Le mot de la fin - Émotion

Le Mot de la Fin / 16.07.2019

Le mot de la fin - Émotion

François Rohaut était très ému à l’arrivée du Prix Hubert de Catheu (Classe 2), ce mardi à Vichy. Cette émotion, il ne l’a pas vécue dans le costume d’entraîneur, mais dans celui de propriétaire-éleveur. Il a en effet confié sa Badia (Siyouni) au jeune Édouard Monfort au printemps dernier. Et c’est donc avec les couleurs prestigieuses, celles que portait en début de carrière une certaine Balbonnella, que le jeune professionnel a gagné son premier Quinté. François Rohaut a expliqué au micro d’Equidia : « Être propriétaire mais aussi éleveur, c’est beaucoup d’émotion parce que l’année n’est pas facile et cela redonne un peu le moral. Je suis très content pour Édouard qui a fait du très bon boulot avec la pouliche. Demain, elle va aller au haras du Berlais vivre une autre vie. Elle a toujours été très courageuse, elle nous a toujours fait plaisir depuis qu’elle court. C’est une vraie bonne pouliche. Elle devrait être saillie par The Grey Gatsby et nous espérons qu’elle nous fera de beaux produits. »