PRIX DU GROS-CHÊNE (Gr2) - Inns of Court se balade avant l’Angleterre

Courses / 02.06.2019

PRIX DU GROS-CHÊNE (Gr2) - Inns of Court se balade avant l’Angleterre

PRIX DU GROS-CHÊNE (Gr2)

Inns of Court se balade avant l’Angleterre

Depuis 2005, seulement trois chevaux ont réussi à remporter le Prix du Gros-Chêne (Gr2) avec plus de deux longueurs d’avance. Et Inns of Court (Invincible Spirit) l’a fait dans un style qui fait de lui le meilleur vainqueur depuis 2012 selon les ratings attribués par le Racing Post (et peut-être même au-delà, car les archives s’arrêtent à cette date). Pour entrer au haras avec les honneurs, il ne manque qu’une victoire de Gr1 au palmarès de ce cheval capable d’être performant de 1.000 à 1.600m. Et c’est en Angleterre qu’il va rapidement tenter d’aller la chercher.

Très au-dessus du lot. Même s’il était le meilleur sur le papier, un doute planait autour de la candidature d’Inns of Court qui courait pour la première fois sur 1.000m. Il l’a rapidement levé en s’imposant avec la manière. En troisième position dans une course animée par Major Jumbo (Zebedee), le représentant de Godolphin a pris très facilement l’ascendant aux deux tiers du parcours. Et une fois lancé, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires, prenant sans forcer deux longueurs et demie d’avance, avance qu’il a conservée jusqu’au bout. Sestilio Jet (French Fifteen) fait sa valeur en se classant deuxième, après avoir navigué avec le futur gagnant à sa hanche. Major Jumbo est troisième à moins d’une longueur. Encore à cheval, Mickaël Barzalona a déclaré au sujet du lauréat : « Toute la course, j’ai su que j’allais gagner. Je lui ai demandé son effort gentiment pour ne pas qu’il prenne trop dur. Son entourage a choisi de le spécialiser sur les courtes distances cette année. Il le fait de belle manière face à des sprinters confirmés. Il est dans son élément. »

Un palmarès rare. Ils ne sont pas nombreux les chevaux actuellement à l’entraînement qui possèdent le palmarès d’Inns of Court. Il a prouvé qu’il était capable d’aller avec les meilleurs sur 1.400m en gagnant les Prix de la Porte Maillot et du Palais-Royal (Grs3), mais aussi en se classant très proche deuxième du Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Sur le mile, il est passé à une tête de la victoire dans le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1). Mais il a aussi gagné un Gr3 sur 1.200m, le Prix de Ris-Orangis. Lauréat de deux Groupes en terrain léger, il a remporté ce dimanche un Gr2 sur une piste légère, offrant ainsi un troisième succès à André Fabre dans le Prix du Gros-Chêne, après Spain Lane (Seeking the Gold) en 1994 et Monde Bleu (Last Tycoon) en 1992. Le premier nommé est allé vers le Prix Maurice de Gheest (6e) et le deuxième sur les King’s Stand Stakes (7e). C’est pourtant une toute direction qu’Inns of Court devrait suivre.

Son cœur balance entre les Diamond Jubilee et les King’s Stand. Lisa-Jane Graffard, représentante en France de Godolphin, nous a indiqué : « Il a vraiment donné de bonnes sensations à Mickaël Barzalona qui est ravi de sa performance. Nous savions qu’il avait beaucoup de vitesse mais ce qu’il fait pour son premier essai sur 1.000m est vraiment très bien. Nous pensions qu’il pourrait être débordé en partant ; ce ne fut pas le cas. Inns of Court est un cheval avec un caractère particulier, qui peut avoir ses humeurs. Aujourd’hui, il avait envie d’en découdre, il a mis les oreilles dans le poil et est allé au combat. Il est engagé dans les Diamond Jubilee Stakes à Royal Ascot (Gr1 sur 1.200m), mais nous discuterons avec M. Fabre pour savoir s’il souhaite envisager une supplémentation dans les King’s Stand Stakes (Gr1 sur 1.000m) après cette performance. Toutes les options sont ouvertes. C’est un magnifique cheval : il a pris de la force, ce qui arrive souvent lorsqu’on les raccourcit. Il mérite son Gr1 et j’espère qu’il aura un jour sa place au haras. Il le mérite aussi. » Après ce succès, la côte d’Inns of Court est passée de 16 à 9/1 dans les Diamond Jubilee Stakes. Six des dix derniers gagnants du Prix du Gros-Chêne ont pris la direction des King’s Stand Stakes, mais un seul a été capable de monter sur le podium.

Des vacances pour Sestilio Jet et Major Jumbo. Andrea Marcialis est l’entraîneur de Sestilio Jet, lequel restait sur un succès dans le Prix de Saint-Georges. Il nous a dit : « Mon pensionnaire court de première, d’autant que c’est un cheval de terrain souple. Il est aussi battu par meilleur et je ne pense pas qu’une piste souple aurait changé grand-chose. J’avais dit à son jockey de le cacher derrière l’anglais, car c’est un bon cheval qui est deuxième de Gr2. Sestilio Jet a fini devant lui, ce n’est pas mal comme ligne ! Le cheval n’ira pas à Ascot car ça serait trop difficile. Je vais peut-être lui donner un peu de vacances, car je pense qu’il n’aura pas son terrain de sitôt»

Kevin Ryan, le mentor du troisième, nous a confié : « Major Jumbo court bien, avec générosité, même si le terrain n’a pas forcément joué en sa faveur. À présent, il va probablement prendre du repos après une première partie de saison bien chargée. Nous avons tenté notre chance, mais sous cette chaleur et sur ce terrain c’était difficile. Il est largement meilleur lorsque la piste est assouplie. »

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Inns-of-Court-1.pdf

Un petit-fils de Lune d’Or. Élevé par Darley, Inns of Court est un fils d’Invincible Spirit (Green Desert), stationné à l’Irish National Stud, qui a dépassé les soixante gagnants de Groupe. Son croisement fait écho à celui de Rosdhu Queen (Invincible Spirit sur Green Tune), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1), mais aussi et surtout à celui de Signs of Blessing (Invincible Spirit sur Seeking the Gold), lauréat du Prix Maurice de Gheest (Gr1).

Inns of Court est un produit de Learned Friend (Seeking the Gold), placée à deux reprises à 3ans, dont il est le deuxième produit. Le premier, Age of Wisdom (Pivotal), a gagné son maiden sur 2.400m à Moulins, trois courses sur 3.200m en plat outre-Manche et deux épreuves sur les haies.

La deuxième mère est Lune d’Or (Green Tune), gagnante du Premio Lydia Tesio (Gr1), des Prix de Malleret et Pomone (Grs2) et troisième des Yorkshire Oaks (Gr1) et du Grand Prix de Vichy (Gr3). Lune d’Or est désormais poulinière au Japon. Elle a notamment donné Fièrement (Deep Impact), vainqueur du Kikuka Sho (Gr1) et deuxième de l’American Jockey Club Cup (Gr2) et du Radio Nikkei Sho (Gr3).

La troisième mère, Luth d’Or (Noir et Or), a remporté le Grand Prix de Compiègne (L) et a conclu deuxième du Prix Fille de l’Air et troisième du Prix de Royallieu (Grs3). Outre Lune d’Or, elle a donné Archange (Trempolino), deuxième des Prix de la Butte Mortemart, Altipan et Lovelace et troisième des Prix Ridgway et Prédicateur (Ls). C’est la famille de la championne Luth Enchantée (Be my Guest), lauréate des Prix du Moulin de Longchamp, Jacques le Marois (Grs1) et d’Astarté (Gr2) et troisième du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Danzig

Green Desert

Foreign Courier

Invincible Spirit

Kris

Rafha

Eljazzi

INNS OF COURT (M5)

Mr Prospector

Seeking the Gold

Con Game

Learned Friend

Green Tune

Lune d’Or

Luth d’Or

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 600m : 24’’60

600m à 400m : 11’’00

400m à 200m : 10’’80

200m à l’arrivée : 11’’30

Temps total : 57’’70