JUDDMONTE PRETTY POLLY STAKES (GR1) - Joseph devant Aidan, acte IV

International / 28.06.2019

JUDDMONTE PRETTY POLLY STAKES (GR1) - Joseph devant Aidan, acte IV

CURRAGH (IE), VENDREDI

Comme un air du 12 octobre 2018… Ce jour-là, Joseph O’Brien eu avait l’effronterie de battre son père, Aidan, et sa pouliche Hermosa (Galileo) dans le Fillies’ Mile (Gr1) à Newmarket, grâce à Iridessa (Ruler of the World). Sorry, dad… Ce fut la même chose dans les Juddmonte Pretty Polly Stakes (Gr1) ce vendredi au Curragh : Iridessa s’est imposée dans ce Gr1 devant Magic Wand (Galileo) et Pink Dogwood (Camelot), deux pensionnaires d’Aidan O’Brien.

Facile. Iridessa a eu un bon parcours dans une course emmenée en grande partie par Wild Illusion (Dubawi). Magic Wand, d’abord en tête puis rejointe et dépassée par Wild Illusion, a ensuite mis la pression sur la représentante de Godolphin. Iridessa, elle, a sagement attendu son heure et, au moment du sprint, s’est portée à la hauteur de Magic Wand puis s’est détachée dans les 200 derniers mètres pour s’imposer de deux longueurs un quart. Magic Wand conserve une nette deuxième place, n’étant pas inquiétée par Pink Dogwood, la deuxième des Oaks d’Epsom (Gr1), qui est un peu restée là. Pink Dogwood est troisième à une longueur un quart. « Le terrain était vraiment trop rapide pour elle », a expliqué son jockey, Ryan Moore. Worth Waiting (Bated Breath) est cinquième dans le lointain. Happen et Who’s Steph étaient non partantes en raison du terrain.

Quand Joseph gagne un Gr1, Aidan est deuxième. Il y a une sorte de schéma récurrent dans les victoires de Gr1, en plat, de Joseph O’Brien. "O’Brien Jr" a toujours "O’Brien Sr" comme dauphin lorsqu’il s’impose au plus haut niveau. Cela est arrivé logiquement en Irlande : Latrobe (Camelot) battait Rostropovich (Frankel) dans le Derby d’Irlande (Gr1) en 2018 et Intricately (Fastnet Rock) battait une certaine Hydrangea (Galileo) dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1) en 2016. C’était le tout premier Gr1 de Joseph. Mais c’est arrivé aussi en Angleterre, avec Iridessa battant Hermosa dans le Fillies’ Mile… Et c’est même arrivé en Australie – il fallait le faire ! – avec la victoire de Rekindling (High Chaparral) dans la Melbourne Cup (Gr1), où le deuxième était… Aidan O’Brien avec Johannes Vermer (Galileo) !

Iridessa mieux sur 2.000m. Iridessa est une bonne pouliche et elle est désormais lauréate de Gr1 à 2ans et 3ans. Hermosa, qu’elle avait battue en 2018, avait nettement pris le dessus sur elle cette année : Iridessa restait sur une huitième place dans les 1.000 Guinées et une lointaine quatrième place dans les 1.000 Guinées d’Irlande (Grs1). Mais elle courait comme une pouliche qui avait besoin de plus long et les 2.000m de ces Pretty Polly Stakes (Gr1) lui ont donc convenu. Elle pourrait désormais allonger encore un peu plus le tir et aller sur 2.400m pour les Irish Oaks (Gr1).

Joseph O’Brien a dit : « Elle gagne très facilement et réalise une grande performance. Wayne Lordan l’a très bien montée et tout s’est déroulé comme dans un rêve. Nous sommes ravis. C’était une course de bon niveau. Il n’y avait pas beaucoup de partantes mais la qualité était là. Nous étions assez confiants. L’équipe, à la maison, trouvait qu’elle n’avait jamais été aussi bien de l’année. L’allongement de la distance a été un plus. Nous allons voir comment elle récupère de cette sortie mais cela a du sens d’aller sur les Irish Oaks. Ce serait l’option logique, même si elle gagne aujourd’hui comme une pouliche ayant de la vitesse. »

Le fer de lance de Ruler of the World. Iridressa appartient à la première génération de Ruler of the World (Galileo), lequel est un frère de Duke of Marmalade (Danehill). Elle est de loin le meilleur produit de son père. Ruler of the World n’était pas un précoce. Il avait d’ailleurs débuté à 3ans, et il a été quelque peu boudé : il avait commencé la monte à 15.000 € en 2015 et officie à 8.000 € en 2019. Avec une petite quarantaine de produits issus de sa première génération, pas facile de se faire une place au soleil.

O’Brien en mode éleveur. Iridessa est issue de l’élevage familial des O’Brien. La mère, Senta’s Dream (Danehill), élevée par Newsells Park Stud, n’a pas couru et, après des débuts assez moyens avec deux gagnants ordinaires, elle a été bradée 14.000 Gns pleine d’Equiano (Acclamation) à Tattersalls December Sale en 2013. Iridessa est son sixième produit, et le deuxième élevé par les O’Brien.

La deuxième mère, Starine (Mendocino), avait fait ses débuts à Pompadour et a quitté la France avec six victoires, dont celle dans le Prix Saraca (L), au mois d’avril de ses 4ans : direction la Californie. Elle a fait carrière sous la casaque et l’entraînement de Bobby Frankel en remportant son plus beau succès dans la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf. Quelques semaines après cette victoire, elle avait été achetée pour un million de dollars par Newsells Park Stud. Starine est morte après avoir donné son deuxième produit.

CURRAGH (IE), VENDREDI

PRETTY POLLY STAKES

Gr1 - 3ans et plus - Femelles - 2.000m - 300.000 €

1re      IRIDESSA (F3)          Wayne Lordan

(Ruler of the World & Senta’s Dream, par Danehill)

Pr. : Mme C. C. Regalado-Gonzalez

El. : Whisperview Trading

Ent. : J. P. O’Brien

2e        MAGIC WAND (F4) Donnacha O’Brien

(Galileo & Prudenzia, par Dansili)

Pr. : M. Tabor, D. Smith & Mme J. Magnier

El. : Écurie des Monceaux & Skymarc Farm

Ent. : A. P. O’Brien

Arqana, Deauville, vente de yearlings d’août 2016, 1.400.000 €, écurie des Monceaux à P. & R. Doyle, M. V. Magnier & Mayfair Speculators

3e        PINK DOGWOOD (F3)        Ryan Moore

(Camelot & Question Times, par Shamardal)

Pr. : D. Smith, Mme J. Magnier & M. Tabor

El. : Sweetmans Bloodstock

Ent. : A. P. O’Brien

Écarts : 2 1/4 - 1 3/4 (5 partants) Temps : 2’6”46