DUBAI DUTY FREE IRISH DERBY (GR1) - Sovereign, quand le leader devient classique

International / 29.06.2019

DUBAI DUTY FREE IRISH DERBY (GR1) - Sovereign, quand le leader devient classique

DUBAI DUTY FREE IRISH DERBY (GR1)

Sovereign, quand le leader devient classique

Aidan O’Brien a déjà gagné le Derby irlandais avec des champions et des chevaux plus ordinaires, mais il n’avait jamais fait le coup du cheval de jeu qui devient lauréat classique. Sovereign (Galileo) avait couru à Epsom comme dix des douze gagnants du classique entraînés par le maître de Ballydoyle et il avait fait son travail de leader malgré un mauvais départ. Ce samedi, il a assuré le train avec Norway (Galileo) et les deux se sont détachés du peloton, avec le Bolger Guaranteed (Teofilo) qui faisait le bouchon et le favori, Anthony Van Dyck (Galileo), en quatrième position. Le plan tactique était bâti pour faire parler la tenue et mettre en difficulté le seul possible adversaire de Ballydoyle, Madhmoon (Dawn Approach). Bien joué, car le pensionnaire du vétéran Kevin Prendergast s’est avoué battu à 400m du poteau, quand Anthony Van Dyck est parti à la poursuite de Sovereign. Trop tard parce que l’alezan n’a pas faibli, bien au contraire, et il s’est imposé par six longueurs, alors que Norway a résisté aux attaques de Madhmoon. Broome (Australia) a raté son départ mais ensuite il a couru mollement, sans inquiéter pour la cinquième place Guaranteed.

Beggy, l’homme des surprises. Il faut remonter à 1973 pour trouver un gagnant du Derby irlandais à 33/1 (Weaver’s Hall), mais c’était dans une course à quinze partants et il était là pour jouer sa chance. Sovereign était associé à Paddy Beggy, oui, le jockey qui avait surpris tout le monde en remportant le Derby en selle sur Wings of Eagles (Pour Moi) qui était à 40/1 et avait refait le peloton. Le pilote avait monté huit courses cette année en Irlande pour zéro victoire. Il a attendu le jour le plus important… Paddy Beggy a déclaré : « Cette victoire est plus importante que celle d’Epsom car je suis irlandais. C’est la course dont je rêvais quand j’ai fait mes débuts pour Kevin Prendergast. J’ai beaucoup de chance, j’ai gagné le Derby et le Derby irlandais et le mérite en revient à Aidan O’Brien et aux gens qui sont derrière lui. Sovereign a beaucoup apprécié le tracé du Curragh. »

Le Derby irlandais selon Aidan. Aidan O’Brien a essayé d’expliquer ce succès inattendu : « Tout le monde savait que Sovereign allait faire le train, suivi par Norway. La course a tourné de façon différente car Broome a raté son départ. Paddy a imposé des fractions très correctes et Soverign n’a pas faibli. Il avait déjà bien couru à plusieurs reprises en ouvrant son palmarès à 2ans et par quatorze longueurs à Galway. Comme tous les Galileo, quand il commence à galoper, il ne s’arrête pas. C’est un poulain de tenue et au Curragh c’est très important. Ici, on ne peut pas se cacher. Sovereign peut aller sur le St Leger et avant, on peut le courir dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) ou dans le Juddmonte Grand Prix de Paris. Il y a assez de temps pour lui donner un break avant Doncaster. »

Anthony Van Dyck n’a pas démérité. Le maître de Ballydoyle a ensuite revêtu la casquette de l’entraîneur d’Anthony Van Dyck et il a dit : « Il a bien couru et il est le seul qui a refait du terrain sur Sovereign, mais Paddy était parti au bon moment. On discutera sur sa prochaine sortie, pour lui aussi, le Grand Prix de Paris et les King George sont des options. Tout reste ouvert. Il a tracé un bon parcours. » Les handicapeurs du Racing Post ne sont pas trop d’accord. Ils ont monté de 104 à 117 le rating de Sovereign, alors qu’Anthony Van Dyck, qui avait affiché 120 à Epsom s’est exprimé en 109 et Norway en 103.

Où l’on reparle de Balanchine… John Magnier a rendu hommage à Galileo (Sadler’s Wells), qui a enregistré son 79e lauréat de Gr1 et son sixième gagnant du Derby irlandais, ainsi qu’à la famille Nagle qui a élevé Sovereign. Le poulain est le cinquième gagnant de Gr1 sorti du croisement Galileo – Danehill Dancer. Sa mère, Devoted to You (Danehill Dancer), a gagné une course et s’est placée deuxième dans les Debutante Stakes (Gr2). Elle a produit quatre gagnants, dont Triplicate (Galileo), lauréat à deux reprises en plat et placé de Gr1 sur les claies.

La deuxième mère, Alleged Devotion (Alleged), n’a pas couru et elle est arrivée en Europe suite à son achat pour 300.000 $ par Horse France à Keeneland, en novembre 1995. La poulinière avait 7ans et elle était pleine de Storm Bird (Northern Dancer). Le produit qu’elle portait reproduisait le croisement de Balanchine (Storm Bird) qui, l’année précédente, avait fait l’histoire en remportant le Derby irlandais. Alleged Devotion a produit huit gagnants black types.

Devoted to You a visité sept fois Galileo. Ses deux produits les plus jeunes sont un 2ans et une yearling.