Antoine Gilibert reconduit à la présidence de Compiègne

Courses / 25.07.2019

Antoine Gilibert reconduit à la présidence de Compiègne

Lors de son Assemblée générale annuelle, tenue hier sur l’hippodrome du Putois à l’issue des courses, le Conseil d’administration de la Société des courses de Compiègne s’est prononcé à l’unanimité pour reconduire Antoine Gilibert au siège de président, pour un nouveau mandat de quatre ans.

D’ores et déjà, plusieurs projets importants sont programmés au titre de ces quatre nouvelles années, alors que les deux derniers exercices viennent de se solder par une unanime « mission accomplie » à l’adresse du président Gilibert et de son équipe, pour avoir assumé le périlleux transfert des programmes d’obstacle d’Enghien vers Compiègne – totale refonte des parcours, modifications de tracés des pistes de plat et d’obstacle, etc.

Assurément, Compiègne a ainsi réussi à produire des programmes d’obstacle appréciés des professionnels, comme en atteste la qualité des plateaux, avec des parcours qui sollicitent des aptitudes spécifiques, tout en pouvant amener leurs protagonistes « au taquet » vers les parcours d’Auteuil et leurs plus grandes épreuves, avec les exigences propres à la butte Mortemart.

Au terme de ses travaux, le Conseil d’administration (qui a par ailleurs avalisé les promotions d’Hubert Tassin et Gérard de Chevigny au titre de vice-présidents), a réservé ses plus chaleureux applaudissements à Bernard Gourdain, qui y a effectué sa toute dernière prestation de commissaire en cette date du 23 juillet 2019, sur le site compiégnois de ses racines, de ses succès comme gentleman-rider et de ses débuts de jeune commissaire il y a quelque trois décennies. Mais c’est Deauville qui, le 2 août prochain, le verra officier comme commissaire de France Galop pour la toute dernière fois, alors que ses compétences continueront à être sollicitées sous d’autres casquettes à Compiègne, où, vice-président, il a notamment étroitement contribué aux choix dont ont émané les nouveaux tracés d’obstacle.