Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un bon cru pour le Chaser Day 2019

Élevage / 14.06.2019

Un bon cru pour le Chaser Day 2019

Le Chaser Day 2019 s’est tenu ce vendredi sur l’hippodrome de Paray-le-Monial en Saône-et-Loire. Yearlings, foals et 2ans, pur-sang et AQPS se sont mesurés sur les deux rings du rond de présentation. Géraldine Cillo, Coastal Path, Tirwanako, le haras de Feydeau, Laure et Didier Giethlen sont les grands héros de la manifestation. Une manifestation qui a attiré de nombreux acheteurs, irlandais en grande partie. Affaire à suivre…

Par Christopher Galmiche

LES YEARLINGS

Les éleveurs d’Highway to Hell à l’honneur. Laure et Didier Giethlen connaissent une belle période de forme depuis plusieurs mois. Éleveurs de l’invaincu Highway to Hell (No Risk at All), ils ont présenté le champion – une championne en l’occurrence – des yearlings. Il s’agit du numéro 13, une fille pur-sang de Balko, issue de la famille maternelle du crack Douvan (Walk in the Park), lauréat de huit Grs1 dont le Supreme Novices’ Hurdle et le Maghull Novices’ Chase, mais aussi de l’étalon Discover d’Auteuil, gagnant des Prix Hypothèse (Gr3), Amadou (Gr2), de Longchamp (Gr3) et deuxième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). De tous les yearlings présentés, cette femelle alezane se détachait très clairement au niveau de son modèle, très harmonieux, et de ses allures. Elle a d’ailleurs été acheté par des Irlandais. Membre du jury qui l’a déclarée vainqueur, Paul Couderc nous a dit : « C’est une belle pouliche, bien équilibrée, que l’on a envie d’acheter. Elle a de l’os et on la voit bien sur un hippodrome. »

Ce numéro 13 a donc gagné le championnat suprême, le Prix Osarus, mais aussi son championnat de yearlings pur-sang, le Prix Willywell, ses éleveurs recevant ainsi une saillie de cet étalon, ainsi que sa section, le Prix Écuries du Grand Taillis Casimir Zacharias. Dans sa section, elle a précédé le lot 11, Idylle Sauvage (Coastal Path), présenté par Florent Lanier, et le lot 18, Visite d’État (Vision d’État), présenté par Ghislain et Christelle Coutré.

It’s for you Mum pour les époux Sauvaget. L’ancien jockey d’obstacle et entraîneur Olivier Sauvaget est devenu un habitué des concours avec son épouse, Vanessa. Ils ont présenté le numéro 3 : It’s for you Mum (Lord du Sud), une très belle pouliche, qui appartient à la famille de Dissavril (Balko), vainqueur de sa Listed bumper. Elle a remporté sa section, le Prix Aviva, pour les femelles AQPS, puis le Prix Blek, qui récompense le champion suprême des yearlings AQPS. Dans sa section, elle a devancé Ikigai (Sinndar), présentée par Joël Denis et Mannaig de Kersauson, sur laquelle circulaient de bons bruits, et Iris du Gouet (Jeu St Eloi), une très belle pouliche, épaisse, présentée par le Nivernais Thierry Lemoine.

Nouvelle victoire pour le fidèle Étienne Raquin. Étienne Raquin se déplace tous les ans au Chaser Day et, cette année, chez les yearlings, il a gagné le Prix LMS Bourbonnaise pour les yearlings mâles AQPS grâce au numéro 24, Inflexible (Tirwanako), qui a fait dire au jury : « Elle se démarque, elle a beaucoup d’allure, de profondeur, et est très jolie. » Elle a précédé le lot 28, Isden (Gris de Gris), présenté par Vincent Meillerand, et le numéro 25, Igloo des Blaises (Rail Link), appartenant à Jean et Audrey Dury.

Fly with Me brille grâce à Is So Cutedimaria. Petite allusion footballistique pour le numéro 31, Is So Cutedimaria (Fly with Me), vainqueur du Prix de la Chambre d’Agriculture Saône-et-Loire pour les yearlings mâles pur-sang. Présenté par Marie-Hélène Relave, ce yearling a inspiré ce commentaire d’Aliette Forien, membre du jury : « Il est très beau, avec de l’os, très sérieux, et nous avons hâte de le voir sur un hippodrome. » Is So Cutedimaria a devancé le numéro 31 bis, un très beau mâle présenté par Joël Denis, l’homme de Bon Augure (My Risk), dont la troisième mère n’est autre que Tikiti Dancer, et le numéro 30, I’m Gold Man (Rajsaman), présenté par Bertrand Vial.

LES 2ANS

Al Namix à l’honneur. L’étalon du haras de Mirande Al Namix a été le grand héros chez les 2ans, sous les yeux d’Isabelle Pacault, grâce au numéro 73, Chindit, présenté par le haras de Feydeau. Chindit a gagné le Prix du Conseil Départemental de la Saône-et-Loire pour les mâles pur-sang puis le Championnat des 2ans pur-sang sponsorisé par la Fédération des éleveurs et, enfin, le Prix Dynavena couronnant le champion suprême. Chindit a fait dire au jury : « C’est un très beau cheval, qui se déplace très bien. Il a beaucoup de présence. »

Côté origines, sous la deuxième mère de Chindit, nous retrouvons les noms de Miss Salvador (Smadoun), de l’étalon Blue Brésil, père de Saint Goustan Blue, ou encore de L’Autonomie, entre autres. Dans sa section, Chindit a devancé le numéro 71, Black of the Glade (Tirwanako), présenté par Étienne Raquin, et le numéro 74, Hourvari (My Risk), un élève de Sandra Cozenot.

Historien, la gravure de mode. Très beau poulain, très signé de son père, Coastal Path, le lot 53, Historien, a perdu de justesse au titre de champion suprême, après développement de la photographie. Mais il a gagné le Prix Le Grand Charolais pour les mâles AQPS puis le Championnat des AQPS, sponsorisé par l’association des AQPS du Centre-Est. François Thomas, membre du jury, a dit : « Il est parfaitement orienté, a un très bon développement et de la profondeur. Il est parfait. »

Historien est le neveu de deux champions : Rendons Grâce (Video Rock), vainqueur du Prix Alain du Breil (Gr1) entre autres, et Homme du Jour (Vidéo Rock), gagnant du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Le lot 54, Halasko (Saddler Maker), était présenté par Patrick Joubert et il a conclu deuxième. Ce magnifique poulain est issu de la souche du champion Rubi Ball (Network). Le lot 52, Hoohaa Cantona (Kitkou), un poulain épais de Denis Fontaine, dont les références britanniques sont multiples, est troisième.

Balko, encore sur le devant de la scène... L’étalon Balko a brillé chez les yearlings et donc également chez les 2ans avec le numéro 39, Hostense, élevée par André Quesny et lauréate du Prix de l’Écurie Pythagore. Elle est la sœur de Dame de Montmartre (Montmartre), deuxième du Prix de l’Union des AQPS du Centre-Est (Gr3 AQPS), et elle appartient à la famille de Quel Esprit (Saint des Saints), gagnant de la Hennessy Gold Cup (Gr1). Elle a fait dire au jury : « Elle est très agréable, a du cadre et se déplace bien. » Hostense a devancé le lot 40, Hosana Conti (Masterstroke), présentée par Patrick Joubert et issue d’une souche riche en bons éléments comme My Will, Unioniste, Ut de Sivola, et le numéro 42, Heure Libre (Tiger Groom), élevé par la GAEC de Vauzelle.

… tout comme Coastal Path ! Autre étalon qui a réussi un bon Chaser Day : Coastal Path. Il s’est imposé grâce à Historien puis Honneur aux Filles, gagnante du Prix des Établissements Lagrost. Le numéro 48, Honneur aux Filles, comme Historien, était présenté par Nicolas de Lageneste (haras de Saint-Voir). Aliette Forien a dit au sujet de la pouliche : « C’est une jolie pouliche, équilibrée, qui fait très course. » Honneur aux Filles est la cousine de Bosseur (Coastal Path), vainqueur du Prix Juigné (Gr3) et troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). Honneur aux Filles a précédé les numéros 50, Lamalink (Rail Link), élevée par Jean-Marc Deverchère, et Tiarabella (Kitkou), présentée par Alain Aupetit.

LES FOALS

Géraldine Cillo conserve son titre. À la tête de l’élevage Figerro, Géraldine Cillo avait fait le jumelé lors du Chaser Day 2018 chez les foals. Un an plus tard, elle a de nouveau été à l’honneur dans cette catégorie grâce au numéro 96 : Tutti Bella (It’s Gino) est issue de la souche maternelle de Celtic Morinière (Dom Pasquini), troisième du Gran Premio di Merano (Gr1). Tutti Bella a gagné sa section dans le Prix Equicer, puis le championnat des foals femelles, qui a permis à son éleveur de décrocher une saillie de Robin du Nord, et enfin le Prix du Haras de la Hêtraie, couronnant le champion suprême des foals. Géraldine Cillo a ainsi gagné une saillie de Great Pretender.

Tutti Bella a fait dire au jury : « Sa manière de marcher, ses mouvements ont fait la différence. Elle a eu une note de 17/20 et, même si elle a deux mois d’écart avec son rival, cette différence ne joue pas en sa défaveur. » Tutti Bella a devancé le lot 90, J’Accélère (Rail Link), présentée par l’Earl du Paquier, et le numéro 94, Jamais Sans Elle (Nidor), élève de François Bonnot.

Coastal Path en pole position chez les foals aussi. Déjà à l’honneur chez les 2ans, Coastal Path a donné le champion des foals mâles, Cinque Terre, le lot 79, également vainqueur du Prix Doitrand Équestre. Grâce à son succès dans le championnat des foals mâles, son éleveur Jean-Marc Deverchère a remporté une saillie de Bathyrhon et de Nom de D’La. François Gorioux, qui a officié en tant que juré, a dit : « Il est plaisant, avec une belle locomotion et un bon mental. » Cinque Terre a précédé Julius du Fenoir (Free Port Lux), élevé par le Domaine du Fenoir et Michel Bourgneuf, et le lot 85, un mâle d’Estejo présenté par Ivan Dumont.

Jeanne la Burgonde décroche le Prix Jour de Galop. Fille de Pétillo, qui, bien que peu représenté dans les concours, arrive à tirer son épingle du jeu, Jeanne la Burgonde (Pétillo) a remporté le Prix Jour de Galop. Sous la deuxième mère, on retrouve le nom de Saint Val (Saint des Saints), troisième du Prix Marc Antony (L). Elle a précédé le lot 114, une fille de Coastal Path, élevée par Gérard et Antoine Delorme, et le numéro 116, Joliette Collonges (Cokoriko) de la GAEC Delorme.

La souche d’Otage du Perche sur le devant de la scène. Appartenant à la famille d’Otage du Perche, vainqueur du Grand Steeple et du Prix La Haye Jousselin (Grs1), le numéro 139, une fille de Tirwanako présentée par François Bonnot, a gagné le Prix Horse Up. Elle a précédé le lot 137, Rouf du Fruitier (Fly with Me), présentée par Hubert Alamartine, et le numéro 134, Bête de Scène (Karaktar), présentée par Sandra Cozenot et le haras de Saint-Voir.

Le petit frère de Savigny… Et encore Coastal Path ! Coastal Path a fait un carton au Chaser Day 2019. Preuve en est, dans le Prix TRM Calphomin, son fils, frère de Savigny (Alberto Giacometti), deuxième du Prix William Head (L), s’est imposé nettement. Il était présenté par Clotilde de Barmon et Jean-Marie Prost avec le numéro 109. Elle a précédé le lot 105, Jungle Path (Coastal Path), présenté par Marie Delabays, et le numéro 106, un fils de Pastorius, de l’élevage des Bâtonniers et A.-M. Cognard.

Jour de Grâce et le doublé pour Tirwanako. Tirwanako est aussi l’un des étalons qui a su tirer son épingle du jeu du Chaser Day. Après la victoire de l’une de ses filles, son fils Jour de Grâce a gagné le Prix du Conseil du Cheval Bourgogne-Franche-Comté. Le jury a dit à son sujet : « Dès qu’il s’est présenté, il nous a plu. Il est très sain et a beaucoup de présence. » Jour de Grâce a devancé le numéro 123, un fils de Robin du Nord, présenté par Gérard et Vincent Delorme, et le lot 129, Valet de Cœur (Bathyrhon), élevé par Géraldine Cillo.

Un bilan positif. À l’heure du pré-bilan en fin de journée, Jean-Charles Pallot, président de Saône-et-Loire Galop, qui a organisé le Chaser Day avec Galop Allier, nous a déclaré : « Nous avons eu du monde sur le concours. La présence de David et Rémi Cottin ou encore d’Isabelle Pacault nous aide à crédibiliser le concours. Il y a eu du commerce et cela permet aux éleveurs de s’y retrouver. Ce devrait être une bonne édition. »