ASCOT (GB), SAMEDI - John Gosden : « Même pour Enable, ce n’est pas un penalty »

International / 22.07.2019

ASCOT (GB), SAMEDI - John Gosden : « Même pour Enable, ce n’est pas un penalty »

À LA UNE

Ce lundi matin sur les pistes de Newmarket, John Gosden a fait la classe en plein air. Le professeur en "science de l’entraînement" le plus célèbre d’Europe nous a gratifiés d’un cours sur les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Pour illustrer ses propos, il a fait appel au meilleur élève de la classe : Enable (Nathaniel). La championne a littéralement avalé la piste en montée sous la selle de son fidèle Imran. Et l’entraîneur a déclaré : « Les King George, c’est la grande confrontation sur 2.400m entre les chevaux d’âge et les 3ans. C’est l’Arc de Triomphe de l’été ! Cette épreuve arrive assez tôt après les Eclipse Stakes (Gr1). Mais cet intervalle de trois semaines est  suffisant car Enable est très bien revenue de sa course de rentrée. Et son travail est satisfaisant. Samedi, nous avions programmé un galop sur le gazon avec Frankie, mais il n’y a pas eu assez de pluie. Elle a donc fait un breeze sur la P.S.F. » Après les King George, son programme prévoit deux autres rendez-vous : les Juddmonte International et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1).

Photo : La rentrée victorieuse d’Enable dans les Eclipse Stakes (Gr1) – CRÉDIT ScoopDyga-PA-Images-Icon-Sport

Tout sauf un penalty. Ce samedi, Enable peut devenir la troisième double gagnante des King George VI and Queen Elizabeth Stakes après Dahlia (Vaguely Noble) et Swain (Nashwan), lesquels ont réussi ce coup de deux respectivement en 1973-1974 et 1997-1998. Mais ce n’est pas gagné d’avance, comme l’a expliqué John Gosden : « Face à elle, il y a le gagnant du Derby, Anthony van Dick (Galileo), qui peut compter sur la décharge [sous 55,5kg, contre 59kg dans le cas d’Enable, ndlr]. Crystal Ocean (Sea the Stars) est un magnifique cheval qui avait bien couru l’année dernière et vient de gagner les Prince of Wales’s Stakes (Gr1). Je vous assure, même pour Enable, ce n’est pas un penalty sans gardien. »

Volontairement sous cotée par les bookmakers. Onze sujets ont été confirmés ce lundi, dont le français Waldgeist (Galileo) et le japonais Cheval Grand (Heart’s Cry). Aidan O’Brien en plus d’Anthony van Dyck, pourra compter sur l’autre 3ans, Norway (Galileo), sur Hunting Horn (Camelot) et la pouliche Magic Wand (Galileo). John Gosden, avec sa casquette d’analyste, a expliqué : « Les bookmakers proposent Enable à une cote très basse (0,66/1) et je pense que cela ne reflète pas la difficulté de la course. Tout simplement, ils ne veulent pas qu’il y ait de paris sur elle pour se protéger si elle parvenait à gagner. Selon moi et face à un tel lot, elle devrait avoir une cote d’égalité. » Un vieux professeur de San Siro avait inventé une formule semblable pour répondre aux gens qui lui demandaient un tuyau : « Le favori, mais sa cote est trop basse ». Pourquoi répondait-il cela ? Tout simplement car si le favori gagnait, il avait donné le bon cheval. Et s’il était battu, sa cote était trop basse…