BELMONT INVITATIONAL DERBY (GR1) - Chad Brown et son business plan

International / 05.07.2019

BELMONT INVITATIONAL DERBY (GR1) - Chad Brown et son business plan

BELMONT INVITATIONAL DERBY (GR1)

Chad Brown et son business plan

Chad Brown n’est probablement pas le meilleur entraîneur de l’histoire du galop américain, mais il est celui qui a élaboré le business plan le plus abouti. Depuis ses débuts en 2008, ses chevaux ont pris 161 M$ d’allocations, dont 109 (67 %) dans les courses sur le gazon. Pour Bill Mott, considéré comme un entraîneur de gazon, ce pourcentage s’élève à 33,8 %, pour Todd Pletcher à 23 %, pour Steven Asmussen à 11 % et pour Bob Baffert à 3,8 %. Le jeune professionnel a compris que pour gagner sur le gazon, il vaut mieux avoir des chevaux européens. Et outre les achats de chevaux à l’entraînement, il a fait avec ses propriétaires son shopping aux ventes de yearlings. Deux de ses quatre candidats au Belmont Derby ont été achetés chez Tattersalls. Il s’agit des invaincus Demarchelier (Dubawi), 425.000 Gns (496.000 €), et Digital Age (Invincible Spirit), 325.000 Gns (380.000 €). Les deux autres pensionnaires de Chad Brown ont un profil plus traditionnel : l’ex-français Rockemperor (Holy Roman Emperor) est arrivé après une sixième place dans le QIPCO Prix du Jockey Club (Gr1), alors que Standard Deviation (Curlin) a changé de métier après avoir cherché sa voie sur le dirt.

Cape of Good Hope pour Aidan. Le Belmont Derby, couru à ce moment-là de la saison et selon cette formule en vigueur depuis 2014, manque au palmarès de Chad Brown. Ses poulains ont joué de malchance au tirage au sort : Demarchelier, Digital Age et Rockemperor ont hérité respectivement des numéros de corde 12, 13 et 14. Aidan O’Brien, qui a remporté l’épreuve avec Deauville, a choisi parmi son armada de 3ans Cape of Good Hope (Galileo), quatrième dans le Prix du Jockey Club, et Blenheim Palace (Galileo), deuxième samedi dans les International Stakes (Gr3). Treize des quatorze poulains au départ sont déclarés sous Lasix. L’exception vient du japonais Master Fencer (Just a Way), lequel effectue son retour sur le gazon après deux courses honnêtes dans le Kentucky Derby et le Belmont Stakes (Grs1). Le Wertheimer Spinoff (Hard Spun) a suivi le même programme et découvre la surface. Cette course est difficile à déchiffrer et le handicapeur de Belmont Park a fait de Seismic Wave (Tapit et l’ex Bary Conference Call) le favori. L’élève du prince Abdullah a été battu par Digital Age et Demarchelier, mais sur plus court. Les 2.000m peuvent l’aider.