Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX CLÉOPÂTRE (GR3) - Étoile décroche son ticket pour le Diane

Courses / 20.05.2019

PRIX CLÉOPÂTRE (GR3) - Étoile décroche son ticket pour le Diane

SAINT-CLOUD, LUNDI

Il y a eu elle et les autres à l’arrivée de ce Prix Cléopâtre (Gr3). Étoile (Siyouni) a ébloui en s’imposant sans forcer, d’une longueur trois quarts, enlevant ainsi un premier Groupe bien mérité sur une piste très souple, annoncée à 3,8. Gagnante de ses deux premières courses sur les 1.500m de Cagnes-sur-Mer, la pouliche de Philippe Ségalot et de Martin Schwartz avait ensuite passé un test concluant à Paris dans le Prix Vanteaux (Gr3), s’avouant vaincue d’une encolure face à Platane (Le Havre). Cette dernière se dirigeant vers le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), Étoile avait la voie libre ce lundi pour reprendre le cours de ses succès et elle a fait forte impression en gagnant de ce qu’elle a voulu.

Une course sans train. Comme on pouvait s’y attendre avec six partantes, la course s’est avérée tactique. En selle sur Villa d’Amore (Mastercraftsman), Pierre-Charles Boudot a pris un bon départ et a ensuite imprimé un faux train. La future lauréate a galopé côté corde dans le sillage de l’animatrice. L’allure s’est accentuée à l’abord de l’ultime tournant et le peloton a progressé tout en dehors à l’entrée de la phase finale. Prenant l’avantage à mi-ligne droite, Étoile a rallié le poteau en toute décontraction, en étant uniquement sollicitée aux bras par son partenaire. Villa d’Amore a paru dominée lors de l’emballage final avant de bien se ressaisir pour arracher la deuxième place, une courte tête devant Volshka (Le Havre). Longtemps en dernière position, Paramount (Siyouni) n’a pas mal conclu pour venir s’emparer de la quatrième place une longueur plus loin, devant la favorite, Shamiyla ** (Kingman). Après avoir galopé en deuxième position nez au vent, Got Wind (Olympic Glory) a terminé sixième et dernière à nette distance.

Le quatrième atout de Jean-Claude Rouget pour le Diane. Jean-Claude Rouget, entraîneur de la gagnante, a commenté : « Aujourd’hui, c’est mieux qu’une confirmation. C’est très bien qu’elle fasse la distance comme ça. Cet hiver, elle a couru contre des chevaux très moyens. Dans le Vanteaux, c’était déjà très bien, et là c’est encore mieux ! Elle est maniable et a beaucoup d’influx, tout en se gérant très bien en course. Je suis très content car la pouliche gagne très facilement. C’est une préparation parfaite pour le Prix de Diane (Gr1), en termes de dates. Ce n’est ni trop loin de la belle, ni trop près, et c’est pour cela que j’avais choisi cette course pour Étoile. Sauf incident, je devrais avoir quatre partantes dans le Diane et autant de bonnes chances. Cela ne m’est encore jamais arrivé. » Les quatre protégées de Jean-Claude Rouget pressenties pour le Diane sont Commes ** (Le Havre), Cartiem (Cape Cross), Ebony ** (Le Havre) et donc Étoile. Étoile offre un premier Groupe à son copropriétaire, le marchand d’art Philippe Ségalot.

Une belle capacité d’accélération. Cristian Demuro était associé pour la première fois à Étoile en compétition. Le jockey a déclaré : « Elle a répété ce qu’elle avait montré en dernier lieu. Nous sommes allés chercher l’extérieur comme je l’avais fait dans la course précédente, car la piste est très collante à l’intérieur. En dehors, c’est plutôt souple. La pouliche a accéléré fort et l’a fait facilement. Je l’ai bien aimée, d’autant que je ne lui ai pas mis un seul coup de cravache. »

Villa d’Amore se rachète, Volshka réussit son test parisien. Nette quatrième du Prix Finlande (L) à l’issue d’un bon parcours, Villa d’Amore a montré un meilleur visage pour son premier essai au niveau Groupe. La protégée d’André Fabre est engagée dans le Prix de Royaumont (Gr3), mais aussi dans le Prix de Diane. Quant à Volshka, elle se produisait pour la première fois sur un hippodrome parisien et l’essai est concluant. Elle restait sur un succès acquis d’un nez devant Paramount dans le Prix du Haras des Granges - Prix Caravelle (L), en bon terrain. La pouliche d’Alain Jathière ne dispose pas d’engagements classiques.

Trop long pour Shamiyla **. Impressionnante lauréate pour ses débuts sur le mile clodoaldien, Shamiyla passait un test grandeur nature dans ce Prix Cléopâtre. Non seulement elle était la pouliche la moins expérimentée de l’épreuve, mais elle découvrait également la distance des 2.100m. Elle s’est montrée assez électrique dans le rond de présentation, trottinant sans cesse. Après avoir galopé en avant-dernière position dans le sillage d’Étoile, la pouliche de Son Altesse l’Aga Khan a fait illusion à mi-ligne droite avant de céder à 200m du but, son jockey n’insistant pas pour finir. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a dit : « C'est sûrement un problème de distance. Elle était tendue pendant le parcours et les pouliches ne sont pas allées très vite. Elle a eu un bon passage, puis a plafonné pour finir. Elle a donné ce qu'elle pouvait. Son jockey l’a ménagée pour finir car il faut faire attention dans un terrain profond comme celui-là ; les chevaux peuvent vite se faire mal. »

Lien weatherbys http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/etoile.pdf

Une descendante de Baracala. Élevée par Patrick Fellous et mesdames Adès-Hazan et Henochsberg, Étoile a trouvé preneur sur le ring d’Arqana. Présentée par le haras des Capucines à la vente de yearlings d’août Arqana, elle a été adjugée 160.000 € à Jean-Claude Rouget. C’est une fille de Siyouni (Pivotal), étalon au haras de Bonneval, et de Milena’s Dream (Authorized), dont elle est le deuxième produit. La mère avait remporté le Prix de la Reboursière (Course F, à l’époque) à Deauville, sans confirmer ce succès ensuite, prenant la quatrième place à distance du Prix des Réservoirs (Gr3). Le premier produit de Milena’s Dream, Myholydream (Holy Roman Emperor), s’est imposé à 3ans sur le mile clodoaldien et n’a jamais terminé plus loin que quatrième en six sorties en France. Il a ensuite été exporté à Hongkong, où les produits d’Holy Roman Emperor sont très appréciés. Milena’s Dream a également une 2ans inédite nommée Milen’ Glory (Olympic Glory), laquelle est à l’entraînement chez Sylvain Dehez, ainsi qu’une yearling par Lethal Force (Dark Angel).

La deuxième mère est Rosella (Anabaa), gagnante sur les 1.400m de l’hippodrome de Compiègne. Sur ses trois produits enregistrés sur France Galop, deux sont gagnants et un n’a jamais couru. C’est une propre sœur de Messœurs (Anabaa), gagnante du Prix Hampton (L) et troisième du Prix du Gros-Chêne (Gr2). Cette dernière a donné Sister Trouble (Spectrum), gagnante du Prix Rose de Mai (L). Il s’agit de la souche d’Aladdine (Naaqoos), gagnante du Prix Texanita (Gr3). La quatrième mère est Baracala (Swaps), d’où Maximova (Green Dancer), lauréate du Prix de la Salamandre (Gr1) avant de devenir une très bonne poulinière : on lui doit Septième Ciel (Seattle Slew), Macoumba (Mr Prospector) ou encore Manureva (Nureyev), elle-même à l’origine de l’étalon The Grey Gatsby (Mastercraftsman).

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Siyouni

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen

ÉTOILE (F3)

 

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

Authorized

 

 

 

 

Funsie

 

Milena’s Dream

 

 

 

 

 

Anabaa

 

 

Rozella

 

 

 

 

Sweet Blue Eyes


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’17’’60

De 1.000m à 600m : 30’’15

De 600m à 400m : 12’’26

De 400m à 200m : 11’’30

De 200m à l’arrivée : 11’’76

Temps total : 2’23’’07