Frédéric Rossi : « Cala Tarida devrait être revue dans le Prix de Psyché »

Courses / 27.06.2019

Frédéric Rossi : « Cala Tarida devrait être revue dans le Prix de Psyché »

Sixième au classement des entraîneurs de plat avec près de 900.000 € de gains, Frédéric Rossi réalise une belle année. S’il rêve d’un premier Gr1 avec Cala Tarida (Garswood), l’homme de Calas peut également compter sur quelques autres bons éléments pour briller au niveau black type.

Par Alice Baudrelle

Gagnante du Prix des Réservoirs (Gr3) à 2ans, Cala Tarida a prouvé cette année qu’elle avait non seulement de la vitesse, mais aussi une certaine tenue, en prenant la quatrième place du Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary, puis la cinquième place du Prix de Diane (Grs1). Son prochain objectif se situe à Deauville, comme nous l’a dit Frédéric Rossi : « La pouliche est très bien rentrée. Nous l’avons laissée un peu "off" et elle vient de reprendre les canters. Elle est restée très belle. Elle devrait être revue le 27 juillet dans le Prix de Psyché (Gr3), même si la course arrive un peu vite et que j’aurais préféré attendre la mi-août. Mon idée est d’aller courir à l’automne les E.P. Taylor Stakes (Gr1) au Canada, mais il faut que j’en discute avec les propriétaires de Cala Tarida. La distance serait parfaite pour elle, et il n’y a pas beaucoup de Grs1 en fin d’année pour les chevaux qui n’ont pas énormément de tenue. C’est une course qui roule et je pense qu’elle a le profil adéquat, mais rien n’est encore décidé. Pour le moment, nous savourons sa récente cinquième place ! »

Phocéene vers le Prix Madame Jean Couturié. Gagnante du Prix Rose de Mai (L) et deuxième du Prix Pénélope (Gr3), Phocéenne (Olympic Glory) n’a pu confirmer dans le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary. La pouliche de Kamel Chehboub avait conclu au huitième rang, sans vraiment d’explication. Un engagement bien plus facile l’attend à Vichy, où elle pourra se racheter : « La pouliche a bien récupéré. Elle avait eu un petit coup de mou après le Saint-Alary, mais tout est rentré dans l’ordre. Elle devrait courir le Prix Madame Jean Couturié (L), le 15 juillet. »

Vichy se profile aussi pour Talk or Listen. Lauréat du Prix François Mathet (L) en début d’année, Talk or Listen (Alhebayeb) a ensuite conclu quatrième (sur cinq) du Prix du Lys (Gr3). Il était engagé dans le Prix Hocquart (Gr2), mais son entraîneur a préféré faire l’impasse sur cet engagement: « Le poulain n’a pas couru le Prix Hocquart car c’était un peu rapproché. Il va normalement aller sur le Grand Prix de Vichy (Gr3) ; j’espère avoir un peu de terrain souple le jour J. Je vais également l’engager dans le Prix Frédéric Lagrange (L), mais il est meilleur sur 2.000m que sur 2.400m. » Vainqueur du Prix Sky Lawyer (Classe 1) devant Talk or Listen, Man of Cairo (Spirit One) n’a plus été revu depuis sa quatrième place dans le Prix Policeman (Classe 1). Frédéric Rossi nous a donné de ses nouvelles : « C’est un cheval qui a montré de jolies choses l’hiver dernier. Il a eu un souci de santé, mais tout est rentré dans l’ordre. Le but est de le faire bien vieillir afin qu’il fasse un bon 4ans, et il effectuera sa rentrée au mois d’août ou de septembre. »

Des ambitions black types avec plusieurs 2ans. Frédéric Rossi a plusieurs 2ans prometteurs dans ses boxes, parmi lesquels deux d’entre eux seront revus prochainement au niveau Listed. Lauréat d’un maiden à Maisons-Laffitte sur 1.300m, Kenway (Galiway) est en progrès depuis ses débuts et il est estimé par son entraîneur : « Il fait partie de mes bons 2ans et je l’aime beaucoup. Il prend de la maturité. Pour lui, il y a deux options : soit il court une Classe 2 à Marseille-Borély en vue du Critérium du Fonds Européen de l’Élevage (L), soit il court directement le Prix François Boutin (L). S’il continue à travailler aussi bien le matin, la deuxième option pourrait avoir ma préférence. » Kenway est monté sur le podium à trois reprises en autant de sorties et semble avoir un bel avenir devant lui. Parmi ses 2ans, Frédéric Rossi peut également compter sur Has d’Emra (Kheleyf), qui reste sur trois succès consécutifs, le dernier ayant eu lieu dans le Prix Pharamond (Classe 2) à Maisons-Laffitte : « J’adore ce poulain. Il fait ses toutes ses courses et ne cesse de progresser, il évolue à la fois physiquement et mentalement. C’est agréable de dénicher des petites perles comme lui dans les réclamers. Il devrait courir le Prix des Rêves d’Or - Jacques Bouchara (L). » Has d’Emra avait été acheté 28.562 € à réclamer par Laurent Haegel (LH), lors de ses débuts à Saint-Cloud, au mois de mars.