Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

YORKSHIRE CUP (Gr2) - Stradivarius, un playboy très lutteur

International / 17.05.2019

YORKSHIRE CUP (Gr2) - Stradivarius, un playboy très lutteur

YORKSHIRE CUP (Gr2)

Stradivarius, un playboy très lutteur

La Gold Cup (Gr1) sera un magnifique spectacle. Et plusieurs grands noms seront au rendez-vous. Le plus attendu d’entre eux, Stradivarius (Sea the Stars), a effectué sa rentrée comme l’an passé dans la Yorkshire Cup (Gr2). Il a fait un premier pas sur le chemin du Weatherbys Hamilton Stayers’ Million, le bonus qu’il a déjà décroché en 2018 et que tous considéraient comme irréalisable. L’alezan a causé beaucoup de soucis à John Gosden au moment de lui mettre la selle. À ce sujet, l’entraîneur a déclaré : « Il croyait être au milieu d’un night-club, mais heureusement en piste il a compris qu’il fallait courir. »

Une course très tactique. Stradivarius rendait trois livres à ses adversaires et la course a été très tactique. Sevenna Star (Redoute’s Choice) et Mildenberger (Teofilo), en tête, ont été un peu repris et la course s’est transformée en un long sprint de 800m. Southern France (Galileo) a prononcé son effort en pleine piste, suivi par Stradivarius, sollicité à 500m du poteau par Lanfranco Dettori. Les deux chevaux se sont détachés et Southern France a donné une bonne réplique au grand favori avant de rendre les armes dans les 100 derniers mètres. Stradivarius a gagné de trois quarts de longueur, alors que Mildenberger s’est classé troisième à cinq longueurs.

Frankie vingt-huit ans après. Lanfranco Dettori a remporté sa sixième Yorkshire Cup, vingt-huit ans après la première, en 1991, avec Arzanni (Darshaan). Il a expliqué : « Le manque de train l’a un peu gêné, il faisait sa rentrée et il rendait du poids. C’est un plaisir de monter un cheval avec un tel tempérament, c’est un vrai lutteur. Quand il est arrivé sur la ligne de Southern France, je savais que c’était gagné. » Stradivarius est le favori à 1,5/1 dans l’Ascot Gold Cup où il rencontrera le lauréat de la Melbourne Cup (Gr1), Cross Counter (Teofilo), le petit nouveau de la spécialité Dee Ex Bee (Farhh) et plusieurs représentants de Ballydoyle. Son doublé dans le Weatherbys Hamilton Stayers’ Million est affiché à 4/1.

Les secrets de John Gosden. L’entraîneur est très confiant pour le marathon de Royal Ascot : « Je le n’avais pas travaillé dur pour cette course de rentrée et le déroulement ne l’a pas aidé. Il n’était pas encore prêt et j’espère le présenter à Royal Ascot. Le secret avec lui est de ne pas trop tirer sur la corde à l’entraînement. Il fait son travail, même s’il n’est pas très démonstratif. Encore une fois, il a sorti tout son courage au moment de la lutte. »

La souche de Persian King. Issu du crack Sea the Stars (Cape Cross), Stradivarius remonte à une grande souche Wildenstein, celle de Plencia (Le Haar), qui a déjà fourni un lauréat de l’Arc de Triomphe avec Peintre Célèbre (Nureyev) lequel avait brûlé le gazon en 1997. Stradivarius est le dernier produit de sa mère Private Life (Bering), une petite-fille de la championne Pawneese (Carvin) qui avait réussi le coup de trois Oaks - Prix de Diane - King George.

YORKSHIRE CUP

Gr2 - 4ans et plus - 2.800m – 161.000 £

1er STRADIVARIUS (H5) Frankie Dettori

(Sea the Stars & Private Life, par Bering)

Pr.: B. Nielsen

Él. : B. Nielsen

Ent. : J. Gosden

2e SOUTHERN FRANCE (M4) Ryan Moore

(Galileo & Alta Ana, par Anabaa)

Pr.: D. Smith & Mme J. Magnier & M. Tabor

Él. : Lynch-Bages & Rhinestone Bloodstock

Ent. : A. P. O’Brien

3e MILDENBERGER (M4) Silvestre de Sousa

(Teofilo & Belle Josephine, par Dubawi)

Pr. : Cheikh H. bin Mohammed Al Maktoum

Él. : Godolphin

Ent. : M. Johnston

Écarts : 3/4, 5 (8 partants) Temps : 3’01’21.

MICHAEL SEELEY STAKES (L)

Magnetic Charm à Royal Ascot pour Sa Majesté

Sa Majesté la reine d’Angleterre a une bonne raison supplémentaire de se rendre à Royal Ascot. Sa pouliche Magnetic Charm (Exceed and Excel) a gagné sa place dans le meeting en remportant, après une belle lutte avec la favorite Twist ‘n’ Shake (Kingman), les Michael Seeley Stakes (L). Magnetic Charm, quatrième l’année dernière dans les May Hill Stakes (Gr2) a fait parler son expérience. Maureen Haggas, femme et assistante de William, a dit : « Elle a beaucoup progressé pendant l’hiver. Nous avions choisi cette épreuve pour l’avoir au top à Royal Ascot, car elle avait besoin d’une course. On pensait surtout aux Sandringham Stakes, le handicap Listed, mais je crois qu’après cette victoire elle aura peu de marge au poids. Il faudra changer d’objectif et aller sur les Coronation Stakes (Gr1). » Magnetic Charm est proposée à 20/1 dans le Gr1 pour les pouliches sur le mile.

La demi-sœur d’Usherette. Magnetic Charm, élevée par Godolphin, est un joli cadeau du cheikh Mohammed Al Maktoum à Elisabeth II. C’est une demi-sœur d’Usherette (Shamardal) qui a gagné à Royal Ascot les Duke of Cambridge pour l’entraînement d’André Fabre et s’est classée troisième dans le Prix d’Ispahan (Gr1). Leur mère, Monday Show (Maria’s Mon), a gagné quatre courses sous la férule d’Henri-Alex Pantall et s’est placée troisième au niveau Listed en Allemagne. Elle a produit aussi Show Day (Shamardal), gagnante de Listed et placée de Gr3 en Allemagne pour l’entraîneur de Beaupréau.

Monday Show a un foal par Dubawi (Dubai Millennium)

MARYGATE STAKES (L)

Good Vibes ouvre le bal des 2ans

Good Vibes (Due Diligence) est la première lauréate black type en Angleterre de la génération 2017. La pensionnaire de David Evans, un peu gênée et prise de vitesse en début de parcours, a trouvé son action à 300m du poteau et s’est imposée aisément par une longueur et demie dans les Marygate Fillies’ Stakes (L, 1.000m). Elle a devancé Mighty Spirit (Acclamation) et la favorite Lady Kermit (Starspangledbanner), laquelle a animé les débats, mais a quelque peu manqué pour finir. Good Vibes, qui avait ouvert son palmarès lors de sa deuxième sortie, a gagné son ticket pour les Queen Mary (Gr2) à Royal Ascot. Son jockey Harry Bentley a expliqué : « Elle était un peu chaude en se rendant au départ, mais le train soutenu l’a aidée. Elle possède beaucoup de vitesse et a bien fini, avec des ressources. Je pense qu’elle aimera les 1.000m d’Ascot, qui sont plus sélectifs. »

Un premier black type pour Due Diligence. Good Vibes a été achetée 35.000 £ (40.000 €) à Doncaster. Elle appartient à la première génération (85 produits) de Due Diligence (War Front), qui avait fait ses débuts aux États-Unis chez Todd Pletcher avant de rejoindre Aidan O’Brien. Il a gagné une Listed et s’est classé deuxième dans les Diamond Jubilee (Gr1) en 2014, quand les 3ans n’avaient pas l’opportunité de participer à la Commonwealth Cup (Gr1). Due Diligence office à 4.000 £ (4.600 €) chez Whitsbury Manor Stud, le haras qui a lancé entre autres Showcasing (Oasis Dream). La mère, Satsuma (Compton Place), dont elle est le troisième produit et deuxième gagnante, était également précoce et rapide. Elle a gagné lors de ses débuts en mai à 2ans et s’est classée deuxième dans le richement doté Weatherbys Super Sprint.

Satsuma a une yearling par Adaay (Kodiac).