Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX LE PARISIEN (PRIX STANLEY) (LISTED) - For Fun n’amuse pas la galerie

Courses / 19.05.2019

PRIX LE PARISIEN (PRIX STANLEY) (LISTED) - For Fun n’amuse pas la galerie

PRIX LE PARISIEN (PRIX STANLEY) (LISTED)

For Fun n’amuse pas la galerie

L’entier For Fun (Motivator) s’est imposé de fort belle manière dans ce Prix Stanley, succédant ainsi au champion Beaumec de Houelle (Martaline). Ce dernier avait parachevé son année de 3ans par un succès dans le Prix Cambacérès (Gr1) avant d’entrer au haras, et on ne peut souhaiter que le même futur au représentant de la famille Gabeur et de Palmyr Racing. Troisième du Prix d’Essai des Poulains, il avait ensuite ouvert très facilement son palmarès dans le Prix des Benjamins avant de conclure deuxième du Prix Go Ahead (L), pour son premier essai sur la butte Mortemart. Il venait d’être devancé par son compagnon d’entraînement Hipsters (Poliglote). Ce dernier étant absent ce dimanche, For Fun avait la voie libre et en a profité pour signer un premier black type. Parti dans le sillage de Kick Up (Martaline), il a pris l’avantage entre les deux premières haies. Le futur lauréat n’a pas amusé la galerie au niveau du train, d’autant qu’il a été rejoint en tête par un brillant Gardons Le Sourire (Fame and Glory) à l’entrée de la ligne opposée. Ce dernier a été calé à l’extérieur par son jockey, au contraire de For Fun qui est resté à l’intérieur de la piste. Attaqué en dehors par Kick Up dans la dernière ligne droite, For Fun est reparti de plus belle et a rallié le poteau avec trois longueurs et demie d’avance sur le poulain de Magalen Bryant. La troisième place est revenue sept longueurs plus loin à Al Cuarto (Nicaron).

Un poulain dont personne ne voulait aux ventes. Présenté par le haras du Quesnay, For Fun avait été cédé 12.000 € à Guillaume Macaire lors de la vente de yearlings d’octobre Arqana. Benoît Gabeur, copropriétaire du lauréat, nous a expliqué : « Personne n’est passé le voir aux ventes, ce qui explique le petit prix pour lequel nous l’avons acheté. J’ai été le seul à faire sortir le cheval du box. Sa mère était une bonne jument d’Auteuil, ce qui ne l’a pas empêchée de donner deux gagnants de Gr1 en plat. Quant à son père, Motivator (Montjeu), c’est le père du meilleur 4ans anglais actuel en obstacle, à savoir Pentland Hills. À Compiègne, nous avions été battus par le terrain lourd et l’état de la piste me faisait un peu peur aujourd’hui. C’est un cheval qui va progresser avec le temps. Il faut susciter l’effort avec lui, et ne pas le lui demander. »

Il ne cesse de progresser. Guillaume Macaire, co-propriétaire et entraîneur du vainqueur, a commenté : « La course a été vite, mais For Fun y est pour quelque chose, car il n’a pas chômé ! J’avais peur qu’il n’y ait pas trop de train et j’avais dit à Bertrand Lestrade d’aller devant s’il n’y en avait pas. Je l’avais fait débuter en plat pour l’avancer, d’autant que j’avais un partant en obstacle à Toulouse ce jour-là et qu’il y avait de la place pour lui dans le camion ! C’est un cheval qui ne fait que progresser. Au début, il était assez petit, mais il ne fait qu’évoluer physiquement. »

Bertrand Lestrade, jockey du lauréat, a quant à lui déclaré : « Il avait pour lui d’avoir couru pas mal de fois depuis le début de l’année. C’est un cheval qu’on pensait assez précoce, mais au final il a mis du temps à comprendre. À chacune de ses sorties, il y avait des améliorations et là, il confirme. Il a une belle qualité de plat et beaucoup de caractère, sûrement parce qu’il est entier. Je gagne plus facilement qu’il n’y paraît, mais dessus, il ne faut pas être dur parce qu’il nous dirait vite "m****" ! C’est un cheval qui progresse tout le temps. Nous avions peur que dans le terrain plus souple, voire lourd, ce soit plus compliqué, mais il montre avec l’expérience qu’il s’y est adapté. Je suis très content de son comportement aujourd’hui. Le terrain est assez profond, c’est parfait. Cela évite d’abîmer les bons chevaux et c’est ce que l’on aime. »

Kick Up, une performance de bon augure avant l’Aguado. Brillant vainqueur du Prix Wild Monarch (L), Kick Up était l’un des deux poulains les moins expérimentés du lot avec Gardons Le Sourire (Fame and Glory). David Cottin, nous a déclaré au sujet de Kick Up : « Il court bien. Je pense que son jockey est venu attaquer un peu trop tôt. J’aurais préféré qu’il attende l’avant-dernière haie pour cela. Je ne dis pas que nous aurions gagné sans cela, mais il paie cet effort pour finir dans les cent derniers mètres et il aurait peut-être pris moins dur. Mais c’est de bon augure avant le Gr3. »

Al Cuarto pris de vitesse. Invaincu en deux sorties sur les haies, Al Cuarto a connu sa première défaite ce dimanche en étant nettement battu. Son entraîneur, Guillaume Macaire, nous a dit : « Je pense que le cheval a été un peu moins performant parce qu’il y a eu pas mal de rythme, et j’ai dû un peu trop l’endormir le matin. Il a été un peu pris de vitesse, alors que ce n’est normalement pas son genre. Il ira sur le Prix Aguado avec For Fun et peut-être aussi Hipsters. »

Le frère de Fuissé et de Full of Gold. Élevé par le haras du Quesnay, For Fun est un fils de Motivator (Montjeu), étalon au haras du même nom, et de Funny Féérie (Sillery), gagnante des Prix Christian de Tredern (Listed à l’époque), Finot (L) et deuxième du Prix Jean Bart (L). For Fun a un pedigree qui réussit en plat et en obstacle. C’est le frère des étalons Full of Gold (Gold Away), vainqueur du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) et du Prix Noailles (Gr2) et Fuissé (Green Tune), lauréat des Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), du Chemin de Fer du Nord (Gr3) et Messidor (Gr3) et deuxième du Prix du Jockey-Club (Gr1). For Fun est également le frère de Flagstaff (Numerous), vainqueur à dix reprises en obstacle et troisième du Prix Santo Pietro (L). Funny Féerie a aussi une yearling par Anodin (Anabaa).

Deuxième mère de For Fun, Funny Pearl (Irish River) a remporté les Prix Christian de Tredern et Ketch (Ls) et conclu deuxième du Prix Jacques d’Indy (Gr3) et troisième des Prix Cambacérès (Gr1) et Orcada (Gr3). Outre Funny Féerie, elle a produit Spanish Wells (Kaldoun), gagnant des Prix Jacques d’Indy et Finot et deuxième du Prix Cambacérès, ainsi que Funny King (Balleroy), gagnant du Prix Beugnot (L). C’est la souche de Melun (Riverman), troisième de la Gold Cup (Gr1).

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Motivator

Gone West

Out West

Chellingoua

FOR FUN (M3)

Blushing Groom

Sillery

Silvermine

Funny Féérie

Irish River

Funny Pearl

Messenie