THE OAKS (Gr1) - Anapurna, le nouveau sommet de Dettori

International / 31.05.2019

THE OAKS (Gr1) - Anapurna, le nouveau sommet de Dettori

Anapurna, le nouveau sommet de Dettori

THE OAKS (Gr1). "Italians do it better", comme chantait Madonna il y a trente ans. Dans cette période difficile pour le pays, il reste peu de choses que les Italiens font mieux que les autres. Mais parmi celles-ci, il y a monter à cheval. Au coup de trois de son ami et compatriote Andrea Atzeni, qui a remporté la Coronation Cup (Gr1) en selle sur Defoe (Dalakhani), Lanfranco Dettori a répondu dans les Oaks (Gr1) par un chef-d’œuvre en selle sur Anapurna (Frankel). Les deux Italiens ont été les plus forts et ils ont piqué les succès à Ryan Moore, qui n’est pas un petit apprenti… Lo Zio (L’oncle), comme il est surnommé par ses jeunes confrères italiens, est encore le jockey qui fait la différence et il l’a démontré en remportant pour la cinquième fois les Oaks, vingt-cinq ans après son premier succès, en 1994, avec Balanchine (Storm Bird) pour la casaque Godolphin. Le jeune Dettori avait joué le passager, le vieux Frankie a gagné jusqu’au dernier penny son salaire.

Un parcours en or et un cœur de lionne. Les parieurs avaient un peu abandonné Anapurna qui est partie à 8/1, quatrième choix de la course, et ils ont eu tort. Frankie l’a positionnée derrière les animatrices, Lavender’s Blue (Sea the Stars) et Peach Tree (Galileo). Dans une course à un train plutôt modéré, il était important de bien se positionner. Anapurna s’est faufilée dans le passage entre les deux au poteau des derniers 400m et elle a pris l’avantage un instant. C’est à ce moment que Pink Dogwood (Camelot) a prononcé son effort, en pleine piste, en conquérante. La pouliche de Coolmore a pris la mesure de sa rivale en quelques foulées, mais Anapurna et Dettori ont continué à y croire. Petit à petit, Pink Dogwood est entrée dans le rouge et Anapurna lui a grignoté la victoire centimètre par centimètre. C’est par une encolure qu’elle est devenue la troisième gagnante des Oaks de John Gosden et la première pour son propriétaire et éleveur Mark Weinfeld, c’est-à-dire la casaque Helena Springfield et la griffe d’élevage Meon Valley Stud.

Pink Dogwood, une digne rivale. Pink Dogwood ne doit pas rougir de sa défaite. Un meilleur parcours a fait la différence. Fleeting (Zoffany) a bien fini pour décrocher la troisième place devant Manuela de Vega (Lope de Vega). La favorite Mehdaayih (Frankel) a connu des problèmes de trafic est s’est classée septième. La "FR" Maqsad (Siyouni) était au canter à 600m du poteau, elle est arrivée sans forcer sur la ligne des premières, mais n’a pas accéléré. Bref, elle a manqué de tenue mais pourra faire de bonnes choses au niveau Gr1 sur plus court.

Un bravo de Gosden. Lanfranco Dettori a fêté à sa façon le succès. Le pilote italien a déclaré : « La pouliche est très courageuse. Quand on est arrivé dans la montée, elle n’a pas faibli, bien au contraire. C’est magnifique ! J’avais remporté ici mon premier classique il y a vingt-cinq ans et je suis encore ici… » John Gosden a rendu mérite à son jockey et à sa pouliche : « Ils ont prouvé leur courage. J’ai pensé que Pink Dogwood avait fait la différence, mais c’est la tenue qui a joué. Un grand bravo aux deux pouliches et aux deux jockeys. Anapurna est élevée par des éleveurs-propriétaire magnifiques. C’est formidable de gagner un classique pour eux. »

Telecaster, pour un doublé Meon Valley. La politique de Meon Valley est toujours la même. Le haras de Mark Weinfeld vend tous ses mâles ou presque et garde une bonne partie des pouliches. Anapurna a donné le vingtième Gr1 anglais à la casaque. L’éleveur et propriétaire a dit : « Elle est dure. On rêve toujours de gagner un classique et on y est arrivé. C’est peut-être beaucoup trop de réussir le doublé dans le Derby avec Telecaster (New Approach). »

Un premier classique anglais pour Frankel. Anapurna a donné un premier laurier classique en Angleterre au crack Frankel, qui n’avait pas couru à Epsom. Elle est la 29e gagnante de Groupe et la 7e de Gr1 de son père en trois générations âgées de 3ans et plus. La troisième génération de Frankel compte sur 80 sujets, alors que les 2ans sont au nombre de 81 et les yearlings, issus de saillies 2017, ont doublé à 160. Le prix de saillie de Frankel est monté de 125.000 à 175.000 £ en 2018.

La souche de One in a Million. Anapurna remonte à l’une des grandes souches de l’élevage Meon Valley, celle de One in a Million (Rarity), lauréate des 1.000 Guinées en 1979. C’est la quatrième mère de la pouliche. La troisième, Milligram (Mill Reef) fut une championne, née la même année que la grande Miesque (Nureyev). Elle a réussi à la devancer dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1). La mère d’Anapurna, Dash to the Top (Montjeu), douée mais très difficile, a gagné une Listed et s’est classée deuxième dans les Yorkshire Oaks (Gr1) pour l’entraînement de Luca Cumani. Elle a donné quatre autres gagnants, dont deux placés black types et sa demi-sœur, Dash to the Front (Diktat), a produit Speedy Boarding (Shamardal) qui a gagné le Prix de l’Opéra (Gr1) et le Prix Jean Romanet (Gr1).