Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DU MONT GERBIER DE JONC (STEEPLE-CHASE) - Korkouée par K.O.

Courses / 30.05.2019

PRIX DU MONT GERBIER DE JONC (STEEPLE-CHASE) - Korkouée par K.O.

LYON-PARILLY, JEUDI

Irréprochable depuis ses débuts sur le steeple, Korkouée (Poliglote) a renoué avec le succès sans coup férir dans ce Prix Mont Gerbier de Jonc. Il s’agit de sa deuxième victoire en quatre sorties sur les gros obstacles, où elle compte également deux deuxièmes places. Ce jeudi, elle découvrait la distance des 4.100m et a montré qu’il faudrait compter avec elle à l’avenir sur les gros parcours. Sautant à la perfection, la représentante de Suzanne Tessier a constamment galopé aux avant-postes en compagnie d’Insane (Dream Well). Ce dernier éjectant son jockey au deuxième passage du mur, Korkouée s’est retrouvée seule en tête et n’a fait qu’accroître son avance entre les deux derniers obstacles. La cause était déjà entendue sur le plat et la jument a rallié le poteau avec cinq longueurs et demie d’avance sur Ibn Medecis (Medecis). La troisième place est revenue une longueur trois quarts plus loin à Kap Love (Kapgarde) devant son compagnon d’entraînement, Monsieur King (Enrique).

La grande famille des "K". Élevée par le haras des Coudraies, Korkouée est une fille de Poliglote (Sadler’s Wells) et de Kotkicha (Mansonnien), placée sur le steeple palois à deux reprises. Cette dernière a notamment donné Kapkicha (Kapgarde), battue d’une encolure dans le Prix Finot (L). Kotkicha a aussi une 3ans inédite nommée Koskia Line (Martaline), laquelle est à l’entraînement chez François Nicolle, ainsi qu’un 2ans par Montmartre (Montjeu) et un yearling par Kapgarde (Garde Royale).

La deuxième mère, Kakira (Cadoudal), n’a pas couru. Elle fut une poulinière exceptionnelle puisqu’elle a donné naissance à sept produits black types, les plus célèbres d’entre eux étant la multiple lauréate de Listed Katkovana (Westerner), qui se classa aussi deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1), Kalifko (Montmartre), vainqueur du Prix Aguado (Gr3) et quatrième du Prix Cambacérès (Gr1), et Kotkita (Subotica), gagnante du Prix Cambacérès et troisième du Prix Renaud du Vivier (Grs1). Cette dernière est la mère de Kotkikova (Martaline), lauréate, entre autres, du Prix Ferdinand Dufaure et troisième du Prix Cambacérès (Grs1). C’est aussi la famille des champions Kotkijet (Cadoudal) et Katko (Carmarthen).

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachée

KORKOUÉE (F4)

 

 

 

 

 

 

Tip Moss

 

 

Mansonnien

 

 

 

 

Association

 

Kotkicha

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Kakira

 

 

 

 

Kotkie