KING EDWARD II STAKES (GR2) - Japan, peut-être le meilleur 3ans de Ballydoyle

International / 21.06.2019

KING EDWARD II STAKES (GR2) - Japan, peut-être le meilleur 3ans de Ballydoyle

KING EDWARD II STAKES (GR2)

Japan, peut-être le meilleur 3ans de Ballydoyle

Royal Ascot peut donner de premiers enseignements sur les lignes des classiques. Celle du Jockey Club n’a pas été mise à l’honneur dans les Hampton Court Stakes (Gr3), ce jeudi, avec Cape of Good Hope (Galileo), dixième sur treize. Celle du Derby d’Epsom a en revanche pris du relief : difficile de la juger via Circus Maximus (Galileo), sixième du Derby et gagnant des St James’s Palace Stakes (Gr1) sur 1.600m, un autre sport par rapport aux 2.400m d’Epsom.

En revanche, la performance de Japan (Galileo) dans ces King Edward II Stakes (Gr2) – le Derby de Royal Ascot – est frappante. Troisième du Derby à une demi-longueur du lauréat Anthony Van Dyck (Galileo), le représentant de Coolmore a démoli l’opposition dans le Gr2. Attentiste à l’arrière-garde, il a été aidé dans sa mission par son camarade d’entraînement Jack Yeats (Galileo), lequel a imprimé un train d’enfer. Japan, venu à l’extérieur dans le tournant final, a déposé l’opposition dans la ligne droite, s’imposant par quatre longueurs et demie en allant chercher l’appui de la corde une fois seul devant. Bangkok (Australia), qui arrivait également du Derby et a aussi été vu à l’arrière avec Japan, a coupé le fromage en venant à la corde dans le tournant, prenant une encolure à Eagles by Day (Sea the Stars) pour finir.

Peut-être le Juddmonte Grand Prix de Paris. Derrick Smith a dit quelque chose d’assez fort à ITV : « C’est peut-être notre meilleur [des 3ans de Coolmore, ndlr]. » Quatre des cinq premiers du Derby appartiennent à Coolmore et Japan est certainement, parmi eux, celui qui possède le plus de marge. Gagnant des Beresford Stakes (Gr2) à 2ans, il s’était classé quatrième des Dante Stakes (Gr2) pour sa rentrée, avant de laisser une belle impression dans le Derby. Il a de la tenue mais, comme l’a dit Ryan Moore, il est probablement plus qu’un poulain de St Leger (Gr1).

Japan n’ira pas sur le Derby d’Irlande (Gr1) : Coolmore a d’autres poulains pour cette course qui, de toute manière, arriverait bien vite puisqu’elle a lieu le 29 juin. Aidan O’Brien a dit sur ce poulain qui lui offre une 70e victoire à Royal Ascot : « Nous sommes ravis. Il avait bien couru dans les Dante, dans lesquels il était prêt pour une rentrée et il avait montré avoir progressé dans le Derby, où Wayne Lordan était très content de lui. Depuis, tout s’est bien passé et il progresse tout le temps. Il n’ira pas sur le Derby : nous avons Broom (Australia) et Anthony Van Dyck dans cette course. Il pourrait aller sur les King George VI and Queen Elizabeth Stakes ou alors en France pour le Grand Prix de Paris (Grs1). Il a beaucoup d’options. »

Shastye, quelle poulinière ! Élevé par Newsells Park Stud, Japan a été acheté 1.300.000 Gns yearling à Tattersalls par M. V. Magnier (avec Mayfair et Peter et Ross Doyle). Un an plus tard, à cette même vente de Tattersalls, M. V. Magnier est allé jusqu’à 3.400.000 Gns pour acheter son petit frère, aussi par Galileo. Shastye (Danehill), la mère de Japan, est une drôle de poulinière : on lui doit Secret Gesture (Galileo), gagnante des Middleton Stakes (Gr2) et deuxième des Oaks d’Epsom (Gr1), Sir Isaac Newton (Galileo), acheté 3.600.000 Gns par Coolmore, lauréat des International Stakes (Gr3) et quatrième des Juddmonte International Stakes, ainsi que des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Grs1), et Maurus (Medicean), multiple placé de Groupe en Australie. Il ne manque au palmarès de poulinière de Shastye qu’une victoire de Gr1, que Japan peut lui apporter.

C’est une grande souche Lagardère, Shastye étant fille de la gagnante du Prix Royallieu (Gr2) et placée de Gr1 Saganeca (Sagace) qui a produit le gagnant de l'Arc de Triomphe Sagamix (Linamix) et le lauréat de Gr1 Sagacity (Highest Honor).