BELMONT INVITATIONAL OAKS (GR1) - La française Olendon s’attaque à ses futures copines

International / 05.07.2019

BELMONT INVITATIONAL OAKS (GR1) - La française Olendon s’attaque à ses futures copines

BELMONT INVITATIONAL OAKS (GR1)

La française Olendon s’attaque à ses futures copines

Les Belmont Oaks sont la chasse gardée de Chad Brown. Sur ces sept dernières années, l’entraîneur américain a remporté cinq fois ce Gr1. Trois de ses gagnantes venaient tout droit d’Europe où elles avaient fait une bonne carrière. Et cette année, la meilleure de ses trois pensionnaires est aussi européenne. Il s’agit de Newspaperofrecord (Lope de Vega), qui a été achetée yearling pour 200.000 Gns (233.000 €). Après sa promenade de santé dans la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1), il avait été question de la faire participer aux 1.000 Guinées ou au meeting de Royal Ascot. Cependant, après ses deux défaites cette saison, ces projets ont été rapidement abandonnés. Comme à 2ans, elle a animé l’épreuve, mais a manqué pour finir, sur 1.700 et 1.800m. Ce samedi, elle sera aux prises avec deux pouliches qui l’ont battue, l’autre pensionnaire de Chad Brown, Cambier Parc (Medaglia d’Oro), et Concrete Rose (Twirling Candy), mais surtout avec les 2.000m.

En revanche, la distance est parfaite la future pensionnaire de Brown, Olendon (Le Havre), qui s’alignera au départ pour l’entraînement de Pascal Bary. La française a beaucoup progressé ce printemps et a même fourni une valeur de 48,5 lors de sa deuxième place dans le Saxon Warrior Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), soit 2 kg de moins par rapport à Sistercharlie (Myboycharlie), deuxième de New Money Honey (Medaglia d’Oro) en 2017. Olendon a un avantage pour elle : elle a eu trois semaines de plus pour récupérer de sa dernière course, car Sistercharlie avait couru le Prix de Diane. Si tout se passe bien, elle a son mot à dire. Aidan O’Brien, lauréat l’an passé avec Athena (Camelot), qui avait couru six jours après sa troisième place dans les Pretty Polly Stakes (Gr1), a fait un choix différent. Il présente deux pouliches, dont la figure de proue est Just Wonderful (Dansili). Elle et Coral Beach (Zoffany), qui n’ont jamais couru sur plus long que le mile, profiteront de l’effet du Lasix, à la différence de la française, mais aussi de la japonaise Jodie (Daiwa Major).