Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le PMU retrouve une activité hippique France positive au 2e trimestre à + 0,5 %

Institution / Ventes / 11.07.2019

Le PMU retrouve une activité hippique France positive au 2e trimestre à + 0,5 %

Le PMU a dévoilé ses résultats du deuxième trimestre 2019 et constate une activité hippique France positive : + 0,5 %. Sur l’ensemble du premier semestre, l’évolution des enjeux hippiques France enregistre une baisse de 1,6 % (contre 3 % en 2018).

En résumé. Le PMU retrouve une activité hippique France positive au 2e trimestre, à + 0,5 % :

– les enjeux hippiques France s’élèvent à 1,9 milliard d’euros au 2e trimestre, en progression de 0,5 % ;

– la tendance 2019 s’améliore de mois en mois pour arriver à une croissance de 3,1 % en juin ;

– au 1er semestre, l’évolution des enjeux hippiques France (- 1,6 %) montre que la nouvelle stratégie mise en place depuis six mois corrige fortement la tendance baissière de 2018 (- 3 %) ;

– la bonne tendance des enjeux hippiques en France – qui représentent 80 % du total des enjeux –, couplée à une stricte maîtrise des charges, permet au PMU de confirmer ses objectifs 2019.

La nouvelle stratégie corrige fortement la tendance baissière de 2018. Après une baisse de 3,4 % sur les trois premiers mois de l’année, les enjeux sur les paris hippiques France sont redevenus positifs au 2e trimestre avec une hausse de 0,5 %, à 1,9 milliard d’euros.

– Les enjeux dans le réseau de points de vente sont quasi stables, à 1,6 milliard d’euros (- 0,6 %).

– Les paris sur Internet connaissent une bonne croissance sur le trimestre, avec + 4,1 % pour 196 millions d’euros d’enjeux.

– Les paris par téléphone progressent de 22 %, à 63 millions d’euros.

– Montant du taux de retour aux joueurs (TRJ) sur le 2e trimestre : 74,2 %, soit un montant de 1,4 milliard d’euros de gains reversés aux parieurs. Ce taux est en hausse de 0,5 point par rapport à 2018.

– Le produit brut des jeux hippiques France diminue sur le trimestre de 1,3 %, à 485 millions d’euros, en ligne avec les prévisions.

Les paris pris à l’international reculent de 4,8 %, à 265 millions d’euros. Le PMU explique cette baisse du côté de l’international par les mesures prises pour encadrer les grands parieurs internationaux (GPI).

Évolution favorable de l’activité. Le PMU indique que ces bonnes tendances viennent conforter les choix stratégiques d’un recentrage du PMU sur son ADN hippique ainsi que le plan de relance basé sur l’empathie [notamment via le gommage des "irritants", ndlr]. L’évolution favorable de l’activité confirme l’efficacité de la stratégie de forte diminution de l’offre initiée en 2019. La fin du trimestre a également bénéficié de la nouvelle campagne publicitaire de marque.

Après une année 2018 à - 3 %, l’amélioration de l’activité s’observe tout au long du 1er semestre 2019 [cf. tableau Évolution mensuelle des enjeux hippiques France au 1er semestre 2019, ndlr]. Le mois de juin est en croissance de 3,1 % [pas de Coupe du monde comme en 2018 et ramadan décalé à mai en 2019, mais à souligner aussi que la canicule a entraîné des reports et des changements d’horaires de réunions, ndlr]. La bonne tendance de l’activité couplée à la stricte maîtrise des charges permet de confirmer les objectifs 2019.

Évolution mensuelle des enjeux hippiques France au 1er semestre 2019

JANVIER

-5,20 %

FéVRIER

-3,40 %

MARS

-3,30 %

AVRIL

-1,10 %

MAI

-0,50 %

JUIN

3,10 %

Le recentrage sur l’ADN hippique redonne confiance aux clients et aux partenaires commerciaux. La forte diminution de l’offre est toujours porteuse au 2e trimestre, avec une reconstitution des masses qui s’opère toujours de façon efficace. À la fin juin, le PMU note :

–  une hausse de 53 % du nombre de courses (non Quinté +) qui dépassent le seuil du million d’euros d’enjeux ;

– une croissance de 28 % des enjeux par course, pour 22 % de courses en moins ;

– + 113 %, soit la hausse des rapports ordre et désordre du Nouveau Quinté +.

Côté points de vente

La nouvelle convention avec les partenaires du réseau de points de vente est entrée en application le 1er avril et contribue à redynamiser l’activité France. Parallèlement, le déploiement des nouveaux terminaux et équipements des points de vente se poursuit, tout comme l’évolution du réseau pour mieux répondre aux besoins des clients.

Côté publicité. Le travail sur l’image du PMU a démarré avec le lancement de la nouvelle campagne publicitaire fin avril. Les résultats d’une étude Ipsos révèlent que 63 % du grand public déclare aimer la campagne TV. Un chiffre qui atteint 73 % chez les partenaires titulaires de points de vente, et même 89 % parmi les parieurs PMU réguliers. Des chiffres bien supérieurs aux moyennes observées par l’institut de sondage.

Le PMU maintient le cap sur sa stratégie de rétention au second semestre.

Le travail d’amélioration et de meilleure lisibilité de l’offre et des services hippiques se poursuit tout au long du second semestre sur l’ensemble des points de contact du PMU avec ses clients. Depuis le 1er juillet, une nouvelle série de mesures en faveur des turfistes est entrée en vigueur. Certaines règles ont été simplifiées et clarifiées pour que le parieur ne soit plus impacté en cas d’événement ou de décision hors de sa volonté. Un nouveau train de mesures sera proposé à l’automne.

La rentrée sera rythmée par une grande opération événementielle pour fêter les 30 ans du Quinté +. Le travail de fond sur la transformation du réseau et la simplification du parcours client sera poursuivi dans le réseau de points de vente, sur le site PMU.fr et sur certains hippodromes avec des projets pilotes pour une nouvelle expérience du pari.

Réactions. Cyril Linette, directeur général du PMU, a commenté les résultats du deuxième trimestre et a déclaré : « La légère croissance de l’activité hippique en France de 0,5 % au 2e trimestre démontre que nos initiatives en faveur des parieurs commencent à produire des résultats concrets. C’est d’autant plus encourageant qu’il s’agit du premier trimestre positif depuis 2011, hors période de lancement de produit. Nous allons donc poursuivre nos actions de simplification de l’offre et d’amélioration du service aux parieurs et aux partenaires réseau. Avec notre nouvelle campagne publicitaire, le travail sur l’image du PMU est amorcé. De nombreux autres chantiers s’ouvrent. C’est un travail de longue haleine, mais la voie est tracée. Je tiens à saluer le travail des équipes du PMU et je sais que je peux compter sur elles pour poursuivre notre redressement. »

Bertrand Méheut, président du conseil d’administration, a déclaré : « Le conseil d’administration se félicite des résultats obtenus par le PMU grâce à un travail en profondeur sur l’offre, le réseau de points de vente et l’image, mené par Cyril Linette et son équipe. L’amélioration progressive de l’activité de mois en mois conforte les orientations stratégiques retenues. Néanmoins, le retour durable à la croissance des enjeux, seul gage de la pérennité de la filière, dépend de la capacité de tous les acteurs à travailler ensemble pour améliorer les coûts de fonctionnement et l’offre de paris et de courses. »

Enjeux 2e trimestre et cumul au 30 juin 2019

2e trimestre                            Cumul au 30 juin

M€

Évolution

M€

Évolution

Paris hippiques

2.142

-0,20%

4.367

-1,70%

- dont France

1.877

0,50%

3.816

-1,60%

- dont international

265

-4,80%

551

-2,80%

Paris sportifs

62

-24,20%

125

-16,60%

Poker

127

-11,20%

264

-11,20%

Total activité

2.330

-1,70%

4.756

-2,80%