PRIX DE SANDRINGHAM (GR2) - Obligate, le cœur et les jambes

Courses / 02.06.2019

PRIX DE SANDRINGHAM (GR2) - Obligate, le cœur et les jambes

PRIX DE SANDRINGHAM (GR2)

Obligate, le cœur et les jambes

Obligate (Frankel) est restée invaincue en s’imposant à la manière des forts dans le Prix de Sandringham (Gr2). Cette pouliche délicate, qui ne connaît qu’une tactique, celle de la course en tête, a déroulé devant, et a fait preuve de courage pour résister à l’attaque de Pure Zen (Zoffany). L’anglaise Glance (Dansili) se classe troisième. La pensionnaire de Pascal Bary a comblé son manque d’expérience par un éclair de classe. Elle a aussi battu le record de la course, bouclant les 1.600m en 1’34’’59.

Une pouliche pleine de qualités. Ce dimanche, Obligate a, à nouveau, déroulé son action en tête et à un rythme soutenu. Attaquée par Pure Zen à 400m du but, elle ne s’est pas laissé abattre et a résisté jusqu’au bout. Une tête seulement la sépare de sa dauphine. Pascal Bary, entraîneur d’Obligate, a expliqué : « C’est une pouliche avec beaucoup d’action, elle est très généreuse. Pierre-Charles Boudot a réussi à très bien la canaliser devant. Il ne faut pas la contrarier, mais plutôt s’adapter à elle. À Chantilly, les chevaux peuvent être souvent un peu tendus, mais je n’étais pas inquiet, elle est très bonne. Elle l’a fait avec courage mais aussi avec classe. Aujourd’hui, elle a eu une vraie course, une course dure, je pense que nous allons nous laisser le temps de la réflexion pour la suite. » La suite logique à ce Prix de Sandringham (Gr2) serait le Prix Rothschild (Gr1), fin juillet à Deauville.

Quant à Pierre-Charles Boudot, jockey de la lauréate, il a commenté : « C’est une pouliche qui a beaucoup d’amplitude. C’est sa force et il ne faut pas se battre avec elle, mais c’est difficile, de course en course, d’aller devant comme cela. Nous sommes allés vite, et aujourd’hui, il fait très chaud. Les organismes en prennent un coup. Elle a été très courageuse pour résister à l’attaque de Pure Zen jusqu’au bout. »

Pure Zen, à l’issue d’une vive lutte. Pure Zen a certainement montré la meilleure valeur de sa carrière. La pensionnaire de Gianluca Bietolini avait remporté le Prix François Boutin (L) devant Shaman (Shamardal) en août dernier, et avait conclu troisième du Prix Thomas Bryon (Gr3) pour l’entraînement de Myriam Bollack-Badel. Arrivée dans les boxes de l’entraîneur italien cette année, Pure Zen n’avait pas encore montré son vrai visage. Septième pour sa rentrée dans le Prix Imprudence (Gr3) avant d’être facilement battue par Obligate dans le Prix des Lilas (L), elle s’est montrée très courageuse ce dimanche, menaçant la future lauréate jusqu’au poteau.

Gianluca Bietolini, mentor de Pure Zen, nous a dit : « Je suis très, très content. La dernière fois, elle était battue facilement par la gagnante, mais aujourd’hui elle a bien failli s’imposer. Le rythme soutenu l’a bien aidée, car c’est une pouliche un peu speed. Aujourd’hui, elle a placé deux accélérations et s’est montrée très courageuse. Elle a aussi montré qu’elle allait dans tous les terrains. Elle est plus costaud que lorsqu’elle est arrivée chez moi, il y a un peu plus de deux mois ; elle a bien évolué. Je ne sais pas du tout ce qu’elle va courir par la suite ; ce qui serait bien, c’est qu’Obligate ne coure pas avec elle la prochaine fois ! »

Glance pourrait être rallongée. Rapidement placée en quatrième position, Glance a produit un bel effort sans pouvoir réellement menacer les deux premières. Julian Richmond-Watson, le propriétaire de Glance, était présent à Chantilly. Il nous a dit : « Nous sommes très contents de sa performance. Elle court en progrès par rapport à sa rentrée. Elle s’améliore à chaque fois avec le temps et avec les courses, sa famille est ainsi. Sa fin de course est plaisante et il n’est pas impossible qu’elle puisse aller sur plus long dans le futur. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Obligate.pdf

Frankel engrange. Deux jours après le premier succès classique de Frankel – les Oaks d’Anapurna – Obligate devient le 30e gagnant de Groupe de son père. Dans la production de ce champion, elle est aussi le troisième black type issu d’une mère par Oasis Dream (Green Desert), avec Mori (deuxième des Ribblesdale Stakes, Ascot, Gr2) et Syrtis (deuxième des Prix Noailles, de Conde et de Guiche, Grs3). Obligate a un pedigree 100 % Juddmonte, son père et son père de mère ayant officié pour le compte du prince Abdullah, lequel travaille sur sa souche depuis les années 1980 avec l’arrivée de l’américaine de naissance Sookera (Roberto) dans son effectif.

Une petite-fille d’Hasili. Difficile de trouver un pedigree plus prestigieux que celui d’Obligate. Elle est le premier produit de Responsible (Oasis Dream), une jument inédite dont les trois premiers produits sont par Frankel.

Responsible est le dernier produit de la grande Hasili (Kahyasi) à l’origine de quinze black types en première ou deuxième génération, dont huit capables de monter sur le podium au niveau Gr1. Elle est morte en mars 2018, à l’âge de 27ans.

Pouliche utile en course, entraînée par Henri-Alex Pantall, Hasili a remporté le Prix des Sablonnets (L) à Nantes. C’est son meilleur titre en compétition. Mais c’est au haras qu’elle a obtenu son titre de gloire. Elle a donné naissance à Dansili (Danehill), qui n’a pas eu de chance au niveau Gr1 – six fois sur le podium mais aucune victoire – avant de devenir un champion sire (207 black types, 80 gagnants de Groupe). On lui doit aussi Banks Hill (Danehill) – lauréate des Coronation Stakes et du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard – Jacques Le Marois (Grs1) et mère de Romantica (Galileo) et d’Ideal World (Kingmambo) – ainsi qu’Intercontinental (Danehill), troisième des 1.000 Guinées, lauréate du Breeders’ Cup Filly & Mare Turf et des Matriarch Stakes (Grs1). Hasili a également produit Heat Haze (Green Desert), gagnante de Listed en France et double lauréate de Gr1 aux États-Unis, ou encore de Deluxe (Storm Cat), gagnante de Listed et deuxième du Prix Saint-Alary (Gr1). Hasili, enfin, c’est aussi d’autres étalons comme Cacique (Danehill) et Champs Élysées (Danehill) qui ont tous les deux donné trois gagnants de Gr1 en plat.

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Frankel

Danehill

Kind

Rainbow Lake

OBLIGATE (F3)

Green Desert

Oasis Dream

Hope

Responsible

Kahyasi

Hasili

Kerali

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 36’’00

1.000m à 600m : 22’’10

600m à 400m : 11’’80

400m à 200m : 12’’20

200m à l’arrivée : 12’’60

Temps total : 1’34’’59