Retour sur la performance de City Light à Royal Ascot

International / 28.06.2019

Retour sur la performance de City Light à Royal Ascot

Rencontré jeudi à ParisLongchamp, Stéphane Wattel est revenu sur la performance de City Light (Siyouni) dans les Diamond Jubilee Stakes (Gr1), le 22 juin à Royal Ascot. Le cheval avait créé la sensation l’an passé dans ce Gr1, finissant vite pour conclure deuxième à une encolure de Merchant Navy (Fastnet Rock). Cette année, City Light n’a pas pu se montrer menaçant et il a conclu neuvième, à sept longueurs trois quarts de Blue Point (Shamardal). Son entraîneur nous a dit : « On sait que, avec un cheval entier de 5ans et quel que soit son état physique, la partie mentale est primordiale. Sur les 1.200m de ligne droite d’Ascot, où il avait tant donné l’an passé, City Light a trouvé la tâche trop difficile… Chez les sprinters notamment, on sait que le mental joue : ils n’ont pas toujours les performances les plus régulières. Pour la suite, je dois encore en parler avec ses propriétaires. »