GROSSER PREIS DER LANDESHAUPSTADT DRESDEN (GR3) - Brian Ryan, la réclamation de l’année

International / 17.06.2019

GROSSER PREIS DER LANDESHAUPSTADT DRESDEN (GR3) - Brian Ryan, la réclamation de l’année

GROSSER PREIS DER LANDESHAUPSTADT DRESDEN (GR3)

Brian Ryan, la réclamation de l’année

Un petit diamant peut se cacher dans les réclamers. C’est pour 8.658 € que Janina Burger et Torsten Raber ont déniché le 6 mars à Compiègne Brian Ryan (Finjaan). Le 4ans, passé sous la férule d’Andrea Marcialis, a remporté ce dimanche à Dresde le Grosser Preis de Landeshauptstadt Dresden (Gr3, 1.400m). Parti en outsider (13/1) dans un lot composé de huit partants, il s’est tout de suite placé en tête de la course. Et même en penchant un peu sur sa gauche dans la ligne droite, il a trouvé les ressources pour repousser d’une encolure les attaques de Waldpfad (Shamardal), alors que l’autre française, Broderie (Pivotal), la grande favorite, a refait du terrain dans la ligne droite pour se classer troisième à presque deux longueurs. Brian Ryan semblait détenir une très faible chance avant le coup, mais son entraîneur nous a confié : « J’ai décidé de tenter notre chance pour trois raisons. Le cheval n’avait pas grand-chose à courir en France et les 1.400 mètres sont sa distance de prédilection. En plus, il aime les courtes lignes droites et le terrain souple, deux conditions qui sont souvent réunies en Allemagne. J’avais vu que Yuman (Literato), qu’il avait battu à Maisons-Laffitte, s’était montré compétitif dans un Gr3 allemand. Je me suis dit : pourquoi pas ? Ses propriétaires sont allemands et ils se sont fait plaisir. »

Et pourquoi pas la Corée ? Après sa réclamation, Brian Ryan s’est classé troisième d’un handicap à Chantilly, en valeur 33. Ensuite, il a enchaîné quatre succès, le premier dans une Classe 3 à Senonnes, et ensuite dans trois réclamers à 8.000, 10.000 et 14.000 €, toujours défendu par ses propriétaires. Avant son succès allemand, il affichait une valeur 36. En trois mois, il a décroché 64.890 € de gains. Si l’on prend comme repère Waldpfad (42,5 de valeur), il a progressé de 7 kg, si on juge sa performance par rapport à celle de Broderie (valeur 45,5), c’est encore plus. Le plus difficile sera désormais de lui trouver des engagements, mais Andrea Marcialis est prêt à encore voyager : « Il y a le Korea Sprint, une course sur invitation, le 8 septembre à Séoul. C’est sur le dirt mais je me suis renseigné, la piste qui était profonde, a changé. S’ils nous invitent, le coup est jouable. »

Le premier Groupe de Finjaan. Brian Ryan est passé à quatre reprises sur les rings de Tattersalls, la dernière en novembre lors de la vente des chevaux à l’entraînement où il a été déniché 6.000 Gns (7.060 €) par Gina Rarick. Il est le premier gagnant de Groupe issu de Finjaan (Royal Applause), qui avait remporté les Molecomb (Gr3) et s’était classé troisième dans les Dewhurst Stakes (Gr1) à 2ans. Il s’est imposé aussi dans les Lennox Stakes (Gr2) à 3ans avant de partir pour Dubaï. Brian Ryan appartient à sa première génération. Il est le quatrième gagnant et le premier black type issu de Touching (Kheleyf), placée de Listed à 2ans.

Touching a un 2ans par Cable Bay (Invincible Spirit) et un yearling par Adaay (Kodiac).