même s’il n’était plus dans le champ de la caméra. Dans les 200 derniers mètres, le poulain a retrouvé son action et il a fini en trombe, coiffant sur le poteau Mission Boy. Call me Love s’empare de la troisième place à deux grandes longueurs.

Un quatrième succès. Cristian Demuro est devenu le patron du Derby Italiano, avec quatre victoires ces cinq dernières années. Seuls trois jockeys ont un meilleur palmarès dans le classique : Federico Regoli, avec huit victoires, Pietro Gubellini et Enrico Camici, qui sont à cinq. Le pilote, très ému, a expliqué : « C’est un poulain froid, qui peut aller aussi sur plus long. Il a eu un moment difficile quand les autres ont accéléré et j’ai poussé fort. C’est à 100m du poteau que j’ai compris qu’il pouvait gagner. »

Les œillères l’ont changé. Alduino Botti, propriétaire, éleveur et entraîneur du lauréat, a déclaré : « Il a toujours montré des moyens mais a été assez long à venir. C’est suite à sa troisième sortie que son jockey, Dario Vargiu, nous avait conseillé de lui mettre des œillères. Le poulain a beaucoup changé, il a ouvert son palmarès par dix longueurs. Et le voilà lauréat classique. À présent, il faut choisir son programme, car après le Derby il ne reste pas grand-chose à courir en Italie. »

Une souche classique. Alduino Botti a entraîné aussi la mère de Keep on Fly, So Many Shots (Duke of Marmalade), lauréate du Premio Mario Incisa (Gr3) et troisième des Oaks d’Italie (Gr2). La deuxième mère, Cland Di San Jore (Lando), a donné deux autres sujets black types et est une demi-sœur de Claba Di San Jore (Barathea), qui a produit les gagnants du Derby Italiano Crackerjack King (Shamardal) et Awelmarduk (Almutawakel). So Many Shots a une 2ans par Australia (Galileo).

PREMIO PRESIDENTE DELLA REPUBBLICA (Gr2)

Stormy Antartic et le président Lanfranco

Lanfranco Dettori a décroché sa première victoire dans le Premio Presidente della Repubblica (Gr2), une des très rares courses italiennes qui manquaient à son palmarès. Frankie n’a pas eu besoin de beaucoup forcer, car nous avons assisté à une véritable promenade de Stormy Antartic (Stormy Atlantic). Ce cheval remporte ainsi son sixième Groupe dans un quatrième pays différent après ses victoires en Angleterre, Allemagne et France. Il lui manque l’Irlande pour compléter le Grand Slam européen. Le représentant de Pak-Kwan Siu a pris la tête à un train modéré et Lanfranco Dettori a attendu les 600 derniers mètres pour demander l’accélération à Stormy Antartic qui a perdu en route ses rivaux. Anda Muchacho (Helmet), qui faisait sa rentrée, s’est octroyé la deuxième place à quatre longueurs. Lanfranco Dettori a dit : « Je n’ai pas vu les autres… Stormy Antartic est un peu émotif mais quand il peut régler le train à son compte il devient très bon, comme il a déjà démontré à plusieurs reprises, même dans les Grs. »

Un demi-frère d’Al Johrah. Stormy Antarctic est passé deux fois dans le ring de Tattersalls. Lorsqu’il était foal, il a été acheté 68.000 Gns par Canirola Bloodstock et a été revendu à son propriétaire actuel pour 200.000 Gns lors de la Craven breeze up par Brendan Holland. Entre ces deux passages, Al Shaqab a acheté sa mère, Bea Remembered (Doyen), pleine de Bated Breath, pour 100.000 Gns. Le produit du croisement n’est autre que la précoce et rapide Al Johrah, battue par la championne Lady Aurelia (Scat Daddy) dans les Queen Mary (Gr2) à Royal Ascot, et deuxième aussi du Prix Robert Papin (Gr2).

Bea Remembered avait fait preuve de talent en remportant deux courses et en se classant troisième de Gr3 en Irlande. Saillie par Shalaa (Invincible Spirit) en 2018, elle est allée à la rencontre de Sea the Stars (Cape Cross) cette année.

La deuxième mère, Leinster Mills (Doyoun), a gagné trois courses. Elle était elle-même issue de la placée de Gr3 Miss Turnberry (Mummy’s Pet) qui a donné, entre autres, la multiple lauréate de Listed Cheviot Amble (Pennine Walk).