Les Pegasus World Cup, bientôt détrônés au niveau de l’allocation ?

International / 27.07.2019

Les Pegasus World Cup, bientôt détrônés au niveau de l’allocation ?

Les Pegasus World Cup, bientôt détrônés au niveau de l’allocation ?

Les Saoudiens sont sur le point de présenter une nouvelle course internationale, désignée comme la plus riche au monde, lors d’une conférence qui aura lieu le 7 août à Fasig-Tipton. Le montant de l’allocation totale ainsi que la distance de l’épreuve n’ont pas encore été dévoilés. Harry Herbert, ambassadeur de la Saudi Cup, a déclaré : « Ce sera la course la plus valorisante du monde et elle se déroulera le 29 février 2020 à Riyadh. » Les organisateurs ont dit que la course en question aurait lieu sur le dirt. Bien que les détails aient été soigneusement préservés, le bruit court depuis plus d’un an que l’épreuve se disputerait sur 2.000m sur la piste en sable de King Abdulaziz à Riyadh, et qu’elle serait programmée entre les Pegasus World Cup Invitational Stakes et la Dubai World Cup (Grs1). Lorsque l’idée a été évoquée au printemps 2018, Saleh bin Ali Al-Hammadi, directeur général du Saudi Arabian Equestrian Club, a déclaré que le plan était de créer la course la plus riche du monde, afin d’éclipser les 16 millions de dollars qu’offre la Pegasus Cup. Une nouvelle course entre les deux "World Cups" pourrait cependant compliquer les choses pour les propriétaires et les entraîneurs. Les quatre semaines qui séparent la course de Gulfstream Park de l’épreuve à Riyadh s’annoncent en effet problématiques. La proximité entre Dubaï et Riyadh permettrait de viser les deux courses, bien que l’entraîneur Bob Baffert ait dit : « J’ai entendu dire que la piste de Riyadh est très sableuse et profonde. Je ne suis pas sûr qu’un cheval pourrait revenir au bout de quatre semaines après avoir couru sur une telle surface. »