PRIX DE LA FORȆT DE LAIGUE (CLASSE 2) - Salar Island confirme au niveau supérieur

Courses / 22.06.2019

PRIX DE LA FORȆT DE LAIGUE (CLASSE 2) - Salar Island confirme au niveau supérieur

COMPIÈGNE, SAMEDI

Salar Island (Sakhee’s Secret) était le grand favori de ce Prix de la Forêt de Laigue. Il faut dire qu’il avait été très impressionnant lors de ses débuts victorieux à Compiègne, même si c’était au niveau réclamer. Après avoir patienté en retrait, le poulain avait passé ses adversaires en revue sans la moindre sollicitation et s’était imposé de trois longueurs sous la casaque d’Eleonora Marcialis, en devançant des concurrents plus expérimentés. Il avait logiquement suscité de nombreuses convoitises et pas moins de 18 bulletins avaient été déposés en son nom, alors qu’il était proposé au prix de 11.000 €. Andrea Marcialis, qui l’entraînait déjà à ce moment-là, a finalement eu le dernier mot à 36.100 € pour le compte de Gérard Augustin-Normand. Ce samedi, Salar Island a prouvé qu’il méritait une telle considération en demeurant invaincu en deux sorties, même s’il lui a fallu se battre.

Un début de parcours chaotique. Le début de course n’augurait rien de bon pour Salar Island. Après avoir fait un écart sur sa droite à la sortie des stalles, le poulain s’est montré très allant et son jockey, Cristian Demuro, a eu toutes les peines du monde à le maintenir à l’arrière-garde. Il a quand même réussi à le garder caché dans le sillage de Rhiola Rosea (Zanzibari), avant de progresser en dehors à 400m du but. Salar Island a eu du mal à prendre l’avantage car plusieurs concurrents lui ont opposé une vive résistance, mais il a fini par prendre le meilleur dans les derniers mètres malgré l’excellente fin de course à son extérieur de Fée Historique (Lucayan). Après avoir galopé en avant-dernière position, cette dernière a une nouvelle fois fini fort pour s’emparer de la deuxième place, à une encolure du favori. C’est la deuxième fois que la victoire lui échappe de peu et cette protégée d’Hiroo Shimizu ne devrait pas tarder à trouver son jour. La troisième place est revenue une longueur plus loin à l’inédite A Dance to Dawn (Dawn Approach).

Une première association réussie avec Gérard Augustin-Normand. Andrea Marcialis, entraîneur du lauréat, a déclaré : « En voyant la course, je ne pensais pas qu’il allait gagner car il a beaucoup tiré. Il n’avait pas beaucoup travaillé depuis la dernière fois et il était un peu frais, mais il est vraiment facile le matin. Son jockey l’a très bien monté, il a réussi à le cacher. Aujourd’hui, il a fait un truc même s’il n’a pas gagné facilement ; il avance un peu, je pense ! Pour la suite, il faut que j’en discute avec Bruno Barbereau et Gérard Augustin-Normand. C’est d’ailleurs la première fois que je présente un partant sous cette casaque et gagner d’entrée de jeu, c’est important. »

Le fils d’une gagnante de Listed en Italie. Élevé par Giovanni Latina, Salar Island est un fils de Sakhee’s Secret (Sakhee), qui fait la monte en Italie, et de Salar Violet (Orpen), gagnante de quatre courses à 2 et à 3ans en Italie, dont le Premio Eupili (L, 1.200m). C’est le frère de Salar Art (Dutch Art), lauréate de deux épreuves en Italie à 2 et à 3ans et troisième du Premio Coolmore (L) sur 1.500m.

La deuxième mère, Sopran Lawka (Catrail), s’est imposée à 3ans en Italie. C’est la sœur de Storm in May (Tiger Ridge), vainqueur des Sunshine Millions Dash Stakes (L) et deuxième de l’Arkansas Derby (Gr2), entre autres. Il s’agit de la famille de Rose Violet (Alleged), deuxième des Oaks d’Italie (Gr1), mais également d’Amadeus Wolf (Mozart), lauréat des Middle Park Stakes (Gr1).

 

 

 

Bahri

 

 

Sakhee

 

 

 

 

Thawakib

 

Sakhee’s Secret

 

 

 

 

 

Secreto

 

 

Palace Secret

 

 

 

 

Majestic Street

SALAR ISLAND (M2)

 

 

 

 

 

 

Lure

 

 

Orpen

 

 

 

 

Bonita Francita

 

Salar Violet

 

 

 

 

 

Catrail

 

 

Sopran Lawka

 

 

 

 

Laun Shaw