Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

QIPCO 2.000 GUINÉES (GR1) - Magna Grecia, le dixième d’Aidan

International / 04.05.2019

QIPCO 2.000 GUINÉES (GR1) - Magna Grecia, le dixième d’Aidan

NEWMARKET (GB), SAMEDI

Donnacha O’Brien est né le 22 juillet 1998, c’est-à-dire 81 jours après le premier des dix succès dans les 2.000 Guinées de son père, Aidan. Ce samedi, à Newmarket, le garçon a remporté pour la deuxième fois consécutive le classique, en selle sur Magna Grecia (Invincible Spirit), qui venait après Ten Sovereigns (No Nay Never) dans la hiérarchie de Ballydoyle. Le premier lauréat de Guinées d’Aidan O’Brien, King of Kings (Sadler’s Wells), était un pur miler et, malgré cela, il a eu droit à sa chance dans le Derby, où, comme on pouvait s’y attendre, il n’a pas tenu. Magna Grecia, comme six des autres lauréats de Guinées du maître de Ballydoyle, ne sera pas au départ à Epsom. Il n’a pas été engagé. C’est vrai que la supplémentation existe mais Aidan O’Brien a été très strict dans son jugement : « John Magnier a regardé tous ses galops pendant l’hiver et il connaît les pedigrees mieux que tout le monde. Il était sûr que le poulain était un miler. Quand il a couru sur le mile l’année dernière, quelqu’un avait dit que le poulain pouvait aller sur plus long mais John a toujours répondu qu’il allait prendre de la force en passant de 2 à 3ans. Le programme était de le courir ici, ensuite dans les Guinées irlandaises et les St James Palace Stakes (Gr1) à Royal Ascot. »

Il est engagé dans le Prix du Jockey Club. Magna Grecia a gagné en bon poulain et il n’a pas faibli une fois qu’il a pris franchement l’avantage, à 200m du poteau. Les 2.400m d’Epsom sont fort probablement un voyage beaucoup trop long pour un fils d’Invincible Spirit mais les 2.100m de Chantilly ? Magna Grecia est engagé dans le QIPCO Prix du Jockey Club (Gr1) et l’année dernière il avait donné une course à celui qui est annoncé comme le grand favori du French Derby, Persian King (Kingman). Un deuxième round le 2 juin à Chantilly nous met l’eau à la bouche mais, sur ce que l’on a appris, il sera très difficile d’assister à ce spectacle.

Le bon chemin était à la corde. Magna Grecia est un excellent lauréat des 2.000 Guinées et le Racing Post lui a donné un rating de 121, avec une progression de sept livres sur sa valeur à 2ans. Le mile de Newmarket reste quand même une course très difficile à interpréter. Magna Grecia a eu la chance de se trouver dans le trio qui a galopé le long du rail des tribunes. C’était le bon wagon, mené par Shine So Bright (Oasis Dream), qui a été relayé par Magna Grecia à 200m du poteau. Les autres, au centre de la piste, étaient déjà battus à ce moment. Magna Grecia s’est imposé de deux longueurs et demie sur King of Change (Farhh), proposé à 66/1, qui a voyagé lui aussi côté corde. Aidan O’Brien a expliqué : « Magna Grecia possède beaucoup de vitesse et c’est un poulain facile. On avait quelques doutes car tous les meilleurs étaient de l’autre côté de la piste. Donnacha l’a très bien monté, il a pris une bonne place et le rythme parfait. »

Skardu, le gagnant de l’autre côté. L’autre course n’a pas trop roulé sous l’impulsion d’Azano (Oasis Dream). Tout le monde avait le regard tourné sur Ten Sovereigns, bombardé au betting, mais, après avoir fait illusion un court instant, le capitaine de Ballydoyle n’a pas donné l’accélération et il a dû se contenter de la cinquième place. Bref, il n’a pas tenu. Aidan O’Brien a dit : « On craignait cela, surtout après la pluie, qui a quelque peu assoupli la piste. En terrain léger, il pouvait tenir, en bon terrain, c’était plus difficile. Il sera revu très probablement sur 1.200m. » C’est Skardu (Shamardal), attentiste, qui a gagné l’autre moitié des Guinées. Il a très bien fini et il peut chercher sa revanche au Curragh, car il n’est pas engagé dans le Derby, au contraire de Madhmoon (Dawn Approach) qui, un peu pris de vitesse pour un instant, a trouvé la bonne cadence dans les 100 derniers mètres. Le pensionnaire du vétéran Kevin Prendergast a trouvé des supporters et il est à 12/1 dans l’ante-post betting. Il s’agit, peut-être, de l’ancien proverbe « Quatrième dans les Guinées, gagnant du Derby ».

Invincible Spirit tient enfin ses Guinées. Le vétéran (22ans) Invincible Spirit (Green Desert) tient enfin son gagnant des 2.000 Guinées après avoir raté la grande occasion avec Kingman. Le grand étalon, qui est encore proposé à 120.000 €, a donné 60 gagnants de Groupe dans les deux hémisphères, dont 18 de Gr1. En Europe, Magna Grecia est le troisième gagnant classique sur le mile de son père après Kingman, qui avait remporté les 2.000 Guinées irlandaises (Gr1), et l’allemand Ancient Spirit (lui aussi issu d’une poulinière par Galileo), qui a gagné les Mehl Mulhens (Gr2).

Sa demi-sœur est chez Nicolas Clément. Magna Grecia a été acheté 340.000 Gns (405.000 €) chez Tattersalls October. Sa mère, Cabaret (Galileo), achetée 300.000 € à Goffs Orby, a gagné pour Coolmore les Silver Flash Stakes (Gr3) sur 1.400m à 2ans mais n’a pas confirmé à 3ans. Elle a été vendue 600.000 Gns (737.000 € à l’époque) pleine de Danehill Dancer (Danehill) à Tattersalls December en 2011. Il y a beaucoup de vitesse dans la famille car les demi-frères de Cabaret, Drumfire (Danehill Dancer) et Ho Choi (Pivotal), ont brillé dans les Groupes sur 1.400m.

Cabaret a produit une pouliche de 2ans par Kodiac (Danehill), qui est à l’entraînement chez Nicolas Clément pour son éleveur, Robert Scarborough, et un yearling par Siyouni (Pivotal). Elle a encore visité l’étalon de Son Altesse l’Aga Khan en 2018.