Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sir Dragonet vers Epsom, Too Darn Hot au Curragh

International / 21.05.2019

Sir Dragonet vers Epsom, Too Darn Hot au Curragh

Les 2.000 Guinée irlandaises, le Derby d’Espom et le Qipco Prix du Jockey Club (Grs1) ont lieu respectivement dans quatre, onze et douze jours. C’est donc maintenant, une fois les préparatoires passées, que toutes les décisions se prennent. Et quand on sait que deux des quatre sujets les plus en vue ne sont engagés ni pour Epsom, ni pour Chantilly et que Too Darn Hot (Dubawi) sera très certainement en piste samedi sur le mile du Curragh, l’enjeu est plus important que jamais.

Par Franco Raimondi

Aidan O’Brien a joué un bien mauvais tour aux amoureux de l’ante-post betting. Dimanche, il avait laissé entendre qu’avec Sir Dragonet (Camelot), il viserait davantage Chantilly qu’Epsom. Suite à cette déclaration, la cote du lauréat du Chester Vase (Gr3) était montée en flèche, passant de 2/1 à 3,5/1. Et sur les sites du betting-exchange, elle était même affichée à 5,6/1. Ce mardi, lors du Breakfast with the Stars, à Epsom, l’entraîneur a fait machine arrière et a déclaré : « Tous les chevaux sont élevés pour courir le Derby. Si je devais engager un pari, je dirais que les lads préfèrent courir Sir Dragonet à Epsom qu’à Chantilly. Le choix sera fait au moment de la supplémentation. »

Des doutes sur Telecaster. Bref, il faudra attendre lundi, 13 h, pour savoir si Coolmore décide soit de payer 85.000 £ et de renforcer son équipe pour Epsom, soit de s’acquitter des 72.000 € et donner une possibilité à Aidan O’Brien d’ouvrir son palmarès dans le classique cantilien. Le même doute persiste concernant le lauréat des Dante Stakes (Gr2), Telecaster (New Approach). Son entraîneur, Hughie Morrison, a dit : « Il a eu une course dure à York et il faut être réaliste quand on juge la récupération d’un cheval. Sur la participation de Telecaster, je ne peux pas, la main posée sur le cœur, vous jurer qu’il a pleinement récupéré de son effort à York. En plus de ça, je ne souhaite pas lui donner un galop poussé à cinq jours de la course car c’est est un cheval qui ne doit pas beaucoup travailler. Une décision sera prise au tout dernier moment. »

Six ou sept de Ballydoyle à Epsom. Aidan O’Brien, malgré l’incertitude concernant Sir Dragonet, dispose d’une bonne équipe pour décrocher son septième Derby et ainsi égaler le record de victoires détenu par Robert Robson, John Porter et Fred Darling. L’entraîneur a expliqué : « Les chevaux ont fait tout ce qu’on a leur a demandé. Cette année, on les a moins travaillés avant les trials par rapport aux années passées. Et ils ont couru comme des poulains qui vont encore progresser. » Samedi prochain, ils seront six ou sept à prendre part au Derby. Ceux qui sont certains (ou presque) d’y participer sont Broome (Australia) et les cinq fils de Galileo Anthony van Dyck, Japan, Circus Maximus, Norway et Cape of Good Hope. Si on additionne les chances de ces six-là, l’écurie gagnante garantit un retour de 0,72/1. Mais si on y ajoute Sir Dragonet, la cote baisse à 0,25/1…

Mohawk, direction Chantilly. Avec une telle puissance de feu, Ballydoyle peut même se payer le luxe d’envoyer l’un de ses fers de lance à Chantilly. Pour le moment, Aidan O’Brien a porté son choix sur Mohawk (Galileo), lauréat des Royal Lodge Stakes (Gr2) et deuxième de Circus Maximus dans les Dee Stakes (L). Vingt-huit poulains de Ballydoyle possèdent l’engagement pour le Gr1 français et, logiquement, dans cette liste, il y a beaucoup mieux que Mohawk. Tout cela est très stratégique et Aidan O’Brien a confirmé que pour ses propriétaires, le Derby reste le Graal et que le Jockey Club vient ensuite. Et cette année, en plus, il y a un favori limpide. Il s’agit de Persian King ** (Kingman) bien évidemment, affiché à 1,5/1 chez les bookmakers qui proposent un ante-post pour le classique cantilien.

Too Darn Hot en mode Moonlight Cloud **. La deuxième information de ce mardi est le changement de programme de Too Darn Hot. Tout de suite après les Dante Stakes, John Gosden avait annoncé les St James’s Palace Stakes (Gr1) à Royal Ascot comme objectif logique. Finalement, il a maintenu le poulain dans les 2.000 Guinées irlandaises. L’entraîneur a déclaré : « Il a bien récupéré de son effort et a encore de la fraîcheur. Une décision sera prise à la dernière minute. » Magna Grecia (Invincible Spirit) reste le favori à 0,90/1, mais Too Darn Hot est à 1,5/1. Courir de manière aussi rapprochée Too Darn Hot soulève bon nombre de questions. En Australie, il est très fréquent de voir des chevaux participer à deux Grs1 à une semaine d’intervalle. En France on se souvient de Moonlight Cloud ** (Invincible Spirit) et de son coup de deux : Prix Maurice de Gheest et Prix Jacques L Marois (Grs1) en sept jours. Peeping Fawn (Danehill), troisième des 1.000 Guinées irlandaises (Gr1) le dimanche, s’était classée deuxième des Oaks le vendredi. Toutefois, il s’agit de deux cas différents car les deux femelles ont été rallongées alors que le poulain serait raccourci après une course dure.

Private Secretary, un Gosden surprise. Après le coup de théâtre "Too Darn Hot", John Gosden a une nouvelle fois fait sensation en laissant entendre que Private Secretary (Kingman), un poulain lauréat d’un handicap à Sandown alors qu’il avait un rating de 83 (valeur 37,5), pourrait être aligné au départ du Derby. Même si les handicapeurs l’ont monté de neuf livres, cela en fait toujours un poulain pris seulement à un rating de 92…  Lanfranco Dettori a expliqué lors du Breakfast with the Stars : « John Gosden est très chaud sur le poulain, mais il faut qu’il progresse de vingt livres, même plus, pour être compétitif. Il faut faire attention à John. » Les bookmakers, eux, n’y croient pas vraiment car, dans leur grande majorité, ils proposent le poulain à 40/1…