GRAND PRIX ANJOU BRETAGNE - HARAS DU SAZ (L) - Magical Dreamer, le coup de maître d’Eoghan O’Neill

Courses / 06.07.2019

GRAND PRIX ANJOU BRETAGNE - HARAS DU SAZ (L) - Magical Dreamer, le coup de maître d’Eoghan O’Neill

NANTES, SAMEDI

Après trois sorties infructueuses en France, Magical Dreamer (Acclamation) faisait logiquement partie des concurrents les plus abandonnés par les parieurs au départ du Grand Prix Anjou Bretagne - Haras du Saz (L) et, à 35/1, sa victoire est donc une véritable surprise. Pierre Bazire l’a fait évoluer parmi les derniers, en épaisseur, alors que la course était animée par Zalamea (Lope de Vega). Magical Dreamer a dû s’employer de bonne heure pour se placer seule long du rail extérieur alors que le reste du peloton bataillait de l’autre côté de la piste. Isolée, la pouliche a prononcé son effort sous les sollicitations énergiques de son jockey. Elle s’impose finalement d’un quart de longueur devant Yanling (Rio de la Plata), récemment deuxième du Xci Royal Mares (L) à Milan. Pour sa rentrée, Cry Baby (Power) est très proche troisième. Elle décroche son caractère gras et va monter sur cette course.

Elle va repasser en vente. Magical Dreamer restait sur une quatrième dans une Classe 4 à Niort. Son entraîneur, Eoghan O’Neill, a déclaré : « À l’entraînement, elle va vraiment très bien. Mais la jument déteste le contact des autres chevaux. C’est la raison pour laquelle elle a été battue dans une petite course dernièrement. J’ai donc demandé à Pierre Bazire de venir à l’extérieur, en étant isolé. Aujourd’hui, elle a fourni un superbe changement de vitesse. Je l’ai achetée 90.000 € l’hiver dernier à Tattersalls avec un ami, Frank Cosgrove, car elle a un bon pedigree. Nous cherchions du black type pour elle. C’est fait et elle va repasser en vente au mois de décembre. » Avant son achat par Eoghan O’Neill, Magical Dreamer avait remporté cinq courses en Angleterre, dont quatre handicaps.

La première Listed de Pierre Bazire. Le jeune pilote s’impose lui aussi pour la première fois dans une épreuve black type et il a déclaré : « Magical Dreamer a bien fait sur 1.200m et 1.400m en Grande-Bretagne. J’étais donc assez confiant quand j’ai vu qu’il y avait beaucoup de chevaux qui allaient de l’avant au départ. Je savais qu’il y aurait du train et Eoghan O’Neill m’a donné les bonnes consignes, à savoir venir à l’extérieur des autres car, au milieu des chevaux, elle ne veut pas s’employer. Aujourd’hui, elle court vraiment très bien. »

Sa deuxième mère est la propre sœur de Dyhim Diamond. Élevée par Rockfield Farm, Magical Dreamer a été vendue 55.000 € à Goffs Orby alors qu’elle était yearling. Elle est repassée en vente au mois de décembre dernier à Tattersalls. Sa mère a donné trois autres gagnants dont George Rooke (Rock of Gibraltar), lauréat de 11 épreuves en Angleterre et en Italie.

La deuxième mère, Dakhla Oasis (Night Shift), a gagné les 1.000 Guinées allemandes (Gr2), avant de donner naissance à Zafeen Speed (Zafeen), deuxième de l’Emirates Airline Burj Nahaar (Gr3) à Meydan. Dakhla Oasis était la propre sœur de l’étalon Dyhim Diamond (Night Shift), lauréat du Prix de Seine-et-Oise (Gr3) et deuxième des Cork and Orrery Stakes (Gr2), mais également de Creaking Board (GB), lauréate des Starlet Stakes (Gr1) à Hollywood Park. 

 

 

 

Waajib

 

 

Royal Applause

 

 

 

 

Flying Melody

 

Acclamation

 

 

 

 

 

Ahonoora

 

 

Princess Athena

 

 

 

 

Shopping Wise

MAGICAL DREAMER (F5)

 

 

 

 

 

 

Ahonoora

 

 

Indian Ridge

 

 

 

 

Hillbrow

 

Double Fantasy

 

 

 

 

 

Night Shift

 

 

Dakhla Oasis

 

 

 

 

Happy Landing