Willie Mullins, entre défis et bar(a)ka

Courses / 07.06.2019

Willie Mullins, entre défis et bar(a)ka

Willie Mullins, entre défis et bar(a)ka

Willie Mullins aime Auteuil… L’entraîneur irlandais aura huit partants sur la butte Mortemart ce dimanche. Logiquement, c’est dans le Prix La Barka (Gr2) qu’il aura le plus de pensionnaires : cinq, sur neuf partants ! Dans le Prix Questarabad (Gr3), il comptera sur une partante et, dans le Prix des Drags (Gr2), sur deux éléments…

Par Anne-Louise Echevin

Avoir la bar(a)ka. Avoir la baraka, c’est avoir de la chance et il en faut toujours un peu en obstacle. Parfois, la chance vient avec l’abondance et c’est le pari que tente Willie Mullins dans ce Prix La Barka (Gr2) : un entraîneur étranger responsable de 55 % des partants d’une épreuve de Groupe à Auteuil, voilà certainement une première ! La chance sourit aux audacieux : Willie Mullins l’a bien compris et il a remporté la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) avec Bénie des Dieux (Great Pretender), qui courait pourtant à quinze jours ! Après une saison peu chargée, il est vrai, mais ce n’est tout de même pas un mince exploit…

Sans Bénie, mais avec du bon niveau. Bénie des Dieux ne court pas dans ce Prix La Barka… Elle visait la belle et elle l’a eue. Il y a des éléments de qualité au départ, comme Bapaume (Turtle Bowl), le tenant du titre, ou encore Stormy Ireland (Motivator), laquelle aurait eu sa place au départ de la Grande Course de Haies. Il faut cependant rappeler que, depuis 2018, les belles épreuves de haies ont rejoint leurs copines du steeple pour créer une sorte de meeting d’Auteuil autour du Grand Steeple. Bien pour le sport, pas évident à gérer pour un entraîneur irlandais. Willie Mullins a deux meetings sur lesquels il ne peut pas faire l’impasse avec ses meilleurs éléments : c’est Cheltenham, en mars, qui reste la finale de l’obstacle anglo-irlandais, et Punchestown, fin avril, voire parfois début mai, le Grand Festival irlandais, et donc un incontournable absolu pour les locaux, d’autant que le titre de Champion Trainer peut s’y jouer.

Mais voilà, avec les changements du week-end du Grand Steeple, Punchestown est désormais presque trop proche d’Auteuil et les anciennes préparatoires devenues consolantes deviennent plus accessibles que les Grs1 (même si ce Prix La Barka 2018 n’a pas grand-chose d’une consolante). En 2018, Willie Mullins avait déjà eu cinq partants dans La Barka (sur douze)… Avant 2018, lorsque l’épreuve était en mai, il n’était jamais présent avec un nombre aussi important de chevaux.

Les partants de Willie Mullins dans le Prix La Barka

Voici un petit tour d’horizon des partants de Willie Mullins dans ce Prix La Barka 2019.

BAPAUME (H6)

Jockey : Paul Townend

Points forts : C’est le tenant du titre, tout simplement. Il reste sur une quatrième place dans la Grande Course de Haies d’Auteuil et ne va pas avoir les trois premiers du Gr1 sur son chemin. Régulier, il se plaît à Auteuil.

Points faibles : Ce n’est pas le plus grand hurdler de tous les temps, mais il n’aura pas besoin de l’être ce dimanche. Cependant, cette année, il lui faudra rendre du poids à tous ses adversaires.

MR ADJUDICATOR (H5)

Jockey : Bertrand Lestrade

Points forts : Il n’a pas démérité en concluant septième de la Grande Course de Haies d’Auteuil… Il découvrait l’hippodrome d’Auteuil et les haies françaises dans le Gr1, faisant une mauvaise faute qui ne l’a pas aidé. À 5ans, un cheval irlandais est encore un bébé et il va apprendre de cette sortie.

Points faibles : Il va apprendre… Mais il faudrait tout de même progresser rapidement pour s’imposer !

QUICK GRABIM (H7)

Jockey : Pierre Dubourg

Points forts : Il arrive avec beaucoup de fraîcheur sur ce Gr2… Comme la plupart de ses adversaires. En 2019, il a conclu quatrième de son unique sortie, le Champion Novice Hurdle (Gr1) de Punchestown. Ultra régulier, il a certainement une vraie marge sur sa rentrée.

Points faibles : Il découvre Auteuil. Il n’a jamais couru sur plus long que 3.300m. Beaucoup d’inconnues.

PRAVALAGUNA (F7)

Jockey : Danny Mullins

Points forts : C’est une bonne jument, tout simplement. Elle avait laissé Baie des Îles (Barastraight) dans le lointain dans une Listed sur le steeple, même si cette dernière n’était pas aidée au poids et par le bon terrain. Elle est capable d’aller devant et loin.

Points faibles : C’est une bonne jument… face aux juments ! Face aux mâles, elle a tout de même montré ses limites. Pravalaguna n’est pas à l’abri de faire des fautes et, si elle connaît Auteuil, elle n’y a pas été impressionnante.

STORMY IRELAND (F5)

Jockey : Paddy Brennan

Points forts : Le fait que Stormy Ireland soit la plus petite valeur de ce lot nous laisse pantois ! Peut-être faudrait-il, en obstacle, s’inspirer du plat et permettre une certaine homogénéisation à l’échelle européenne des ratings… Stormy Ireland est une bonne jument : en 2019, elle est trois fois deuxième, étant battue notamment par la toute bonne Laurina (Spanish Moon) dans une Listed à Punchestown et par Bénie des Dieux dans le Mares Champion Hurdle (Gr1), toujours à Punchestown. Elle a conclu troisième du Prix Questarabad (Gr3) derrière Master Dino (Doctor Dino) et Tunis (Estejo) l’an passé, avec quatre longueurs entre elle et Master Dino. Elle ne porte que 63 kg.

Points faibles : Elle est au-dessous des meilleures juments entraînées par Willie Mullins. Mais cela doit suffire pour ce dimanche.

Les Drags, apprendre encore. Willie Mullins aura deux partants dans le Prix des Drags, une épreuve qu’il a rarement disputée. On sait qu’il n’est pas simple pour un cheval anglo-irlandais de briller sur le steeple d’Auteuil face à des chevaux français rompus à l’exercice. Baie des Îles y est arrivée dans ce Gr2 l’an dernier : mais la jument avait comme particularité d’avoir l’expérience des gros d’Auteuil, elle qui a couru trois fois sur le steeple de la butte Mortemart et avait pris la troisième place du Prix Congress (Gr2). Cette expérience a certainement beaucoup joué en sa faveur. Or, les chevaux ayant couru sur le steeple d’Auteuil et exportés en Angleterre ensuite ne sont pas légion…

Après le Zeturf Grand Steeple-Chase de Paris, Willie Mullins disait : « Nous allons apprendre encore plus grâce à nos partants. » Apprendre dans le Grand Steeple et apprendre dans les Drags. Et peut-être avec les Drags ? Lorsque l’on discute avec les Anglo-Irlandais, ils sont assez formels sur un point : il n’est pas possible de gagner le Grand Steeple avec un cheval n’ayant aucune expérience des gros d’Auteuil. Les Drags, consolantes du Gr1, pourraient finalement devenir pour un Irlandais un moyen de faire connaître le steeple d’Auteuil à un cheval en vue de l’année suivante. Qui sait, toute expérience est bonne à prendre… Pour un équidé comme pour un entraîneur !

Les partants de Willie Mullins dans le Prix des Drags

Willie Mullins a deux partants dans le Gr2.

ISLEOFHOPENDREAMS (H12)

Jockey : Danny Mullins

Points forts : Aucun doute sur le fait qu’il ait la distance dans les jambes : c’est le profil du pur Irish Chaser, qui ne fait que galoper. Et il appréciera le terrain bien souple.

Points faibles : Il découvre Auteuil et avec le top-weight… Et vient d’être battu par Burrows Saint (Saint des Saints), quatrième du Grand Steeple à distance. A priori, pas suffisant.

TOTAL RECALL (H10)

Jockey : Paul Townend

Points forts : Il a fait connaissance avec les gros d’Auteuil dans le Grand Steeple. Il n’a pas brillé dans le Gr1, mais pas démérité non plus en prenant la huitième place à distance, galopant jusqu’au bout.

Points faibles : Il a de la tenue à revendre… Mais pas vraiment de vitesse, tout de même nécessaire pour briller à Auteuil.

French Made sans Feu Follet. Willie Mullins n’a qu’un partant dans le Prix Questarabad (Gr3), consolante du Prix Alain du Breil (Gr1) : French Made (Saddler Maker), qui a pris la troisième place du Gr1, à distance de Feu Follet (Kapgarde), mais à une encolure de Polirico (Cokoriko). Même si Willie Mullins a déjà eu du succès dans les épreuves pour 4ans à Auteuil (Footpad ou encore Diakali), cette génération n’est pas non plus la principale spécialité de l’entraîneur irlandais, ou des Anglo-Irlandais tout court : le programme pour les 4ans outre-Manche reste assez restreint.

FRENCH MADE (F4)

Jockey : Paul Townend

Points forts : Troisième du Prix Alain du Breil. Feu Follet n’est pas là et elle concluait à une encolure de Polirico, qui est présent mais va devoir lui rendre 5 kg ! Revanche possible.

Points faibles : C’est une bonne pouliche de 4ans en Irlande, mais pas la meilleure de sa génération non plus. Et il y aura de nouveaux venus face à elle, comme L’Autonomie (Blue Brésil) et Porto Pollo (Manduro), qui arrivent avec de la fraîcheur et ne sont pas les premiers venus.