Le mot de la fin - Couteau de chaleur

Le Mot de la Fin / 25.07.2019

Le mot de la fin - Couteau de chaleur

Bien que beaucoup de personnes s’accordent à dire que l’eau est l’élément-clé pour réduire la température du corps, elles sont également nombreuses à prétendre injustement que l’eau doit être grattée avec un couteau de chaleur, sous prétexte que le fait de laisser un cheval trempé lui donne encore plus chaud. David Marlin, qui a dirigé des recherches sur le sujet a déclaré : « Lorsque les chevaux sauvages suent, ils vont dans les lacs et les rivières. Lors des orages, dans les pays chauds, ils se retrouvent trempés sans personne autour d’eux pour les gratter avec un couteau de chaleur. Et ils survivent. Cela montre qu’il n’y a aucun problème à laisser un cheval trempé en plein soleil, comme c’est le cas pour nous lorsque nous sortons de la piscine par une chaude journée. » Le docteur Marlin a expliqué les deux principes qui s’appliquent lors de la douche des chevaux après le travail : « Le premier, c’est le transfert conducteur de chaleur. Lorsque deux "corps" entrent directement en contact, à l’image du cheval et de l’eau dans ce cas précis, la chaleur va passer du corps le plus chaud au plus froid, jusqu’à ce que les deux soient à la même température. L’eau froide avec laquelle on douche le cheval va donc devenir plus chaude, ce qui explique pourquoi les gens pensent que cela va réchauffer le cheval, mais c’est seulement parce que ce dernier perd de la chaleur au contact de l’eau. L’autre principe par lequel l’eau refroidit un cheval est l’évaporation, qui utilise de l’énergie et refroidit la surface où siège l’eau. C’est un procédé efficace qui signifie qu’un cheval mouillé refroidira davantage qu’un cheval sec (…) L’eau doit être appliquée sur tout le corps du cheval et non pas seulement à certains endroits, comme certains le pensent. Ce réflexe peut sauver des vies, car un coup de chaud est l’une des plus mauvaises choses qui puissent vous arriver. » David Marlin pense également que laisser les chevaux boire avant l’exercice, et autant qu’ils le souhaitent immédiatement après, est une bonne pratique. Contrairement à la croyance populaire, donner de l’eau glacée aux chevaux ne leur fait pas de mal, bien qu’il ait été démontré que les chevaux boiront davantage si l’eau est à 20 ou 25 degrés plutôt qu’à 10 ou 30 degrés.