Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

IRISH OAKS (GR1) - Star Catcher et Lanfranco, et ciao ciao Ballydoyle !

International / 20.07.2019

IRISH OAKS (GR1) - Star Catcher et Lanfranco, et ciao ciao Ballydoyle !

IRISH OAKS (GR1)

Star Catcher et Lanfranco, et ciao ciao Ballydoyle !

Lanfranco Dettori fait partie des rares jockeys à savoir comment éviter les pièges tactiques tendus par Ballydoyle. Lorsqu’il a un poulain ou une pouliche capable d’aller devant, il prend la tête et… ciao ! C’est exactement ce qu’il a fait ce samedi, en selle sur Star Catcher (Sea the Stars), dans les Irish Oaks (Gr1). Aidan O’Brien présentait trois pouliches, dont l’une, Peach Tree (Galileo), devait faire le travail de leader. Dettori ne lui en pas laissé le temps : il a poussé en tête sa pouliche et a utilisé Peach Tree à l’extérieur comme "garde du corps"… La course a roulé assez gentiment, car du côté de chez Ballydoyle, on doutait de la tenue de la favorite, Pink Dogwood (Camelot). Le pilote italien, lui, a attendu les derniers 400m avant de demander une franche accélération à Star Catcher. La pensionnaire de John Gosden a pris quatre longueurs sur Fleeting (Zoffany) et Pink Dogwood. Les deux de Ballydoyle n’ont pas été malheureuses, car lorsqu’elles ont pu aller à sa poursuite, le poteau était trop proche.

Un chemin à la Sea of Class. Star Catcher a gardé une demi-longueur sur Fleeting, qui a donc fait mieux que lors de leur précédente rencontre à Royal Ascot, alors que Pink Dogwood a plafonné pour finir. Comme l’an passé, la gagnante des Irish Oaks a fait l’impasse sur Epsom. Star Catcher et Sea of Class ont un point commun : elles ont couru les Haras de Bouquetot Fillies’ Trial (L), mais ont ensuite emprunté deux chemins différents. Sea of Class avait remporté une Listed à Newbury, alors que Star Catcher s’est imposée dans les Ribblesdale Stakes (Gr2). Parmi les sept dernières lauréates des Irish Oaks, deux ont couru à Epsom : la championne Enable (Nathaniel) et Seventh Heaven (Galileo), qui avait terminé loin. Une course dure, sur un parcours très spécial, c’est beaucoup trop pour une pouliche. La question se pose au sujet de Pink Dogwood, alors que Fleeting, la pouliche vendue foal par le haras d’Ombreville, puis yearling par HSV Agency à Arqana, continue de bien faire.

Le plan B de Frankie. Lanfranco Dettori, qui a remporté pour la cinquième fois les Irish Oaks, a dit : « Elle continue de progresser, elle avait bien travaillé après Royal Ascot. Son propriétaire a payé la supplémentation et il a eu raison. Gagner un classique n’est pas facile mais on savait que la pouliche en était capable et elle l’a démontré. Je monte en pleine confiance, c’est un peu comme en 1996, après mes sept victoires à Ascot. John Gosden est un génie et il me rend la vie plus facile… » L’entraîneur a ajouté : « C’était une course difficile à interpréter car il y avait un vent très fort en face au début et favorable dans la ligne droite. C’est du grand Frankie, il a un toujours un plan B et un chronomètre dans la tête. Son expérience le rend plus courageux encore. »

Deux options : Vermeille et Royallieu. Il reste à savoir à quelle classe appartient Star Catcher. John Gosden garde les pieds sur terre quand on l’interroge sur la suite. Yorkshire Oaks ? « Elle va trouver Coronet (Dubawi), Lah Ti Dar (Dubawi), Anapurna (Frankel) et peut-être aussi Enable… C’est une très bonne pouliche, par un grand étalon comme Sea the Stars (Cape Cross). Les 2.400m sont sa distance, elle peut aller sur le Qatar Prix Vermeille ou le Qatar Prix Royallieu (Grs1) sur plus long. »

Un cinquième classique pour Sea the Stars. Anthony Oppenheimer avait présenté Star Catcher à la vente de foals chez Tattersalls en décembre et il l’avait gardée pour 240.000 Gns (280.000 €). La pouliche est issue de la première génération conçue à 125.000 $ par Sea the Stars, dont elle est la douzième gagnante de Gr1 et la cinquième classique. La mère, Lynnwood Chase (Horse Chestnut), a été achetée 140.000 € sur le ring de Deauville en 2003 et a montré peu de choses lors de ses sorties en France. Mais elle est devenue une bonne poulinière. Elle a donné Cannock Chase (Lemon Drop Kid), qui a connu son jour de gloire dans le Canadian International (Gr1), et Pisco Sour (Lemon Drop Kid), qui a remporté le Prix Eugène Adam (Gr2). Lynnwood Chase est une demi-sœur de Lord Admiral (El Prado), lauréat des Jebel Hatta (Gr2).

Lynnwood Chase a une pouliche de 2ans par Kingman (Invincible Spirit), une yearling par Frankel (Galileo) et un foal par Time Test (Dubawi).