Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX D’ISPAHAN (GR1) - Zabeel Prince, quand la maturité prime sur la jeunesse

Courses / 26.05.2019

PRIX D’ISPAHAN (GR1) - Zabeel Prince, quand la maturité prime sur la jeunesse

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Zabeel Prince (Lope de Vega) était l’un des deux doyens au départ de ce Prix d’Ispahan (Gr1). Il venait de remporter son premier Groupe à l’âge de 6ans, ce qui n’en faisait pas l’un des favoris de l’épreuve. Il n’y a pourtant pas eu de discussion possible à l’arrivée, puisque l’alezan a de nouveau rallié le poteau en tête, laissant son plus proche poursuivant à trois quarts de longueur. Un premier succès au plus haut niveau qui en appelle d’autres, car Zabeel Prince est dans la forme de sa vie après avoir connu plusieurs interruptions de carrière, et il n’en était qu’à sa dixième sortie…

Une frayeur au départ et une course rythmée. Le cheval du cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum a trébuché en sortant de sa stalle, ce qui lui a fait perdre du terrain au départ, alors qu’il avait hérité du numéro 2 dans les boîtes. Son jockey, Andrea Atzeni, a bien rattrapé le coup en réussissant néanmoins à placer son partenaire en quatrième position, à l’extérieur, dans le sillage de la favorite, Wild Illusion (Dubawi). Rapidement aux commandes, Knight to Behold (Sea the Stars) a imprimé un rythme soutenu à l’épreuve, menant tout le long avec deux longueurs d’avance sur la jument de Godolphin. Progressant en dehors dans la phase finale, le futur vainqueur a pris franchement l’avantage à cent mètres du but sans être réellement inquiété, malgré la bonne fin de course de Study of Man ** (Deep Impact). C’est un étonnant Trais Fluors (Dansili) qui a complété le podium trois quarts de longueur plus loin, devant Intellogent ** (Intello) et Dream Castle (Frankel). Quant à Wild Illusion, elle a cédé pour finir mais n’était pas à 100 %, puisqu’elle n’avait pas été revue depuis sa très proche deuxième place dans le Breeder’s Cup Filly & Mare Turf (Gr1), au mois de novembre.

La ligne de Newmarket était en béton. En s’imposant en dernier lieu dans les Earl of Sefton Stakes (Gr3) à Newmarket, Zabeel Prince battait déjà un vrai lot pour sa rentrée après sept mois d’absence et son premier essai sur 1.800m. En effet, il avait devancé par plus de deux longueurs Forest Ranger (Lawman), lequel a remporté depuis les Huxley Stakes (Gr2). Troisième des Earl of Sefton Stakes, Mustashry (Tamayuz) s’est ensuite payé le luxe de battre la championne aux cinq Grs1 Laurens (Siyouni) dans les Lockinge Stakes (Gr1). Andrea Atzeni, jockey de Zabeel Prince, a expliqué : « Il le fait très bien. Nous ne sommes pas allés très vite, mais j'ai pu naviguer dans le sillage de Wild Illusion, la pouliche que je voulais suivre. Nous avons bien voyagé et sa fin de course est bonne. À l'âge de 6ans, il n'a jamais été aussi bon et la patience de son entourage est récompensée. Il avait été très impressionnant à Newmarket et la ligne de cette course est excellente. Nous avions un doute sur sa capacité à être performant au niveau Gr1, mais il a beaucoup progressé. Objectivement, ce qu'il fait aujourd’hui est de très bon niveau. C'est une course très solide. » Zabeel Prince est engagé dans les Queen Ann Stakes ainsi que dans les Prince of Wales’s Stakes (Grs1). Il serait plus logique de le voir au départ des Prince of Wales’s, d’autant que son entraîneur, Roger Varian, avait fait part publiquement de sa hâte à le voir évoluer sur 2.000m. Le cheval est également engagé un peu plus tard dans les Coral Eclipse (Gr1), le 6 juillet à Sandown.

Un croisement qui fait des merveilles. Tim Donworth, le fils des éleveurs de Zabeel Prince, était sur place pour assister à la victoire du cheval. Ancien étudiant du Godolphin Flying Start, le jeune homme a connu une jolie réussite en montant dans les point-to-point et travaille comme assistant entraîneur au côté de Nicolas Clément depuis le mois d’août. Il nous a confié : « Mes parents élèvent en Irlande. La mère de Zabeel Prince, Princess Serena (Unbridled’s Song), est une excellente poulinière. Elle avait déjà donné un cheval de Gr1 avec Puissance de Lune (Shamardal) et elle est aussi la mère de Queen Power (Shamardal), lauréate toute récente de Listed à Newbury et qui, je pense, va venir en France pour courir le Prix de Diane (Gr1). C’est une famille qui a tendance à s’améliorer avec le temps, un facteur qui vient selon moi d’Unbridled’s Song (Unbridled), le père de mère de Zabeel Prince. Princess Serena produit très bien avec Shamardal (Giant’s Causeway), d’où le croisement avec Lope de Vega. » Sous la bannière Round Hill Stud, Honora et Bobby Donworth ont également élevé le multiple gagnant de Gr2 et étalon du haras du Logis Bow Creek (Shamardal), dont les premiers produits sont yearlings. Une proche parente de Zabeel Prince issue de leur élevage a été cédée 800.000 € à la dernière breeze up Arqana, alors qu’elle était présentée par Willie Browne. Il s’agit d’une sœur de la double gagnante de Gr1 Rizeena (Iffraaj) par Kingman (Invincible Spirit).

Study of Man ** vers les Prince of Wales’s ? Gagnant du dernier Qipco Prix du Jockey Club (Gr1), Study of Man était tombé sur un os pour sa rentrée, dans le Prix Ganay (Gr1), puisqu’il a été battu par le champion Waldgeist (Galileo). Ce dimanche, il a dû se contenter une nouvelle fois de la deuxième place mais n’a pas à rougir de ce classement, d’autant qu’il a très bien fini à l’issue d’un parcours à l’arrière-garde. Son entraîneur, Pascal Bary, nous a déclaré : « Il court très bien... mais il est battu. Le cheval a eu un bon parcours et a bien accéléré. Il est tombé sur un cheval dur et plus expérimenté : le gagnant est un bon cheval et aussi un hongre de 6ans. Je pense que Study of Man est fait pour les 1.600m, 2.000m. Les Prince of Wales's Stakes (Gr1) sont une option, nous allons y réfléchir tous ensemble. »

Trais Fluors, bis repetita ! Troisième du Prix d’Ispahan en 2018, Trais Fluors a réitéré le même classement cette année. Le cheval du haras de Saint-Pair venait de conclure cinquième sur sept dans les Gordon Richards Stakes (Gr3) en étant nettement devancé par Knight to Behold, qu’il a laissé derrière lui ce dimanche. Andreas Putsch, propriétaire du haras de Saint-Pair, nous a dit : « Nous sommes très contents, il finit super bien. Il est courageux, il lutte bien. C'est un cheval qui a besoin de beaucoup de train pour bien finir. Nous ne sommes pas encore certains du contenu de son programme, peut-être irons-nous courir aux États-Unis. »

Du mieux avec les œillères australiennes pour Intellogent **.  Vainqueur du Prix Jean Prat (Gr1) l’an passé, Intellogent ** n’avait pas vraiment confirmé ce succès de prestige par la suite. Ce dimanche, il était muni d’œillères australiennes pour la première fois et l’artifice semble lui avoir été bénéfique. Longtemps en dernière position, le représentant de Fiona Carmichael a commencé à gagner des rangs à 300m du but et est venu arracher la quatrième place dans les derniers mètres, tout en dehors. Son entraîneur, Fabrice Chappet, nous a dit : « Il court très bien. Il était un peu en-dedans de lui en partant et a été un peu pris de vitesse durant la première partie de la course, mais il a fait une magnifique ligne droite. Il fait une bonne valeur et nous rassure. Rien n’est encore établi pour le futur. »

PEDIGREE WEATHERBYS : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Zabeel-Prince.pdf

La souche de la championne Serena’s Song. Élevé par Round Hill Stud, Zabeel Prince a été cédé 325.000 Gns à Charles Gordon-Watson en novembre 2014, à Tattersalls. Il appartient à la deuxième génération de l’étalon de Ballylinch Stud Lope de Vega (Shamardal), à qui il a offert un deuxième succès de Gr1 en deux jours après la victoire de Phoenix of Spain dans les 2.000 Guinées irlandaises.

Zabeel Prince est issu d’une grande souche américaine. Sa mère, Princess Serena (Unbridled’s Song), compte une victoire aux États-Unis. La poulinière a une pouliche yearling par Gleneagles (Galileo), ainsi qu’un foal par Lope de Vega. Outre Zabeel Prince, elle a auparavant donné l’étalon Puissance de Lune (Shamardal), double vainqueur de Gr2 et placé de Gr1 à plusieurs reprises en Australie, Queen Power (Shamardal), gagnante des Haras de Bouquetot Fillies' Trial Stakes (L), le placé de Listed His Majesty (Shamardal) et Serena’s Storm (Statue of Liberty), gagnante à 2ans en Angleterre. Cette dernière a produit à son tour l’excellente Rizeena (Iffraaj), championne à 2ans en Irlande et gagnante des Coronation Stakes et des Moyglare Stud Stakes (Grs1), entre autres. Rizeena s’est aussi classée deuxième des Matron Stakes, des Falmouth Stakes et des Fillies’ Mile Stakes (Grs1). Elle compte également une troisième place dans le Prix Morny (Gr1).

La deuxième mère, Serena’s Sister (Rahy), a donné le triple gagnant de Groupe outre-Atlantique Doubles Partner (Rock Hard Ten), lequel s’est classé troisième des Turf Classic Stakes (Gr1) avant d’entrer au haras. Serena’s Sister est une propre sœur de la championne Serena’s Song, gagnante de 18 courses dont le Gazelle Handicap et les Mother Goose Stakes (Grs1). Cette dernière est la mère de la gagnante des Coronation Stakes (Gr1)

Sosphisticat (Storm Cat) et de Grand Reward (Storm Cat), un lauréat de Gr2 qui a connu une brillante réussite comme étalon en Argentine.

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Shamardal

 

 

 

 

Helsinki

 

Lope de Vega

 

 

 

 

 

Vettori

 

 

Lady Vettori

 

 

 

 

Lady Golconda

ZABEEL PRINCE (H6)

 

 

 

 

 

 

Unbridled

 

 

Unbridled’s Song

 

 

 

 

Trolley Song

 

Princess Serena

 

 

 

 

 

Rahy

 

 

Serena’s Sister

 

 

 

 

Imagining


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 54’’66

De 1.000m à 600m : 23’’55

De 600m à 400m : 11’’81

De 400m à 200m : 11’’21

De 200m à l’arrivée : 11’’84

Temps total : 1’53’’07