Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Hongres dans les Groupes, affectation des réunions de Maisons-Laffitte : un Conseil d’administration de France Galop chargé

Institution / Ventes / 08.07.2019

Hongres dans les Groupes, affectation des réunions de Maisons-Laffitte : un Conseil d’administration de France Galop chargé

La réunion mensuelle du Conseil d’administration de France Galop s’est déroulée ce lundi au siège, à Boulogne-Billancourt. Parmi les principaux sujets évoqués, on relève particulièrement des décisions du Conseil sur des prévisions d’évolution des conditions techniques et du programme pour 2020, l’affectation des réunions de courses de Maisons-Laffitte en 2020 et un bilan des opérations commerciales au 1er semestre, notamment les opérations menées en direction de futurs propriétaires de chevaux de course.

Ouverture des courses de Groupe aux hongres

Le Conseil du plat et la commission technique sont favorables à l’ouverture aux hongres, dès 2020, de toutes les courses de Gr2 et de Gr3, et du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1). Sont concernés les Prix Robert Papin (Gr2), Greffulhe (Gr2), Hocquart (Gr2), Niel (Gr2), Foy (Gr2) et de Fontainebleau (Gr3).

Plusieurs sujets de réflexion ont été partagés avec le Conseil :

- la remise à plat du mode de répartition de l’excédent de réclamation pour redonner davantage de transparence au marché des chevaux à réclamer. Cela nécessite une modification du Code des courses, donc un passage en commission du Code puis une validation par le Comité de France Galop ;

- le bien-fondé de la remise de poids accordée aux femmes pendant la période d’apprentissage ;

- la réduction de la période d’exclusion et de surcharges dans les Listed-races et les courses de Groupe pour ouvrir davantage les conditions de qualification et améliorer les ratings des épreuves concernées ;

- l’étude de conditions alternatives aux handicaps pour compléter le programme des courses supports d’événement, et proposer ainsi régulièrement des épreuves plus faciles aux parieurs ;

- la promotion d’un programme qualitatif sur P.S.F., sur le modèle de l’All-weather championship outre-Manche, mais avec la participation d’un sponsor pour financer cette valorisation ;

- la limitation des surcharges dans les courses de Groupe en obstacle aux seuls gains en victoires, sans tenir compte des sommes gagnées en places.

Affectation des réunions de courses de Maisons-Laffitte en 2020. La répartition des 24 réunions disputées en 2019 à Maisons-Laffitte a fait l’objet d’une concertation avec le Conseil du plat (le 25 avril et le 25 juin), la Commission des régions (le 7 mai) et le Conseil d’administration, le 13 mai et aujourd’hui pour décision.

Ce projet devait poursuivre plusieurs objectifs, à savoir :

- préserver les grands équilibres actuels : courses sur gazon, pour certaines en ligne droite, selon un calendrier et un programme précis ;

- réduire le coût global d’organisation ;

- offrir une alternative de qualité technique irréprochable aux yeux des professionnels ;

- ne pas fragiliser les centres d’entraînement ;

- tenter d’améliorer la moyenne de partants.

Ainsi, les 24 réunions seront relocalisées à :

- Chantilly (5 réunions),

- Saint-Cloud (4),

- Deauville (3),

- Compiègne (3),

- Fontainebleau (2),

- Clairefontaine (2),

- Dieppe (2),

- La Teste-de-Buch (1),

- Lyon-Parilly (1),

- Vichy (1).

Les réunions affectées à La Teste-de-Buch, Lyon et Vichy seront accolées à une journée existante pour proposer des mini-meetings de deux jours.

Vingt et une de ces 24 réunions ont été affectées à des hippodromes parisiens ou compris dans une grande région parisienne (Île-de-France, Normandie, Nord). D’une façon générale, le périmètre des hippodromes de France Galop a été privilégié pour accueillir les épreuves relevant de la sélection.

Des activités commerciales plus que satisfaisantes

L’activité commerciale de France Galop au premier semestre affiche des résultats plus que satisfaisants. La fréquentation au 4 juillet sur le périmètre des hippodromes de France Galop a progressé de 22  % sur l’année dernière.

Les événements marquant une augmentation sont les JeuXdi, bien sûr, avec une moyenne d’environ 8.700 entrées par édition contre 3.600 l’an dernier, mais aussi les Dimanches au galop et le Prix de Diane Longines. Les résultats sur l’ensemble de ces événements ont également progressé. Selon la DCM, ces résultats sont en partie dus à une nouvelle campagne de publicité et à une politique médias favorisant le digital. Cependant, le développement des JeuXdi est une locomotive qui a bénéficié à plein des modifications apportées depuis la première édition, en 2018. Quatre dates de plus en 2019, une relocalisation en bord de piste, l’animation des paris avec des battles entre tables, une politique de billetterie favorisant l’arrivée pendant les courses… Tout cela concourt au succès des JeuXdi.

On est ainsi déjà en mesure de dépasser les 61.000 entrées sur le seul périmètre de ces rendez-vous du jeudi soir, avec une jauge passée de 7.500 à 12.000 entrées après six événements à guichets fermés.

En outre, grâce à des tarifs incitant le public à aller à ParisLongchamp avant 20 h, 93 % des spectateurs voient au moins une course, et près des deux tiers en voient quatre ; 61 % des spectateurs ont ainsi parié avec 14.532 paris enregistrés le 4 juillet.

Objectifs déjà dépassés. L’offre "Hospitalités" les jours de courses a fortement augmenté également avec 87 entreprises accueillies à date, et plus de 3.000 personnes lors d’événements privatifs ou semi-privatifs. En dehors des jours de courses, tous les objectifs de l’année ont été dépassés en six mois et les marges de France Galop sont toutes en forte progression.

Les prévisions sont également à la hausse pour les activités sous concession (Paris Society). En outre, cette dynamique profite à l’ensemble des sites parisiens dans le sillage de ParisLongchamp, comme en témoigne le défilé Miu Miu "Jockey Club" organisé sur l’hippodrome d’Auteuil le 29 juin.

La prospection. Sur le volet de la prospection de propriétaires potentiels, le Département acteurs des courses a choisi de mettre à disposition des acteurs des courses des espaces de réception. Arqana et Proscenium, un programme du Medef, ont ainsi accueilli une centaine de chefs d’entreprise français à ParisLongchamp, jeudi dernier 4 juillet. Les membres du Comex 40, nouvel organe créé par Geoffroy Roux de Bézieux, au sein duquel 45 dirigeants de moins de 40 ans réfléchissent aux grands enjeux d’avenir dans le domaine de l’entreprise, étaient également invités à découvrir le spectacle des courses et leurs coulisses.

Cette politique d’encouragement aux initiatives individuelles ou collectives, désintéressées ou commerciales, rencontre un excellent accueil et le site de ParisLongchamp, qui bénéficie de la publicité des JeuXdi, devient plus familier pour cette population de propriétaires potentiels.

Agenda

Mardi 9 juillet 2019 : Conseil d’administration du PMU.

Lundi 16 septembre 2019 : réunion du Conseil d’administration de France Galop.

Lundi 14 octobre 2019 : réunion du Comité de France Galop.