ECLIPSE STAKES (GR1) - Enable VIII, c’est énorme !

International / 06.07.2019

ECLIPSE STAKES (GR1) - Enable VIII, c’est énorme !

SANDOWN PARK (GB), SAMEDI

La reine des hippodromes a ajouté un autre champ de courses à ses conquêtes. Après Epsom, le Curragh, Ascot, York, Chantilly, ParisLongchamp et Churchill Downs, l’énorme Enable (Nathaniel) a brillé à Sandown, où elle a remporté les Eclipse Stakes (Gr1), un huitième Gr1 sur un huitième hippodrome différent ! Le test était difficile, en terrain bon léger et sur une distance un peu courte pour une vraie jument de 2.400m. Mais elle l’a passé à la Enable, avec un mélange de grâce et de puissance et un regard de conquérante. La championne avait déjà gagné avant d’entrer en piste. Au rond de présentation, elle semblait dire : « Mes amis, je suis la patronne et je reprends ma place. » Enable possède l’immense talent de rendre les choses plus faciles qu’elles ne le paraissent. La tactique concoctée par Aidan O’Brien était parfaite. Hunting Horn (Camelot) en tête et Magical (Galileo) juste derrière Enable. C’était la seule façon de compliquer la vie à la championne : l’obliger à attaquer de loin et venir la chercher sur une pointe de vitesse. Enable a joué son rôle : elle a déposé l’animateur à 400m du poteau sur une vive accélération. L’espace d’un court instant, elle a donné l’impression de faire le vide autour d’elle. Mais Magical, en difficulté sur le changement de vitesse, a refait un peu de terrain pour terminer à trois quarts de longueur d’Enable, exactement comme dans la Breeders’ Cup Turf (Gr1), mais sans se montrer vraiment dangereuse. Regal Reality (Intello), toujours très délicat en début de course, continue de progresser. Il est troisième à l’issue d’une bonne fin de course, alors que le "FR" Danceteria (Redoute’s Choice) a décroché la quatrième place.

Un rating Racing Post de 124. Le passage de 4ans à 5ans n’est jamais facile. Mais Enable nous a laissé la sensation de n’avoir rien perdu de sa classe, bien au contraire. L’année dernière, elle avait rencontré beaucoup de problèmes et, cette saison, elle a fait sa rentrée un peu décalée car son objectif reste le premier dimanche d’octobre. Le Racing Post a jugé à 124 la performance d’Enable, le rating qu’elle avait décroché à Churchill Downs. Mais c’est sans compter que la jument affrontait une rivale affûtée, avec déjà quatre courses dans les jambes, et sur une courte distance.

Elle était à 85 % de ses moyens. John Gosden a expliqué : « Elle avait très bien travaillé la semaine dernière. Elle préfère les 2.400m, mais Hunting Horn, en imposant un bon train de course, lui a rendu service. Quand Frankie a appuyé sur le bouton, elle a endormi tout le monde. Enable a eu une longue préparation, elle avait vraiment retrouvé ses moyens depuis deux semaines. Franchement, elle était à 85, peut-être 90 % de ses moyens pour sa rentrée. Dans les 200 derniers mètres, j’étais un peu inquiet. Je ne peux pas être plus satisfait du comportement de la jument. Gagner les Eclipse n’est pas facile et elle l’a fait en dominant la course. »

Magical part en vacances. La dernière femelle capable de battre les mâles fut Kooyonga (Persian Bold), en 1992. Cette année, on a eu droit à un jumelé au féminin. À ce sujet, John Gosden a déclaré : « La course nous a montré que Magical est une pouliche magnifique. Je pense que les deux vont se rencontrer à nouveau dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes. » Aidan O’Brien n’en est pas vraiment convaincu. Son cheval pour Ascot sera plutôt le 3ans Anthony Van Dyck (Galileo). Le maître de Ballydoyle a expliqué : « On va lui accorder un petit break. L’idée, c’était de lui donner des vacances après Royal Ascot. Mais elle avait bien récupéré et on l’a courue ici. On va la revoir à l’automne. Enable est une grande jument, entraînée de façon magnifique, très bien née et très bien montée. C’est un privilège de la voir courir. » Lanfranco Dettori a le privilège de lui être associé. Le pilote était très ému : « Elle est très facile. À la fin du tournant, elle voulait partir et je lui ai expliqué qu’il fallait attendre encore un peu. Je suis toujours aussi heureux de la monter et ça depuis le début. Elle avait encore des vitesses à enclencher. Quand j’ai vu l’accueil du public, cela m’a rappelé les stades de football. » 

Sa cote pour l’Arc baisse encore. John Gosden a confirmé le programme d’Enable. King George (elle est favorite à égalité), Juddmonte International à York et, pour finir, le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Sa cote pour la course de ParisLongchamp a baissé de 3 à 1,75/1. Sea of Class (Sea the Stars) est à 8/1, le français Sottsass (Siyouni) à 11/1. L’an passé, une Enable un peu diminuée avait sauvé son succès de très peu. Cette année, ses rivales et rivaux ne peuvent plus espérer avoir une petite Enable face à eux. Elle est encore plus grande : énorme même !