Le Brown Racing Festival à Belmont !

International / 09.06.2019

Le Brown Racing Festival à Belmont !

BELMONT PARK (US), SAMEDI

Chad Brown est plus que jamais le patron de Belmont. Le jeune entraîneur (40 ans) a gagné sept des quinze Groupes à l’affiche pendant les trois jours du Festival et trois de huit Grs1 de ce samedi. Il a dominé les courses sur le gazon (cinq succès en sept épreuves) et il a raté un seul des sept Groupes pour les pouliches, les Ogden Phipps Stakes (Gr1). Douze de ses dix-huit pensionnaires au départ dans les Groupes ont terminé dans les trois premiers et il a signé le tiercé gagnant dans les Manhattan Stakes (Gr1). Quand on parle beaucoup des hommes, c’est parce que les chevaux n’ont pas trop brillé. On n’a pas vu un Secretariat mais deux des lauréats de Gr1 de samedi ont causé une très bonne impression : Bricks and Mortar (Giant’s Causeway) dans les Manhattan Stakes et la pouliche Guarana (Ghostzapper), qui s’est promenée dans les Acorn Stakes en affichant le record de la course.

Sir Winston remplace War of Will

Ces deux éclats de classe nous ont consolés en avance car, comme on pouvait le craindre, les Belmont Stakes (Gr1) nous ont laissés sur notre faim. La Triple Couronne 2019 passe aux archives avec trois gagnants différents. C’est déjà arrivé à onze reprises au cours 25 dernières années et ce n’est pas forcément un signe de médiocrité. Des champions de la classe de Curlin (Smart Strike) et Rachel Alexandra (Medaglia d’Oro) ont émergé de saisons à trois gagnants mais Sir Winston (Awesome Again) n’appartient pas à cette ligue. Il a trouvé son jour de gloire six mois après son seul succès black type, dans une Listed sur la P.S.F. de Woodbine. Il avait cherché une place dans le Kentucky Derby (Gr1) mais s’était montré décevant dans les trois qualificatives et ensuite il avait décroché la deuxième place dans les Peter Pan Stakes (Gr3), l’une des préparatoires. Joel Rosario lui a donné un parcours en or le long de la corde et l’a déboîté à la fin du dernier tournant, en donnant un coup à War of Will (War Front), qui était déjà sur ses fins et a fait perdre le rythme au favori, Tacitus (Tapit). Résultat des courses : Sir Winston, le second couteau de Mark Casse, a gagné les Belmont Stakes et Tacitus est sorti de la piste en malheureux deuxième. Le jeune Tyler Gaffalione, jockey de War of Will, a battu un record. Il a réussi à se faire gêner deux fois dans les trois épreuves de la Triple Couronne…

Bricks and Mortar et un tiercé Chad Brown

Bricks and Mortar a confirmé dans les Manhattan Stakes que, sur le gazon et sur les distances autour de 2.000m, il est presque imbattable. Attentiste, il a prononcé son effort en cinquième épaisseur à la fin du dernier tournant et a mis une seconde accélération aux abords du poteau. Il a gagné d’une longueur et demie sur le chilien Robert Bruce (Fast Company) alors que le "FR" Raging Bull (Dark Angel) a bien fini pour arracher la troisième place et compléter le tiercé Brown. Bricks and Mortar a signé son cinquième succès consécutif, en revenant après quatorze mois d’absence. C’est un cinquième succès en huit ans dans les Manhattan pour Chad Brown, qui a dit : « C’est une course que j’aime beaucoup et j’ai la chance d’avoir beaucoup de bons chevaux à l’écurie. C’est très bien de voir les autres terminer pas loin de Bricks and Mortar. Cela me donne beaucoup d’espoirs pour la saison. » La cote de Bricks and Mortar dans la Breeders’ Cup Turf a baissé de 12 à 8/1. Sur 2.400m et face aux européens, ce sera plus difficile.

Guarana, une étoile est née

La pouliche de 3ans Guarana a fait forte impression dans les Acorn Stakes, sur 1.600m. Elle avait ouvert son palmarès avec un succès par presque quinze longueurs lors de ses débuts à Keeneland le 19 avril. Les Kentucky Oaks (Gr1) étaient trop proches mais la pensionnaire de Chad Brown s’est offert la lauréate de Churchill Downs, Serengeti Empress (Alternation). Favorite, malgré son manque d’expérience, Guarana a suivi le train de folie imposé par Serengeti Empress (44”99 les premiers 800m) et l’a déposée dans la ligne droite pour filer au poteau avec six longueurs d’avance. Chad Brown, qui était assistant chez Bobby Frankel, entraîneur du père, Ghostzapper, a dit : « Elle me rappelle beaucoup son père et c’est super pour moi. J’ai travaillé avec Ghostzapper et j’ai beaucoup appris de Bobby Frankel. »

Mitole, un sprinter s’offre le Met Mile

Le troisième Gr1 du samedi de Chad Brown est arrivé avec Rushing Fall (More than Ready), qui n’a pas raté le pénalty dans les Just A Game Stakes. Steven Asmussen, quant à lui, a signé un joli doublé. Midnight Bisou (Midnigt Lute) a continué sa saison parfaite en décrochant un quatrième succès dans les Ogden Phipps, pour les femelles sur dirt. Mitole (Eskendereya), invaincu depuis mars 2018, était jugé comme un très bon sprinter mais il a démontré dans le Met Mile (Gr1) qu’il est capable de tenir 1.600m en remportant un septième succès consécutif. Il a couru en mettant la pression sur l’animateur, Coal Front (Stay Thirsty), et il l’a déposé avant la fin du tournant pour gagner de presque une longueur devant le favori McKinzie (Street Sense), qui a trouvé le passage un peu tard, et Thunder Snow (Helmet), qui a tracé un très bon parcours sur une distance un peu courte. Saeed bin Suroor a annoncé que le double gagnant de la Dubai World Cup, toujours en quête de son premier succès aux États-Unis, fera son retour à Newmarket pour préparer les Whitney Stakes (Gr1), qui sont à l’affiche le 3 août à Saratoga.

Pas de Triple Couronne mais un record des enjeux

Le choix du Festival organisé par la New York Racing Association s’est démontré payant. Le public de New York est difficile à convaincre quand il n’y a pas la Triple Couronne en jeu mais les 56.217 spectateurs sont un bon résultat. C’est au niveau des enjeux qu’un record est tombé. Les treize courses à l’affiche ont engendré 102,16 millions de dollars (90,09 M€), le meilleur chiffre d’affaires pour une réunion sans un gagnant possible de Triple Couronne. Le total des trois réunions est de 131,85 millions (116,29 M€).