PRIX RIGOLETTO (STEEPLE-CHASE) (L)  Poly Grandchamp seul au monde

Courses / 20.06.2019

PRIX RIGOLETTO (STEEPLE-CHASE) (L) Poly Grandchamp seul au monde

AUTEUIL, MARDI

Le Prix Rigoletto (L) 2019 a été une course par élimination. Venu en troisième position après la rivière des tribunes, Blasimon (Soave) a fait tomber son jockey, Angelo Zuliani, après une faute énorme au moyen open-ditch, alors qu’il allait facilement. Le grand favori, Alex de Larredya ** (Crillon), a été victime d’un problème de santé et a fini son parcours sans action en troisième position. En tête au rail-ditch, Darling des Bordes ** (Balko) a fait une erreur, éjectant son jockey, Morgan Regairaz. Magnifique au rond de présentation, Accentus (Malinas) venait pour disputer l’arrivée lorsqu’il a fait une faute sérieuse à la dernière haie de la ligne d’en face, faisant tomber son pilote, Thomas Beaurain. Dès lors, ils n’étaient plus que trois en piste : Poly Grandchamp (Poliglote), Cafertiti (Fairly Ransom) et Alex de Larredya, dans cet ordre. Toujours dans le groupe de tête, comme à son habitude, le représentant de la famille Papot s’est retrouvé seul aux commandes, nettement détaché, pour aborder le tournant final. Après avoir très bien sauté, il a vécu sur son avance pour l’emporter de douze longueurs. Caferti a conclu deuxième, précédant Alex de Larredya de vingt longueurs.

Du bon et du moins bon. François Nicolle présentait trois des six partants dans ce Rigoletto : Poly Grandchamp, Alex de Larredya et Blasimon. Il nous a expliqué : « Poly Grandchamp avait bien pris sa course dans le Prix des Drags (Gr2, 3e). Le matin, il me semblait bien et je n’avais pas l’impression qu’il avait eu une course très dure. Il a bien gagné, mais ils n’étaient plus que trois, c’est un peu triste… Je suis content car, avec la famille Papot, nous avions connu de belles choses, mais là, nous tenons une belle victoire. C’est un cheval qui a beaucoup d’abattage et qui saute très bien. Il va aller sur les bonnes à l’automne. Alex de Larredya n’a pas fait sa course. Il était en dedans de lui et a très mal sauté. Il est rentré avec un peu de sang dans le nez et nous allons voir ça. Ce n’est pas le cheval que l’on connaît. Enfin, je regrette Blasimon. Il était très bien au moment de sa chute et on sait qu’il est capable de finir vite… » Poly Grandchamp a l’étoffe pour faire les arrivées des meilleures courses sur le steeple, tout comme Blasimon qui restera comme l’énorme regret de la course. On connaît ses fins de courses tranchantes et s’il était resté sérieux jusqu’au bout dans ses sauts, il aurait donné chaud à Poly Grandchamp.

Le frère de Dalia Grandchamp ** et Galia Grandchamp **. Élevé par Jean-Louis Guérin, Poly Grandchamp est un fils de Poliglote et de Qualia Grandchamp (Nikos), lauréate de deux courses sur les haies. Poly Grandchamp est le frère de Dalia Grandchamp ** (Kapgarde), gagnante du Prix The Fellow (Gr3), deuxième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) et troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) entre autres, et de Galia Grandchamp ** (Saint des Saints), lauréate du Prix Nivolet sur les haies de Compiègne. Troisième mère de Poly Grandchamp, Maxi Pearl (Tip Moss) a remporté une course à Auteuil. Elle a notamment donné Djawack (Cadoudal), vainqueur du Prix Prédicateur (L). Poly Grandchamp est aussi le cousin de Si C’était Vrai (Robin des Champs), deux fois placée de Gr2 sur les claies irlandaises, et de Perle Sainte (Saint des Saints), troisième du Prix Finot (L).

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Poliglote

 

 

 

 

 

Val de l’Orne

 

 

Alexandrie

 

 

 

 

Apachee

POLY GRANDCHAMP (H7)

 

 

 

 

 

 

Nonoalco

 

 

Nikos

 

 

 

 

No No Nanette

 

Qualia Grandchamp

 

 

 

 

 

Esprit du Nord

 

 

Spirit of Pearls

 

 

 

 

Maxi Pearl