Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Zenda, la mère du roi est morte

Autres informations / 17.05.2019

Zenda, la mère du roi est morte

Zenda, la mère du roi est morte

Alors que Kingman (Invincible Spirit) s’affirme comme l’une des valeurs montantes du parc étalon européen, sa mère Zenda (Zamindar) vient de disparaître à l’âge de 20ans. Cette pensionnaire de John Gosden, deux fois placée à 2ans, avait fait sensation dans l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Elle s’était en effet imposée de bout en bout, vingt jours après avoir ouvert son palmarès dans un maiden à Windsor. C’était en 2002 et il a fallu attendre 2018 pour qu’une autre pouliche étrangère remporte ce classique français. Zenda a ensuite été battue d’un nez dans les Coronation Stakes (Gr1) par Sophisticat (Storm Cat).

Une souche qui préfère l’Europe. Sixpence (Ballyogan) la cinquième mère de Zenda, avait été exportée outre-Atlantique après sa victoire dans les Cheveley Park Stakes. Elle n’a pas fait souche aux États-Unis et sur le vieux continent, c’est sa petite-fille Sorbus (Busted) qui a pérennisé son sang. Quelques décennies plus tard, Zenda a elle aussi traversé l’Atlantique. Elle fut battue de peu dans la Queen Elizabeth II Challenge Cup à Keeneland. Ses quatre premiers produits – issus d’étalons stationnés aux États-Unis – n’ont pas fait d’étincelles. C’est avec des sires européens qu’elle a donné ses meilleurs poulains, dont Kingman (Invincible Spirit), gagnant des Irish 2.000 Guineas, des St James’s Palace Stakes et des Sussex Stakes (Grs1). Zenda a aussi produit Remote (Dansili), gagnant des Tercentenary Stakes (Gr3) et First Eleven (Frankel), lauréat des Stella Artois Cumberland Lodge Stakes (Gr3).

Vitesse sur tenue. Cette souche est aussi celle du lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1) 2015, New Bay (Dubawi), par ailleurs deuxième de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) et troisième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Cette famille a donné de nombreux stayers, comme Reefscape (Prix du Cadran, Hubert de Chaudenay et Gladiateur Royal, 2e de l’Ascot Gold Cup), Coastal Path (Prix Hubert de Chaudenay et Prix Vicomtesse Vigier, 3e de l’Ascot Gold Cup), Martaline (Prix Maurice de Nieuil et d’Hedouville), Clear Thinking (3e des Prix Hubert de Chaudenay et Vicomtesse Vigier), Prankster (2e du Prix Michel Houyvet) et Doha Dream (Qatar Prix Chaudenay). Dotée de tenue, c’est une famille qui a bien croisé avec les rapides Zamindar (Gone West), Invincible Spirit (Green Desert) et Green Desert (Danzig). C’est ainsi que le prince Abdullah a réussi à obtenir des milers du calibre de Zenda et Kingman, mais aussi le sprinter Oasis Dream (Green Desert). Juddmonte a conservé trois filles de Zenda au haras et Simon Mockridge, directeur des haras du prince, a déclaré : « C’était une jument à part. Gentille et attentionné avec tout ce qui l’entourait. Elle va beaucoup manquer à toute l’équipe»