Motivation

Le Mot de la Fin / 04.07.2019

Motivation

Après avoir lancé des tests ADN essayant de prédire ainsi la distance et la surface optimale de chaque cheval de course, la société Plusvital élargit le champ de ses investigations. Partant du constant qu’un foal sur deux ne verra jamais un hippodrome, Plusvital entend détecter la part génétique de ce manque de compétitivité. Le professeur Emmeline Hill a déclaré à la presse britannique : « Le gène PRCP, aussi connu comme le "gène de la motivation", a par le passé été identifié chez les souris, et notamment en ce qui concerne leur volonté à faire tourner une roue dans leur cage. Certains chevaux sont naturellement plus enclins à faire leur travail que d’autres. Notre modèle de prédiction, qui se base sur une analyse ADN, permet d’établir une probabilité élevée, moyenne ou faible qu’un cheval soit un jour au départ d’une course. » La scientifique de l’université de Dublin précise néanmoins : « Cela ne remplace pas les techniques actuellement utilisées. Il y a beaucoup d’autres facteurs qui font qu’un cheval ne progresse pas au point d’être capable de prendre part à une compétition. »