HARAS D’ÉTREHAM - PRIX SAGAN (GR3) - Messagère envoie un signal fort

Courses / 09.06.2019

HARAS D’ÉTREHAM - PRIX SAGAN (GR3) - Messagère envoie un signal fort

AUTEUIL, DIMANCHE

Quelle impression laissée par Messagère (Saint des Saints) dans ce Haras d’Étreham - Prix Sagan (Gr3) ! Séduisante lauréate du Prix du Nivernais pour ses débuts, la pouliche de Gérard Larrieu passait un test grandeur nature ce dimanche face à des concurrentes confirmées et a réussi l’examen haut la main. La génération 2019 des pouliches de 3ans n’est peut-être pas ce qu’on a vu de mieux, mais une chose est sûre : Messagère est au-dessus !

Une course rythmée. L’épreuve a été régulière sous l’impulsion de La Café Ine (Enrique), qui n’a attendu personne, se détachant rapidement de plusieurs longueurs. Longtemps en deuxième position, la favorite, Atérisk (No Risk at All), s’est emparée du commandement au milieu de la ligne d’en face, suivie comme son ombre depuis le début par Invincible Dina (Doctor Dino). C’est alors que Messagère, qui s’était faite discrète à l’arrière-garde jusqu’alors comme lors de ses débuts, a commencé à se rapprocher en roue libre en pleine piste. Elle a abordé la dernière haie avec une telle facilité qu’on ne voyait plus qu’elle, et a causé une petite frayeur à ses preneurs en penchant sur sa droite sur le plat. Mais Messagère était bel et bien la plus forte ce dimanche et elle l’a prouvé en ralliant le poteau avec cinq longueurs d’avance sur Invincible Dina. Atérisk a conclu troisième sous 69 kilos, deux longueurs et demie plus loin. Mickaël Seror a réussi un joli tour de force puisque, outre la gagnante, il entraîne aussi la quatrième, Golden Park (Walk in the Park), et la cinquième, Star Vixa (Vertigineux), qui découvrait Auteuil après une victoire au niveau réclamer. À noter que Rocknicara (Nicaron) aurait probablement pris la quatrième place sans sa chute à la dernière haie.

Un premier Groupe à Auteuil pour Mickaël Seror. Messagère a offert un deuxième Groupe en obstacle à son entraîneur, Mickaël Seror, un an et demi après le succès de The Reader (Lando) dans le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3) à Cagnes-sur-Mer. Gagner un Groupe à Auteuil, cela n’a pas la même saveur, d’autant que la pouliche n’en était qu’à sa deuxième sortie et passait un test face à l’élite de sa génération. La nouvelle reine de sa promotion, c’est elle ! A-t-on vu là une future prétendante au Prix Cambacérès (Gr1) ? Mickaël Seror y croit : « Nous l’avons laissée venir et nous en sommes récompensés aujourd’hui. J’en faisais une jument de Groupe et, aujourd’hui, elle a passé le test haut la main. Si elle répète en fin d’année, elle pourra aller contre les mâles. Je n’ai pas eu plus peur que ça quand je l’ai vue pencher à la fin, car je voyais qu’elle avait l’avantage. Je pense qu’elle l’a fait plus par bêtise qu’autre chose. C’est une excellente sauteuse qui sera bien meilleure en terrain lourd. Son propriétaire l’a achetée pour l’élevage et c’est une chance qu’elle reste en France. » La pouliche a également offert un premier Groupe à Gérard Larrieu, dont la casaque avait déjà brillé à bon niveau grâce au succès de Miss Chryss (Indian Ridge) dans le Prix des Lilas (L), en 1999. Messagère a aussi été le premier partant de Gérard Larrieu sur la butte Mortemart.

Invincible Dina battue par meilleure. Lauréate du Prix Girofla (L) pour sa deuxième sortie, Invincible Dina arrivait avec de la fraîcheur sur cet engagement puisqu’elle avait fait l’impasse sur la dernière préparatoire, le Haras d’Étreham - Prix d’Iéna (L). Cela n’a pourtant pas suffi face à Messagère, qu’elle affrontait pour la première fois. Sa propriétaire, Antonia Devin, nous a déclaré : « Je pense qu’elle est battue par meilleure. Il n’y a pas d’excuses : elle a eu un parcours en or. La pouliche était un peu tendue au début, puis elle s’est bien posée et a très bien sauté. Elle a conclu de nouveau devant Atérisk et la gagnante doit vraiment être très bonne. »

La grande souche de Newness. Élevée par le haras de la Croix Sonnet et Albert Hosselet, Messagère a été achetée yearling à la vente d’automne Arqana en 2017 par Gérard Larrieu (Chantilly Bloodstock Agency), pour la somme de 30.000 €. C’est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de No News (Gentlewave), gagnante de trois courses sur 1.600 et 2.100m et cinquième du Prix Fille de l’Air (Gr3), dont elle est le premier produit. Après Messagère, No News a donné Divination (Martaline), une 2ans qui est à l’entraînement chez Alain Couétil, ainsi qu’un yearling par Kapgarde (Garde Royale).

Deuxième mère de Messagère, Nickelle (Sagamix) a remporté le Prix de la Pépinière (L) et fini troisième du Prix Allez France (Gr3), mais elle a aussi gagné le Prix Wild Monarch (L) et conclu troisième des Prix Sagan (Gr3) et d’Iéna (L). Troisième mère de Messagère, N’Avoue Jamais (Marignan), a enlevé le Prix Alain du Breil (Gr1) avant de produire Nid d’Amour (Ultimately Lucky), gagnante du Prix Luth Enchantée (L), et N’Oublie Jamais (Loup Solitaire), lauréate de la Grande Course de Haies de Cagnes (L) et du Wild Monarch. C’est la souche de la matrone Newness (Simply Great), gagnante du Prix Edmond Barrachin (Gr3) et troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1) avant de donner une ribambelle de chevaux de Groupe en plat comme en obstacle comme Nickname, Nom de D’La, Nom d’Une Pipe, Narkis, News Reel et, bien sûr, No Risk at All

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Messagere-.pdf

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

MESSAGÈRE (F3)

 

 

 

 

 

 

Monsun

 

 

Gentlewave

 

 

 

 

Saumareine

 

No News

 

 

 

 

 

Sagamix

 

 

Nickelle

 

 

 

 

N’Avoue Jamais