NORFOLK STAKES (GR2) - A’Ali, battu à Ripon, champion à Royal Ascot

International / 20.06.2019

NORFOLK STAKES (GR2) - A’Ali, battu à Ripon, champion à Royal Ascot

ROYAL ASCOT (GB), JEUDI

Les Norfolk Stakes (Gr2), le championnat des juniors sur 1.000m, ne sont pas le plus facile des maidens. Et pourtant, A’Ali (Society Rock), représentant de la casaque bahreïnie du cheikh Duaij Al Khalifa, a ouvert son palmarès quinze jours après avoir obtenu une deuxième place lors de ses débuts à Ripon, un hippodrome pas vraiment réputé pour donner des champions. Le dernier poulain maiden à avoir remporté cette course fut Line Engaged (Phone Trick) en 1990. C’est par ce très joli succès que Simon Crisford, ex-racing manager chez Godolphin, et Lanfranco Dettori ont fêté leurs retrouvailles après une longue période bleue commune.

Dettori & Crisford, une grande amitié. A’Ali, deuxième favori, a fait le job comme un vétéran. Il a suivi le train soutenu, assuré au centre de la piste par le favori, Sunday Sovereign (Equiano), l’a déposé avant le poteau des derniers 200m et a filé vers la victoire. Il a gardé une encolure sur le bon finisseur Ventura Rebel (Pastoral Pursuits), alors que l’autre attentiste, Dubai Station (Brazen Beau), a décroché la troisième place à trois longueurs du lauréat, qui n’a jamais réellement été menacé. Lanfranco Dettori a dit : « Il a bien voyagé et le fait en vrai professionnel, même s’il a un peu regardé une fois en tête. C’est un plaisir d’avoir gagné pour Simon Crisford, nous avons travaillé ensemble pendant vingt ans à l’époque Godolphin. » L’entraîneur a ajouté : « Il avait trop de fraîcheur. Il a toujours montré beaucoup de talent et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de le courir dans un Gr2 après une deuxième place lors de ses débuts. Je n’y étais pas trop favorable, mais les échellistes m’ont dit qu’il détenait une vraie chance. »

Society Rock, une machine à 2ans. A’Ali appartient à la troisième et dernière génération du regretté Society Rock (Rock of Gibraltar), qui avait connu son jour de gloire à Royal Ascot en remportant à 4ans les Golden Jubilee Stakes (Gr1). Tête de liste des étalons de première génération en 2017, il a un de ses produits au haras : le lauréat du Prix Morny Unfortunately, qui officie chez Cheveley Park Stakes à 7.500 £ (8.400 €). Le poulain a été acheté 135.000 £ (151.000 €) à la breeze up de Doncaster avec à la clé une très jolie plus-value pour le vendeur, Star Bloodstock, qui l’avait déniché yearling sur le même ring pour 35.000 £ (39.000 €). Sa mère, Motion Less (Motivator), jamais victorieuse en cinq sorties, a donné un autre gagnant. La deuxième mère, Tarneem (Zilzal), a produit neuf gagnants, dont Enforcer, un fils du sprinter Elbio, qui s’est placé au niveau Gr1 sur 2.400m.