AUJOURD’HUI AUX COURSES - DEAUVILLE - Too Darn Hot en attraction

Courses / 06.07.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - DEAUVILLE - Too Darn Hot en attraction

15 H 52 • DEAUVILLE • QATAR PRIX JEAN PRAT

Gr1- 3ans - 1.400m

Riche de douze candidatures, cette première édition du Qatar Prix Jean Prat sur 1.400m s’annonce passionnante avec notamment la présence de Too Darn Hot (Dubawi). Invaincu à 2ans en quatre sorties, le poulain avait conclu l’année 2018 en apothéose par un facile succès dans les Dewhurst Stakes (Gr1). Cette année, il a tenté sa chance sur 2.000m et sur le mile et a montré ses limites en matière de tenue, concluant tout de même deuxième des 2.000 Guinées irlandaises et troisième des St James’s Palace Stakes (Grs1). Too Darn Hot revient sur une distance où il n’a jamais connu la défaite et semble à même de pouvoir apporter un deuxième succès dans l’épreuve au tandem Gosden-Dettori, vainqueur de l’édition 1995 avec Torrential (Gulch). John Gosden disposera par ailleurs d’un deuxième atout, Azano (Oasis Dream). Poulain en plein progrès, il vient de décrocher son plus beau titre dans le Prix Paul de Moussac (Gr3) et il est difficile de savoir jusqu’où il peut aller, même s’il semble bien en dessous de son compagnon d’entraînement.

Les étrangers en force. Outre Too Darn Hot et Azano, cinq autres concurrents étrangers vont tenter leur chance dans ce Prix Jean Prat. Richard Hannon délègue Fox Champion (Kodiac) et Watan (Toronado). Lauréat des 2.000 Guinées allemandes (Gr2), le premier cité vient de conclure septième des St James’s Palace Stakes pour en avoir trop fait en tête et revient sur une distance qui lui a déjà réussi. Il ne gagne jamais de très loin, mais il est dur et il faudra s’en méfier. Quant à Watan, il reste sur une très proche troisième place dans les King Charles II Stakes (L) à Newmarket derrière deux chevaux confirmés au niveau supérieur, Jash (Kodiac), deuxième des Middle Park Stakes (Gr1) l’an passé, et Azano. À 2ans, Watan avait terminé deuxième des Acomb Stakes (Gr3) derrière Phoenix of Spain (Lope de Vega), futur vainqueur des 2.000 Guinées irlandaises. Il sera associé pour la première fois à Christophe Soumillon ce dimanche et le couple peut réaliser une grande performance.

Charlie Appleby pourra compter sur Space Blues (Dubawi), qui est en pleine ascension depuis qu’il a été raccourci sur 1.400m. Vainqueur d’un handicap à York au mois de mai, il a enchaîné avec un succès dans les Surrey Stakes (L) et reste sur une très proche deuxième place dans les Jersey Stakes (L). Gagnant du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), Royal Marine (Dubawi) n’a pas confirmé en quatre sorties à 3ans sur le mile et il a besoin de rassurer. Sur ce qu’il a montré cette année, il est compliqué d’envisager une place pour lui sur le podium. L’allemand Namos (Medicean) tente sa chance pour la première fois au plus haut niveau après son succès dans le Preis der Annette Hellwig Stiftung (Gr3) et s’attaque à forte partie.

Graignes, la meilleure chance française. Du côté des français, Graignes semble posséder la meilleure chance. Quatrième de The Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1) en dernier lieu, il arrive sur cet engagement avec de la fraîcheur et il a des titres à faire valoir. Étant entraîné à domicile, il n’aura pas à subir les désagréments d’un voyage, ce qui est un atout. Dans le Prix Djebel (Gr3), il avait été battu du plus court des nez par Munitions (War Front), qu’il va retrouver ce dimanche. Ce dernier a ensuite tenté sa chance sans succès dans la Poule et revient sur une distance qui devrait mieux lui convenir. Contrairement à Graignes, qui est un peu tendu dans un parcours, Munitions est un poulain froid et très maniable et cela pourrait jouer en sa faveur. Brillant vainqueur du Prix du Pont-Neuf (L), Urwald (Le Havre) a trouvé la tâche compliquée face à ses aînés dans le Prix du Palais-Royal (Gr3). Il possède un bon changement de vitesse et n’est pas à condamner sur sa dernière performance. Pia Brandt délègue Pretty Boy (Siyouni), qui reste sur une troisième place dans le Prix Marchand d’Or - Prix de l’Office de Tourisme de Maisons-Laffitte (L). Le poulain a affiché des progrès sur sa course de rentrée mais l’opposition sera tout autre ce dimanche. Cela s’annonce difficile également pour Pure Zen (Zoffany), bien qu’elle soit en grande forme. Battue d’une tête par Obligate (Frankel) dans le Prix de Sandringham (Gr2), elle sera la seule femelle au départ.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Intellogent (F. Chappet). 2017 : Thunder Snow (S. bin Suroor). 2016 : Zelzal (J.-C. Rouget). 2015 : Territories (A. Fabre). 2014 : Charm Spirit (F. Head).

14 H 35 • DEAUVILLE • QATAR PRIX KISTENA

Listed - 3ans - 1.200m

Duhail passe un test

Créé en 2018, le Qatar Prix Kistena (L) n’a pas tardé à trouver sa place dans le calendrier et, cette année, il rassemble neuf concurrents. On ne peut rien reprocher à Duhail (Lope de Vega), le poulain de classe du lot, qui est invaincu en deux sorties. Supplémenté, il est raccourci au moment de découvrir le niveau black type face à des chevaux d’expérience.

Comme le lauréat de l’édition 2018, Eagleway (Sakhee’s Secret) aborde ce Prix Kistena après une victoire sur la ligne droite de Maisons-Laffitte. Ce jour-là, il dominait Flaming Star (Captain Marvelous), Milord’s Song (Siyouni) et We Go (No Nay Never), qu’il retrouve ce dimanche. La véritable question pour ce pensionnaire d’Andrea Marcialis, en pleine progression, concerne le poids et le terrain car il a réalisé ses meilleures performances sur une piste plus souple que celle qu’il va rencontrer ce dimanche. Sa voisine de box, Shafran Mnm (Shamardal) est invaincue en six sorties en Allemagne et dans les pays de l’Est. Sur le papier, elle est nettement inférieure à Eagleway et ce Prix Kistena sera un véritable test face à une concurrence d’un niveau inédit pour elle.

Autre supplémenté de l’écurie Fabre, Epic Hero (Siyouni) a montré de très grandes capacités. Il avait battu Eagleway de huit longueurs au mois de mars sur 1.600m. Raccourci pour la troisième fois cette année, il n’a pas reproduit son véritable niveau de performance lors de ses deux dernières courses.

Nettement dominée en terrain collant dans le Prix Texanita (Gr3), face à des chevaux qu’elle retrouve ici, Happy Odyssey (Camacho) est une pouliche expérimentée et régulière à ce niveau. Selon les ratings, sa place est sur le podium. Enfin, l’anglaise Reticent Angel (Dark Angel), bien qu’endurcie et expérimentée, semble inférieure sur le papier à plusieurs concurrents qu’elle va affronter ce dimanche. Comme annoncé dans nos colonnes il y a quelques semaines, Far Above (Farhh) tente sa chance pour la première fois en France. Ce poulain reste sur une plaisante victoire dans un novice à Windsor et son entourage n’a pas voulu le faire débuter au niveau black type outre-Manche. Ses objectifs se situent donc plus tard dans la saison et même l’année prochaine.

16 H 30 • DEAUVILLE • QATAR PRIX DE LA CALONNE - FONDS EUROPÉEN DE L’ÉLEVAGE

Listed - 4ans et plus - femelles - 1.600m

Di Fede, après Royal Ascot

Cette course semble très ouverte avec des pouliches venues d’horizons très différents. Di Fede (Shamardal) a réalisé les deux meilleures performances de sa carrière en terrain souple, des conditions qu’elle ne retrouvera pas ce dimanche. Elle reste sur une cinquième place dans les Duke of Cambridge Stakes (Gr2) où, après avoir lutté, elle a nettement été dominée. Cette pensionnaire de Ralph Beckett possède la meilleure valeur du lot. Reste à voir si la course de Royal Ascot n’a pas laissé de traces. Shepherd Market (Reckless Abandon) a gagné le Prix Coronation (L) l’année dernière en bon terrain. Mais elle n’a pas convaincu ensuite, avec des excuses cependant, car sur plus court ou sur des pistes assouplies. Cherry Lady (Soldier Hollow), cinquième du Grosser Preis der Landeshaupstadt Dresden (Gr3) de Brian Ryan (Finjaan), et Dathanna (Dubawi) ont montré des moyens par le passé et elles sont en quête de rachat. Favorite des pronostiqueurs, Richmond Avenue (Invincible Spirit) aborde pour la première fois la distance de 1.600m face aux seules femelles. Contrive (Mastercraftsman) reste sur une sixième place – à 20 longueurs de la gagnante – dans les Princess Elizabeth Stakes (Gr3) à Epsom. Lauréate de trois handicaps de novembre à décembre outre-Manche, elle a du mal à confirmer au niveau supérieur cette année.

Zavrinka (Rajasman) aborde pour la première un tel niveau de compétition. Silvery Mist  (Stormy River) vaut mieux que sa septième place en dernier lieu. De retour en bon terrain, cette placée de Listed sera à suivre avec attention.

14 H • DEAUVILLE • QATAR PRIX DE TROARN

Classe 2 - 3ans – 2.500m

Vorashann peut préserver son invincibilité

Frère du champion stayer Vazirabad (Manduro), Vorashann (Sinndar) a effectué des débuts victorieux le 12 juin sur les 2.400m de Saint-Cloud et va tenter de rester invaincu dans ce Qatar Prix de Troarn. Décrit comme tendre par son entraîneur, Alain de Royer Dupré, il possède vraisemblablement une marge de progression. Face à lui, il y a Bolleville (Camelot), deuxième d’une Classe 2 à Dax après des premiers pas victorieux à Bordeaux, Benalua (Le Havre), qui vient d’ouvrir son palmarès à Châteaubriant, mais aussi Amazing Grace (Makfi), facile lauréate sur le tracé de Dieppe en dernier lieu. Darvin (Le Havre) vient d’être devancé par Aquilino (Le Havre) dans le Prix Freedonia (Classe 2), ce dernier ayant depuis remporté le Derby suisse (course A). Il peut lui aussi avoir son mot à dire pour la victoire. Cinquième pour ses débuts à Compiègne, Lucky Break (Dubawi) a le droit d’afficher des progrès tout comme Chacaranda (Linngari), qui n’a encore jamais couru au-delà de 1.900m.